AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 space oddity (arthur)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
─ viens voir le docteur... ─
inscription : 28/12/2016
messages : 1203
civil status : en couple avec la sulfureuse layla warhols.
job, studies : interne en médecine, avec le rêve de devenir un jour cardiologue.


- NEW YEAR -
résolution :
carnet d'adresse :
disponibilité rp : OPEN.
MessageSujet: space oddity (arthur)   Mar 3 Jan - 13:17


- arthur stevens -
“ à nos vies de merde, dans ce monde de merde, qui tire à sa fin. „

nom complet ı arthur stevens, ni plus, ni moins. ses parents n'ont pas donné de second prénom à leur progéniture, le fait d'en donner qu'un seul étant déjà une mission assez importante. quoiqu'il en soit, si le jeune homme a eu une période durant laquelle il ne supportait franchement pas son prénom, désormais, il l'assume sans trop de mal. âge, date et lieu de naissance ı il est actuellement âgée de vingt-huit ans. arthur a vu le jour le matin du vingt-et-un octobre de l'année 1988, à southampton, ville qui l'a également vu grandir et s'épanouir. origines et nationalité ı de nationalité anglaise, arthur a entendu dire qu'il possède également un peu de sang italien, mais bon, c'est assez ancien, probablement trop pour avoir une réelle importance. statut familial ı second enfant d'une fratrie de quatre, arthur est entouré de filles. il a trois soeurs avec qui il s'entend assez bien, même si gamin, il se sentait un peu seul, à être l'unique petit gars. pour autant, la famille est importante pour les stevens qui ont su transmettre à leurs enfants de bonnes valeurs. à southampton depuis ı toujours. ici, c'est chez lui. statut civil ı il est célibataire. coeur brisé qui refuse de se laisser aller au désespoir, il tente d'aller de l'avant sans trop de réussite. animal de compagnie ı il a un poisson rouge, nemo, seul bête dont il se sent capable de s'occuper. c'est pas trop de responsabilités un poisson rouge, ça lui convient bien. métier ou/et études ı interne en médecine à l'hôpital central de southampton, arthur rêve de devenir cardiologue. quartier de résidence ı s'il a grandi dans les quartiers ouest de la ville, désormais, arthur a pris son indépendance et vit dans le centre ville. traits de caractère ı indépendant, gentil, attachant, drôle, inconscient, immature, bon vivant, bavard, possessif, impulsif, malin, intelligent, têtu, rancunier, altruiste, cultivé, curieux, taquin, sportif, fêtard, généreux, impatient, sociable, marrant, loyal. gourmandise préférée ı le célèbre gâteau au chocolat de sa maman. livre de chevet ı l'ombre du vent, de carlos ruiz zafón. sport(s) pratiqué(s) ı le football, la boxe et le tennis. en fait, il est assez sportif et aime tout ce qui lui procure assez d'adrénaline. groupe ı tomorrow. avatar ı jack falahee.

the choice is yours, this or that ?
Chien ou chat ı chiat  gnia  Bière ou vodka ı la bière à la vodka  gnia  gnia  Printemps ou automne ı printemps. Kebab ou gastronomique ı KEBAB. Pokemon Go ou monopoly ı pokemon, sasha 4ever. Titanic ou Expendables ı officiellement expendables, officieusement titanic, parce kate à poil Arrow Insomnie ou hibernation ı hibernation. Batman ou Iron Man ı iron man (rdj  sex ). Sudoku ou mots fléchés ı aucun  meu  Friends ou How I met your mother ı friends.


this is a new year. a new beginning, and things will change
- arrêter de passer sa vie au mcdo.
- trouver une meuf.
- arrêter de penser à agatha.
- faire survivre nemo plus de deux jours (et en soit, arrêter d'acheter des poissons rouges toutes les semaines).
- laver sa voiture.
- ne plus finir bourré à moitié à poil sur un bar.
- tenir ses résolutions.


