AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Just need for you - Lou

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
─ mama, just killed a man ─
inscription : 21/01/2017
messages : 649
civil status : veuve depuis 3 ans mais largement consolé. pour le moment elle est en couple avec Arthur. elle goute à nouveau aux joies de la vie à 2 même si elle sait que ce n'est qu'une chose éphémère.
job, studies : elle a fait des études de photographe et se remet doucement dans le métier. sinon elle est croqueuse de diamant et dilapideuse de fortune.


- NEW YEAR -
résolution : retrouver la complicité qui la liait à Lou et à India
carnet d'adresse :
disponibilité rp : Lou / Arthur / Kenna / Harmony / Reece / Family
MessageSujet: Just need for you - Lou   Jeu 9 Fév - 18:18



" La conscience flagelle les mauvaises actions ; toujours craindre, toujours s'alarmer, est le propre des coupables. La bonne conscience cherche le jour et les regards ; le méchant a peur des ténèbres mêmes."

Tu as passé l’après midi à faire des photos trainant dans les rues de la ville. Tu ne cherchais rien en particulier. Juste des coups de cœur à immortaliser. Tu avais surtout besoin de te changer les idées. Besoin d’oublier Lou et votre dernier échange qui malgré les jours passés laisse une blessure au sein de ta poitrine. Légèrement fatiguée, tu rejoins ta voiture. Tu as envie de rentrer pour te poser et regarder ce que donne ce que tu as photographié. Tu allumes la radio et te laisse emporte par la musique. La route passe tranquillement. Tu es heureuse. Enfin c’est la sensation que tu as. Au fond de toi tu sais que c’est faux. Lou te manque, cela fait plusieurs jours que tu n’as pas eus de nouvelle. Faut dire que son dernier message SMS t’avait plutôt refroidi. Vu qu’il ne souhaitait te revoir qu’à Noël. Tu ne lui avais même pas répondu bouffer par ta rage. Dévorer par ton amour trop lourd. Mais tu ne peux t’empêcher de penser à lui. De penser à son sourire. A son regard. Même quand il se fait dur et froid. Le vide que laisse son absence est bien plus douloureux que tu ne le voudrais. Tu ne pourras pas tenir bien longtemps comme ça. Et puis tu arrives devant ta villa. Tu gares ta voiture. Tu récupères tes affaires et tu sors pour te diriger vers la porte d’entré. C’est là que tu constates qu’elle est grande ouverte. Tu stoppes net. Serrant la bandoulière du sac de ton appareil. Cela t’interpelle. Tu avais fermé ta porte avant de partir. Tu en es certaine. Du coup tu paniques un peu. Tu pourrais appeler la police mais c’est à Lou que tu envoies un SMS. Pour lui expliquer la situation. Tu attends sa réponse. Tu sens une boule se former au creux de ta poitrine. Tu espères que l’on ne t’a rien dérobé de précieux. Même si tes bijoux et ton argent sont planqués dans un coffre. Lou te répond et bien entendu il t’envoie gentiment bouler car il n’est pas à te disposition. « Bordel tu fais chier Lou. » Et tu lui renvoies un message histoire de lui faire comprendre que tu peux te démerder sans lui. Tu mets ton portable sur silencieux, au cas où Lou aurait l’idée de t’appeler. Tu