it was a big big world but we thought we were bigger
001. un peu geek sur les bords, depuis l'enfance, arthur est un grand fan de comics et de grandes sagas comme star wars ou retour vers le futur. si vous tenez à la vie, ne critiquez jamais game of thrones devant lui et iron man est son dieu vivant. 002. si arthur a un métier honorable et une vie plutôt agréable, il n'a rien du gendre idéal. certes, c'est un type plutôt sympa et mignon, mais c'est un grand enfant un peu trop inconscient sur les bords. 003. il est sportif, il l'a toujours été. gamin, c'était pour évacuer son trop plein d'énergie. au fur et à mesure des années, c'est devenu un moyen pour lui de se vider l'esprit. 004. enfant, il prenait des cours de batterie. encore aujourd'hui, l’instrument trône dans un coin de son appartement. 005. il est piètre cuisinier. en fait, la plupart du temps, il se contente de plats déjà tout prêts ou d'un bon fast food, pas très diététique en soit. 006. il adore chanter lorsqu'il est en voiture ou sous la douche. la plupart du temps, il écoute du vieux rock, du style green day, the offspring ou les rolling stones, mais il est possible d'entendre du taylor swift sortir de sa bouche. 007. il n'est pas vraiment croyant. en fait, il doute franchement de la présence d'un dieu et se sent assez mal à l'aise dans les églises, encore plus depuis que sa fiancée l'a abandonné devant l'autel. 008. il a toujours été le petit clown de service, celui qui fait rire les autres et n'a pas peur du ridicule. le regard des autres lui importe peu et tous les moyens sont bons pour faire rire la galerie. 009. il est doué avec les enfants. il suffit de le voir lorsqu'il travaille en pédiatrie, il a un véritable don et pourtant, arthur continue de penser que c'est la cardiologie qui est faite pour lui. 010. il a connu des histoires d'amour sérieuses, d'autres non... en fait, il est sorti deux années avec son premier amour, rachel, lorsqu'il était adolescent. après, il est parti à l'université et là, il a un peu batifoler dans tous les sens, avant de rencontrer agatha avec qui il s'est fiancé. ça fait quelques temps maintenant qu'il s'est fait planter devant l'autel et pourtant, il n'est pas ressorti avec une autre femme depuis. 011. au grand malheur de max, arthur est en perpétuelle chasse aux pokemons. décrochant rarement de son téléphone, il est bien décidé à tous les attraper. 012. lorsqu'il était gosse, il adorait emmerder son monde, surtout ses sœurs, plus particulièrement reese, la plus grande. lui piquer ses soutiens-gorges était une vraie passion. 013. il conduit trop vite. sa mère le lui dit, ses amis aussi. il a déjà eu quelques accidents, mais rien de grave et pourtant, il ne parvient à calmer sa conduite. 014. son appartement est rarement rangé... normal, arthur n'est pas un mec de vingt-huit ans pour rien. heureusement sa mère passe souvent chez lui et bien qu'elle râle, elle ne se prive pas pour ranger un peu. 015. arthur n'a pas de patience. faire la queue l'énerve au plus haut point et le pire c'est lorsque ça touche à la technologie.  

pseudo/prénom ı déborah. âge et pays ı 24 ans/france. avis sur le forum ı  tikeur  tikeur  tikeur  type de personnage ı inventé. un dernier mot ı  :p

Code:
<avar>jack falahee</avar>  <i style="font-size:11px;">★ arthur, stevens</i>


_________________
can't stop the feeling
everything we used to know crashed into the great unknown 'cause even underneath the waves i'll be holding on to you and even if you slip away i'll be there to fall into the dark to chase your heart no distance could ever tear us apart there's nothing that I wouldn't do i'll find my way back to you.


Dernière édition par Arthur Stevens le Jeu 5 Jan - 2:35, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walking-on-sunshines.forumactif.com/t99-space-oddity-arthur http://walking-on-sunshines.forumactif.com/t142-u-can-t-touch-this-arthur
avatar
─ viens voir le docteur... ─
inscription : 28/12/2016
messages : 1203
civil status : en couple avec la sulfureuse layla warhols.
job, studies : interne en médecine, avec le rêve de devenir un jour cardiologue.


- NEW YEAR -
résolution :
carnet d'adresse :
disponibilité rp : OPEN.
MessageSujet: Re: space oddity (arthur)   Mar 3 Jan - 13:17

it was a big big world but we thought we were bigger
Assis sur l’une des chaises de la salle d’attente, Arthur commençait à perdre patience. Du haut de ses quatre petites années, il peinait à se contenir alors que ses jambes pendues dans le vide commençaient à s’agiter. Il s’ennuyait. Il tourna la tête vers la droite et son regard foncé se posa sur Reese, sa grande sœur, assise sagement, un livre de coloriage entres les mains. Contrairement à lui, elle avait trouvé de quoi s’occuper et prenait son mal en patience. Il tourna alors la tête vers la gauche et ses yeux se posèrent sur sa grand-mère qui tenait entre ses bras Daisy, sa petite sœur, qui se tortillait sur les genoux de la vieille femme. Encore une fois, il n’y trouva pas grand intérêt et s’ennuyait de plus en plus. Ça faisait des heures qu’ils attendaient tous dans cette salle d’attente. Il avait bien compris que sa maman allait avoir un nouveau bébé. Ça faisait neuf mois que ses parents tentaient de lui faire comprendre que si sa mère avait pris du ventre, ce n’était pas parce qu’elle avait mangé trop de gâteau au chocolat. Non, elle allait avoir un bébé. Encore. Le quatrième et probablement le dernier. Et Arthur priait depuis neuf mois pour que ce soit un garçon. Entre Reese et Daisy, il avait sa dose de sœurs. Lui, il voulait un petit frère, comme son copain Bruno à l’école. Il voulait pouvoir jouer à Batman avec un garçon et lui apprendre les tours de magie que son papy lui avait appris. Pas question d’avoir une nouvelle brailleuse dans les pieds ! Enfin, c’est-ce qu’il espérait ! Lorsque la porte s’ouvrit, Arthur jeta immédiatement son regard sur le visage rouge de son paternel, visiblement ému. « C’est une fille ! ». Et mince.


Il courrait si vite qu’il avait l’impression de mettre tous ses camarades dans le vent. Son souffle était court, sa respiration assez laborieuse, mais il s’en fichait. Il se démarqua et laissa entendre sa voix fluette. « Max, la passe ! ». Son meilleur ami lui jeta un bref coup d’œil avant de lui envoyer le ballon qu’il réceptionna sans aucun mal. Un passement de jambes et il tira, la balle finissant au fond du but. Des cris se firent entendre et Arthur leva les bras en l’air courant vers les tribunes du petit stade de foot, ses camarades de son équipe derrière lui. Le premier à lui tomber dans les bras fut Max, son meilleur ami et la personne qui lui avait fait la passe décisive et après une tape dans la main, le match reprit sous les hurlements des parents présents pour assister à ce match de football. […] « Et t’as vu comment le gardien était à la masse ? Le pauvre, il a rien compris à sa vie ! », lâcha Arthur, peinant à tenir en place sur le siège arrière de la voiture. Son père était derrière le volant, sa mère sur le siège passager, tentant de calmer Noom qui pleurait depuis cinq bonnes minutes. Reese rigolait avec Daisy et Arthur se remémorait son match de foot, faisant de grands gestes. « Et Max a trop bien joué aussi ! J’lui avais dit de faire plus de tacles, mais il aime pas trop ça ! ». Il fallait dire que son meilleur ami était bien plus calme et posé que lui. En fait, Max était un peu sa bonne conscience, la petite voix au dessus de son épaule qui l’empêchait de faire toutes sortes de bêtises stupides. Bon, la plupart du temps Arthur parvenait à convaincre son meilleur ami de l’accompagner dans ses aventures rocambolesques, mais heureusement pour lui, Max gardait un œil protecteur sur lui.