remets ton appareil photo dans ta voiture et tu te diriges vers ta villa pour voir ce qui s’y passe. Tu ne fais pas de bruit lorsque tu passes la porte d’entré. Tu regardes à gauche. Puis à droite. Tout à l’air en ordre. Tu fais le tour du salon et va voir dans la cuisine. Un bruit se fait entendre à l’étage. Tu récupères un couteau dans le tiroir d’un meuble et décide de monter. Le bruit se fait plus fort au fur et à mesure que tu montes les escaliers. Tu essaies de contrôler les battements de ton cœur et ta respiration. Tu sens la peur venir titiller ta chair. Tu passes devant la chambre d’ami elle est sans dessus dessous. Alors tu files direct dans la tienne. Toutes tes fringues sont éparpillées. Même tes sous vêtements. Un vrai bordel. De quoi te mettre la haine. Et puis tu te retrouves face à deux mecs cagoulés. Tu ne les as pas vus venir. Tu recules, mais le mur de ta chambre te bloque. « Salut beauté. C’est gentil de venir nous voir. » Tu ne vois que leurs yeux et le regard qu’ils te lancent ne te dit rien de bon. Tu regardes la porte de ta chambre. Seul échappatoire. Mais un se met devant. « Tu ne comptes pas nous fausser compagnie. » « Vous voulez quoi du fric .. il y en a pas ici. » Ta voix est rageuse et tu leur fais face. N’espérant qu’une chose que ton frère débarque car là tu risques fort de ne pas t’en sortir toute seule. L’un des mecs se rapprochent de toi. « Tu peux payer en nature on n’est pas difficile et puis tu es bien foutu alors pas de souci. » Tu lui craches au visage et en retour tu prends une baffe qui fait taper ta tête contre le mur. Ta lèvre saigne. Tu es un peu étourdie. Et puis il déchire ton chemisier. Tu te défends ne comptant pas leur donner ce qu’ils ont l’air de vouloir prendre mais un coup de poing dans l’estomac te coupe la respiration. Les larmes coulent sur tes joues. Tu arrives à choper un des mecs aux parties les serrant de toutes tes forces. Ce qui te permet de t’échapper. Et tu dévales les escaliers manquant de tomber. Poursuivi pas les deux mecs qui t’insultent allégrement et te promettent de te faire ta fête. Un des deux t’attrape et une baffe explose ton visage te faisant tomber à terre. Ta tête frappe le sol. Et il tombe sur toi te bloquant entre ses cuisses. Pesant de tout son corps contre ton bassin. Ton souffle est court et tu n’arrives plus à bouger. « Tu fais moins la fière là. » Il défait ton short et le baisse pousser par les hurlements assourdissants du second. Tu fermes les yeux, sentant ses mains se balader sur ton corps. Tu pries pour que Lou débarque avant qu’il ne soit trop tard. Vaguement tu entends une voiture. Alors que tes lèvres subissent celles de ce connard. Tu le mords avec violence. Et tu te mets à gueuler. « A L’AIDE .. » Et tu en reprends une qui te met ko. Tout devient flou. Tu vois juste une silhouette qui rentre et deux autres qui se barrent. Et tu murmures. « Lou .. » Tu trembles te recroquevillant sur toi-même. Puis ton regard voilé accroche celui de ton frère. A cet instant il n’est que détresse. Tu as besoin de lui et tant pis si les mecs s’échappent. Tu t’en moques.  