C’était une soirée assez banale. Arthur avait profité de l’absence de ses parents pour inviter ses amis de toujours. Max, bien entendu, mais également Greer et Jules. En fait, ces quatre là se connaissaient depuis si longtemps que c’était un peu comme s’ils faisaient partis de la même famille. Pour le coup, Reese n’était pas là, elle était de sortie avec son petit-copain, un abruti de sportif que Arthur n’appréciait pas des masses. Daisy était chez une copine et Noom dans sa chambre à regarder un dessin-animé. Du coup, Arthur était tranquillement installé dans le salon de la maison familiale, avec ses amis, devant un film d’horreur qui ne faisait peur à personne. Des saladiers de pop-corns étaient entreposés ici et là et tous se remplissaient vivement la panse. « Eh Greer… », commença Arthur, se penchant vers l’adolescente, pour que seule elle entende. Les yeux de la brunette ne quittèrent pas l’écran alors qu’elle attrapait un nouveau pop-corn. « Quoi ? ». Un peu gêné, Arthur fut ravi de la pénombre les entourant. Il prit son courage à deux mains et se lança. « Tu sais ta copine Tishia… ». Surprise, Greer quitta l’écran de télévision des yeux pour regarder son ami, qui détourna immédiatement le regard. « Ouais… », lâcha-t-elle un peu septique. Arthur attrapa un pop-corn, mine de rien et continua, son regard porté sur l’écran de télévision, alors qu’une des actrices se faisait vulgairement trancher la tête. « Tu sais si elle a un copain ou pas… ? ». Voilà, c’était dit, la bombe était lâchée. Ça faisait quelques mois qu’il craquait pour la belle Tishia, mais du haut de ses seize ans, il n’avait pas énormément d’expérience avec les filles. Certes, il était plutôt beau garçon et avait déjà eu quelques copines. Il avait déjà échangé quelques baisers avec de jolies filles de sa classe, mais avec Tishia, c’était différent. Elle lui plaisait. Pire que cela, elle l’intimidait. Greer pouffa de rire. « Le ptit Arthur craque pour Tishiaaaaa ! », lâcha-t-elle, avant d’être - doucement - poussée par Arthur. « Okay okay, t’excite pas, je lui demanderai lundi ! ». Et heureusement, Greer était là quand même !


Il commençait sérieusement à s’impatienter. Son pied droit tapait nerveusement le sol, alors que son regard se posait sur la montre qu’il portait à son bras gauche. Une belle montre que son grand-père lui avait offert quelques heures plus tôt, pour le féliciter. « Ah bah enfin ! », lâcha-t-il lorsque la silhouette de sa meilleure amie apparut. Jules était, tout comme Arthur, vêtue d’une toge un peu ridicule, d’après eux, mais témoignant du diplôme qu’ils allaient enfin obtenir. Le secondaire prenait fin et si la peur de l’avenir se faisait sentir, Arthur était assez excité à l’idée de passer à autre chose. « Oui, désolée, j’ai galéré à trouver mes chaussures ! ». Arthur leva les yeux au ciel alors qu’il prenait place derrière le volant de sa voiture, Jules s’installant sur le siège à côté de lui. « T’aurais pu foutre n’importe quelles pompes, c’est pas comme si on les voyait, de toute façon ! ». Pour simple réponse, il n’eut le droit qu’à un coup de coude dans les côtes alors qu’il démarrait son véhicule. Il pouffa de rire alors que sa meilleure amie réajustait sa coiffure dans le rétroviseur. […]. Tous étaient réunis, là, ensemble. Ils avaient réussi. Greer, Max, Jules et Arthur avaient leur diplôme en poche, prêts à partir à la conquête du monde, du moins, de la vie étudiante. Faisant s’entre claquer leurs gobelets rouges remplis d’alcool, ils éclatèrent de rire avant de boire d’un mouvement commun. La vie ne serait plus jamais la même, mais au final, s’il y avait bien une chose dont ils étaient tous certains, c’est que leur amitié survivrait aux années à venir.


« Épouse-moi… ». Agatha était là, installée sur le canapé, tout contre lui. C’était une soirée banale, durant laquelle ils profitaient simplement l’un de l’autre en regardant un vieux film à la télévision. Pour une fois, il ne travaillait pas de nuit et il n’avait pas vraiment eu la tête à sortir et faire quelque chose d’incroyable. Pourtant, alors qu’il était incapable de se concentrer sur le film, son regard admirant sa bien aimée, ces quelques mots étaient sortis d’entres ses lèvres, sans même qu’il ne puisse les retenir. « Quoi ? ». Cette fois-ci, Agatha ne regardait plus l’écran de télévision. Son beau regard clair était grand ouvert et le scrutait étrangement. Arthur s’humecta les lèvres, fouillant dans la poche de son pantalon. Ça faisait quelques temps qu’il y pensait. En fait, il avait bâti mille et uns scénarios dans sa tête et pourtant, aucun ne ressemblait à ce qui était en train de se passer. « Épouse-moi », répéta-t-il d’une voix plus décidée. Il se redressa un peu, Agatha quittant ses bras, alors qu’il sortait la petite boite de la poche de son jean. Il l’ouvrit délicatement, lançant un regard un peu apeuré à la blonde. Il l’aimait cette fille. Il l’aimait comme il avait rarement aimé quelqu’un dans sa vie. Lui qui semblait être un éternel enfant était bien décidé à passer une étape décisive dans sa vie auprès de cette fille là. En deux années, elle avait su le faire tomber dans un amour qu’il pensait indestructible. « D’accord… », souffla-t-elle, d’une si petite voix qu’il crut un instant avoir rêvé. Probablement en vue de son manque de réaction, elle ouvrit de nouveau la bouche, un énorme sourire aux lèvres. « Oui, oui, je veux t’épouser ! ».


Bouteille d’alcool à la main, Arthur était dans un sale état. En fait, assis à même le sol dans un coin de son appartement, il faisait pitié à voir. « J’me sens comme un chien ». Il avala une nouvelle gorgée d’alcool, passant une main dans ses cheveux un peu trop longs et complètement décoiffés. « Comme un clébard qu’on abandonne sur l’autoroute ». La métaphore eut le don de faire pouffer de rire Max, qui s’approcha de son ami, lui retirant la bouteille d’alcool à moitié vide des mains. « T’as assez bu pour aujourd’hui, je crois ». Arthur ne répondit rien. Il connaissait Max depuis assez longtemps pour savoir que lorsqu’il jouait les papas poules dans le genre, il n’y avait rien à faire. Et puis, au fond, il savait que c’était pour son bien, même si l’idée de s’alcooliser encore plus pour oublier la douleur était tentante.  Laissant aller sa tête contre le mur blanc, le jeune homme souffla un bon coup, fermant un instant les yeux. « Pourquoi elle a fait ça ? ». C’était la question qu’il se répétait sans cesse depuis ce jour fatidique. Un jour qui aurait dû être heureux. Le jour de son mariage. Il avait tout imaginé. Qu’un ex fou vienne foutre le bordel, que sa grand-mère perde sa perruque ou encore que le champagne soit de mauvaise qualité… Tous les plus mauvais scénarios… Sauf celui où la mariée le plante devant l’autel. Agatha n’était pas venue. Il n’avait eu ni excuses, ni explications, rien. Juste la honte de se faire planter devant toute sa famille et le désastre d’un cœur broyé en mille morceaux. « J’étais pas assez bien, c’est ça ? », demanda-t-il en ouvrant ses yeux pleins de larmes. « Bien sûr que si, tu étais à la hauteur ! », lâcha Max, posant une main réconfortante sur l’épaule de son ami. « C’est juste que parfois… les gens prennent simplement peur… ».