good vibes.

_________________

Layla Warhols
« Lorsqu'il cesse d'être un moyen pour devenir un but,
l'argent corrompt tous les comportements humains et devient méprisable. » Romain Guilleaumes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walking-on-sunshines.forumactif.com/t578-le-coup-le-plus-ruse-que-le-diable-ait-reussi-cest-de-convaincre-tout-le-monde-quil-nexiste-pas http://walking-on-sunshines.forumactif.com/t605-la-veuve-joyeuse-layla
avatar
inscription : 18/01/2017
messages : 112
civil status : célibataire.
job, studies : ancien homme d'affaires devenu garde du corps.


- NEW YEAR -
résolution : reprendre son ancien boulot
carnet d'adresse :
disponibilité rp : (fr/no dispo) layla, india, kenna, nalha
MessageSujet: Re: Just need for you - Lou   Jeu 9 Fév - 23:13

❝I pretend to ignore you but
I really just miss you.

LOU & LAYLA

Ses derniers jours, il a préféré oublier sa sœur, oublier cette histoire de sms, de baise, de sœur jalouse et toute cette tension. Il n'a plus répondu à ses messages depuis la dernière fois, voulant s'occuper de lui, de sa petite vie. Il a même accepté d'aller se faire masser après les recommandations de son patron, voyant que Lou était tendu, préférant sûrement qu'il ne pète pas une crise cardiaque d'une minute à l'autre, que ça affecte la sécurité de sa fille chérie. Cela n'a pas réglé totalement le problème, mais ça réussit à le détendre un minimum. Louie revenait chez lui, en route vers sa maison, le temps de se changer, de prendre quelques affaires et de partir pour Londres, pour récupérer des trucs importants. Son passé va sûrement le hanter, cela fait des lustres qu'il n'a pas mis les pieds là-bas, rien que d'y penser, il en frissonne, peur de tomber sur cette fille, qui l'a souvent recontacté après son déménagement à Southampton ou sa mère, qu'il ne veut rien savoir, malgré ses résolutions. Il s'arrête au feu rouge, il reçoit un message de sa sœur, message que tu renvoies avec plein de sarcasmes. Pas le temps pour elle, de s'énerver. Il n'a même pas encore réservé son billet, il fait tout à la dernière minute, sur un coup de tête. Louie continue de rouler après avoir lu son dernier message. Il hausse les épaules, il prend le chemin vers les maisons et la plage, pourtant, cela fait plusieurs minutes, qu'il n'a rien reçu de sa sœur, il s'inquiète, d'habitude, elle la harcèle, pas même un coup de fil. Il se gare sur le bord d'un trottoir, tentant de l'appeler, mais rien, pas de réponse. Louie soupire, il espère que ce n'est pas une de ces blagues pourrîtes pour le rendre encore plus fou. Mais c'est plus fort que lui, il a besoin de vérifier si tout va bien, c'est sa sœur après tout. Lou arrive chez elle au bout d'une quinzaine de minutes, il se gare, au moment où il ferme la porte, il entend crier, il récupère son arme et se met à courir, l'adrénaline monte en lui, il voit deux hommes sortir de la maison, pile au moment où il pose ses pieds sur le cadre de porte. Louie réussit à frapper un mec en plein visage et l'autre, à lui tirer dans l'arrière de la cuisse, pourtant, même s'il veut les poursuivre pour les tuer, il décide de rentrer afin d'aider Layla. L'image qu'il voit lui donne mal au coeur, le rend vulnérable, mais il est fort, il doit être fort pour eux. Il se précipite vers elle, lui remonte son short et lui prend doucement la tête. « Je suis là.. » Il lui caresse les cheveux avant de la soulever et d'aller l'allonger sur son lit à elle. Il l'allonge sous les couvertures pour la réchauffer. Il est fou de rage, il tremble parce qu'il est en colère, mais qu'il a eu peur pour elle, s'il n'était pas là, que serait-il arrivé ? Rien que d'y penser, ça le met hors de lui. Lou descend à la cuisine et remonte avec un verre d'eau puis la trousse à soins. « Comment te sens-tu ? J'appelle les urgences ? » Il commence à lui porter les soins nécessaires, cette vision le répugne, le dégoûte, personne n'a le droit de toucher à sa famille.

© MADE BY LOYALS.

_________________
★ don't let the sun go down on me ★
I can't light no more of your darkness. All my pictures seem to fade to black and white. I'm growing tired and time stands still before me. Frozen here on the ladder of my life.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walking-on-sunshines.forumactif.com/t519-purple-haze-lou http://walking-on-sunshines.forumactif.com/t546-careless-whisper-lou
avatar
─ mama, just killed a man ─
inscription : 21/01/2017
messages : 649
civil status : veuve depuis 3 ans mais largement consolé. pour le moment elle est en couple avec Arthur. elle goute à nouveau aux joies de la vie à 2 même si elle sait que ce n'est qu'une chose éphémère.
job, studies : elle a fait des études de photographe et se remet doucement dans le métier. sinon elle est croqueuse de diamant et dilapideuse de fortune.


- NEW YEAR -
résolution : retrouver la complicité qui la liait à Lou et à India
carnet d'adresse :
disponibilité rp : Lou / Arthur / Kenna / Harmony / Reece / Family
MessageSujet: Re: Just need for you - Lou   Ven 10 Fév - 19:23



" La conscience flagelle les mauvaises actions ; toujours craindre, toujours s'alarmer, est le propre des coupables. La bonne conscience cherche le jour et les regards ; le méchant a peur des ténèbres mêmes."

Tu sais que tu n’aurais jamais du rentrer chez toi. La porte grande ouverte étant signe de mauvais augures. Mais c’est plus fort que toi. Et puis la façon de réagir de Lou suite à ton appel à l’aide n’a fait que renforcer cette envie de prendre des risques et d’aller titiller le danger. Sans vraiment réfléchir que des mecs pouvaient se trouver encore à l’intérieur et que tu allais passer un mauvais quart d’heure. Et là alors que tu es couchée au sol bloqué entre les cuisses d’un homme qui est sur le point d’abuser de ton corps tu t’en veux. Tu sens le gout du sang venir enivrer ta bouche, faut dire que les deux baffes que tu as reçu, ont été donné avec violence. Comme le coup qui a sérieusement mis à mal ton ventre. Tu fermes les yeux. Tout ce que tu espères c’est que Lou arrive. Ou alors que ce connard face vite. Car là les minutes te paressent interminables. Tu sens la nausée venir envahir ton corps quand sa bouche et ses mains s’approprient ta chair. Tu as envie de le mordre, de le griffer, de le tuer mais ton corps ne répond plus complètement paralysé. Et surtout anesthésié par le coup que tu as pris en tombant au sol. Dans ta tête le prénom de Lou résonne comme une sauvegarde. Penser à lui, t’aide à supporter l’outrage qui se fait plus horrible quand tu sens ton short glisser sur tes cuisses. Et puis le bruit d’une voiture qui s’arrête. Un crie sort du plus profond de ton être. Comme une dernière plainte. Et encore ce coup qui assombrit ton regard et renforce le gout du sang dans ta bouche. Cette silhouette. Le coup de feu qui te fait tressaillir et trembler. Et si c’était eux qui avaient tiré. Cette peur qui se fait plus tenace ne sachant pas ce qui se passe. Et puis sa voix qui déchire le voile que la peur avait jeté. Tu trembles et les larmes se mettent à couler. Tu te sens mal. Tu rapproches tes genoux de ton corps comme pour lui cacher l’horreur de cet acte avorté par son arrivé. Les mots que tu arrives à sortir c’est son prénom. Ton frère se fait rassurant, te prenant contre lui. Il remonte ton short. Prend ta tête entre ses mains et caresse tes cheveux. Tu enfouis ton visage au creux de son épaule. Ne cherchant que l’odeur de sa peau et la chaleur de son corps. Tu entoures son cou de tes bras alors qu’il te soulève. Tu as la sensation que tu es vidée. Que plus rien ne répond. Tu entends son cœur battre aussi vite que le tien. Tu sens son corps trembler. Il a du avoir peur. Il a du penser au pire. Mais il est là. Et cela te suffit à apaiser la souffrance qui emprisonne ton cœur. Il te pose sur ton lit. Et te couvres. Ton regard encore désemparé se perd dans le sien plein de rage. Il s’absente un instant et revient avec un verre d’eau. Mais tu n’as pas soif. Tu prends sa main. La serrant dans la tienne comme une bouée de sauvetage. Tu n’arrives pas à t’arrêter de trembler. Tu sens encore les mains et la bouche du mec sur ta peau. Cela te donne la nausée. Tu blêmis. « Mal .. » Tu mets ta main devant ta bouche. Alors que ton frère commence à te soigner.  « Je vais .. vo.. » Tu le pousses pour te précipiter dans la salle de bain attenant à ta chambre. Tu as juste le temps d’arriver à la cuvette pour vider tes tripes. Tu vas pour tomber mais le bras de ton frère stoppe ta chute. Tu t’accroches à lui de toutes tes forces. Tu te sens faible. Tu réalises ce qui aurait pu se passer s’il n’était pas arrivé et cela te répugne d’avantage. « Faut que je quitte mes fringues. J’ai la sensation de sentir son odeur. » Ta voix est paniquée mêlant colère et larme. Ta lèvre est douloureuse comme ta joue. « Je vais avoir des bleus. » Même au niveau de ton ventre vu la douleur que tu ressens. « Aide-moi. » Tu commences à quitter ce qui reste de ton chemisier et à baisser ton short. Tu pendrais bien une douche mais pas tout de suite. Tu te retrouves rapidement en sous vêtement. « Il y a un tee shirt .. derrière la porte. » Un tee shirt qui un temps a appartenu à Lou et que tu as récupéré sans vraiment lui dire. De toute façon vu ton état il ne va pas polémiquer la dessus. « J’ai froid. » Tu te colles contre lui une fois que tu as enfilé le tee-shirt. Tu n’oses même pas regarder ton visage dans le miroir. Il te ramène dans ton lit. Tu bois un peu d’eau pour faire disparaitre ce gout acide. Tu t’allonges dans le lit. Toujours autant tremblante. « Viens contre moi .. je veux que tu me prennes dans tes bras ..  » Ta voix est secoué de sanglots. « Tu imagines ce qui serait arrivé .. si tu n'étais pas venu ...  » Des images horribles envahissent ton esprits.Tu as besoin d’être rassurée. Et il n'y a qu'entre les bras de Lou que tu le seras. Une fois contre lui plus rien ne pourra t'atteindre. Plus rien n'existera à part vous deux enlacés. Car toute ta douleur s'effacera entre ses bras.

good vibes.

_________________

Layla Warhols
« Lorsqu'il cesse d'être un moyen pour devenir un but,
l'argent corrompt tous les comportements humains et devient méprisable. » Romain Guilleaumes.


Dernière édition par Layla Warhols le Sam 11 Fév - 8:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walking-on-sunshines.forumactif.com/t578-le-coup-le-plus-ruse-que-le-diable-ait-reussi-cest-de-convaincre-tout-le-monde-quil-nexiste-pas http://walking-on-sunshines.forumactif.com/t605-la-veuve-joyeuse-layla
avatar
inscription : 18/01/2017
messages : 112
civil status : célibataire.
job, studies : ancien homme d'affaires devenu garde du corps.


- NEW YEAR -
résolution : reprendre son ancien boulot
carnet d'adresse :
disponibilité rp : (fr/no dispo) layla, india, kenna, nalha
MessageSujet: Re: Just need for you - Lou   Sam 11 Fév - 4:23

❝I pretend to ignore you but
I really just miss you.

LOU & LAYLA

Il n'aime pas savoir sa soeur ainsi. Cela le met hors de lui, il voudrait tabasser à mort ses deux hommes, sans remords, qu'il l'aurait fait. Mais il pense à elle, il ne peut guère la laisser ainsi, il ignorait son état jusqu'à ici. La vue de son sang, de sa position, le dégoûte. Il range son arme rapidement avant de lui porter secours. À l'intérieur de lui, c'est carrément la guerre, dans sa tête, les insultes volent de partout dans son cerveau, les envies de meurtre aussi, tout le désir de la protéger. Il ne la croyait pas au début, il pensait à un coup monté, c'est après tout son genre, de vouloir attirer son attention, de le voir courir à ses pieds. Mais là, il la voit autrement, avec ce sang sur le visage, il s'empresse de la nettoyer, de lui retirer cette image horrifiante. Lou n'a pas le temps de terminer, elle se précipite pour vomir dans la toilette d’accoter, il l'a rejoint aussitôt, il l'aide, lui caresse le dos puis va lui chercher son vêtement. Il détourne le regard, il n'a pas envie de la regarder de cette façon, ce n'est pas lui, ce n'est pas le moment de penser à ça. Mais cette dernière se colle à lui, il frissonne. Est-ce réel ou un simple cauchemar ? Ou bien les deux peut-être. Louie la laisse faire, mais il ne sait quoi répondre à ses questionnements. Il n'arrive pas à imaginer pire, il est déjà mal ainsi, cette vision le rend faible. Il n'a pas su la protéger, même s'il l'avait voulu, il était bien trop loin de la maison pour y être à temps. « Tu devrais prendre un bain chaud.. ça va te faire du bien de te détendre un peu et d'avoir cette chaleur sur sa peau. » Celle de l'eau, pas la sienne. Il se décolle pour aller lui préparer un bain, il fait couler l'eau, il y ajoute de l'huile, en tout cas, ce qui traîne pas loin du meuble. Il soupire un coup, il a besoin de se défouler. Là, il se sent coincé, obligé de garder sa colère en lui, ça ne fait qu'empirer sa haine envers ses deux hommes. Lou se relève, un coup le bain prêt, il l'aide à se déshabiller et à l'installer à l'intérieur. « Je reviens, je vais te préparer à manger. » Il sort de la pièce, qu'elle se retrouve toute seule, la porte entrouverte, le temps qu'elle s'y repose, qu'elle se lave. Louie fait les cent pas dans la chambre, ça le ronge. Il finit par s'installer sur le bord du lit, pour se calmer, faire le point. Ils ont besoin d'en parler à la police, de l'emmener à l’hôpital. Il n'est ni policier, ni médecin. Il ne peut pas retrouver ses hommes sans eux, quoi que, s'il le faisait, ça tournerait très mal, vaut mieux pas, il y a assez de meurtres dans la famille, pas besoin d'en rajouter deux de plus. Après quelques longues minutes, il lui sort des vêtements chauds, qu'il pose sur le lit, il descend lui préparer de la soupe, ce n'est pas le meilleur cuisiné, mais ça devrait le faire, ce n'est pas sorcier. Louie remonte avec un plateau, bol de soupe chaude, des biscottes, un grand verre d'eau et des médicaments pour la douleur. Il pose le tour sur la table basse puis il l'attend dans la chambre. Il préfère lui laisser le temps de se changer, de penser, d'être un peu seule.

© MADE BY LOYALS.

_________________
★ don't let the sun go down on me ★
I can't light no more of your darkness. All my pictures seem to fade to black and white. I'm growing tired and time stands still before me. Frozen here on the ladder of my life.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walking-on-sunshines.forumactif.com/t519-purple-haze-lou http://walking-on-sunshines.forumactif.com/t546-careless-whisper-lou
avatar
─ mama, just killed a man ─
inscription : 21/01/2017
messages : 649
civil status : veuve depuis 3 ans mais largement consolé. pour le moment elle est en couple avec Arthur. elle goute à nouveau aux joies de la vie à 2 même si elle sait que ce n'est qu'