« Max dépêche le match commence !!! », hurla Arthur, les yeux rivés sur l’écran de télévision. Il ne fallut pas bien longtemps pour que Max sorte de sa cuisine, deux bouteilles de bière à la main. Il s’installa sur le canapé, juste à côté de Arthur et lui tendit une bouteille que son ami attrapa vivement. « On est vraiment obligés de regard le foot ? », demanda Greer, une grimace sur son beau visage. « OUI ! », lâchèrent d’une même voix les deux garçons. Jules pouffa de rire, s’installant à côté de Greer et passant un bras autour de ses épaules. « Dis-toi qu’au moins, on va pouvoir voir de beaux hommes musclés, pour une fois ! ». Les deux garçons quittèrent alors l’écran de télévision des yeux pour regarder les filles. « Euh merci pour nous ! », lâcha Max, faisant mine d’être vexé. « Laisse tomber Maxou, elles n’ont pas conscience de la beauté qui s'impose à leurs yeux chaque jour ! ». Les filles pouffèrent de rire alors que les garçons se concentraient sur l’écran de télévision. C’était une simple soirée, à regarder un match de foot avec ses meilleurs amis et pourtant, ce genre de moment avait une importance capitale pour Arthur.

_________________
can't stop the feeling
everything we used to know crashed into the great unknown 'cause even underneath the waves i'll be holding on to you and even if you slip away i'll be there to fall into the dark to chase your heart no distance could ever tear us apart there's nothing that I wouldn't do i'll find my way back to you.


Dernière édition par Arthur Stevens le Sam 7 Jan - 13:01, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walking-on-sunshines.forumactif.com/t99-space-oddity-arthur http://walking-on-sunshines.forumactif.com/t142-u-can-t-touch-this-arthur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: space oddity (arthur)   Mar 3 Jan - 15:53

T'es parfait, tu le sais ça bril
Revenir en haut Aller en bas
avatar
inscription : 28/12/2016
messages : 626
civil status : the queen of the missed opportunities
job, studies : pianist at the ballet school


- NEW YEAR -
résolution : fall in love w/ s.o else
carnet d'adresse :
disponibilité rp : fr/en tc, northams, sam, ansel (0/4)
MessageSujet: Re: space oddity (arthur)   Mar 3 Jan - 16:07

Jules Conley a écrit:
T'es parfait, tu le sais ça bril

t'as vu fangirl

_________________
god knows i loved
god knows i lied
god knows i lost
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walking-on-sunshines.forumactif.com/t81-love-s-full-of-fire http://walking-on-sunshines.forumactif.com/t117-what-if-its-us-and-only-us
avatar
─ viens voir le docteur... ─
inscription : 28/12/2016
messages : 1203
civil status : en couple avec la sulfureuse layla warhols.
job, studies : interne en médecine, avec le rêve de devenir un jour cardiologue.


- NEW YEAR -
résolution :
carnet d'adresse :
disponibilité rp : OPEN.
MessageSujet: Re: space oddity (arthur)   Mar 3 Jan - 21:11

je sais héhé

_________________
can't stop the feeling
everything we used to know crashed into the great unknown 'cause even underneath the waves i'll be holding on to you and even if you slip away i'll be there to fall into the dark to chase your heart no distance could ever tear us apart there's nothing that I wouldn't do i'll find my way back to you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walking-on-sunshines.forumactif.com/t99-space-oddity-arthur http://walking-on-sunshines.forumactif.com/t142-u-can-t-touch-this-arthur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: space oddity (arthur)   

Revenir en haut Aller en bas
 
space oddity (arthur)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cinema Class Boss. 99% space cowboy, 1% space oddity.
» Un article pour le Roi Arthur !!!
» Nouveau FAQ de GW sur Space marine
» Space wolves VS tyranides
» Space Marines à vendre (pleins d'affaires)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
★ AS YOU WISH :: ─ a dream-
Sauter vers: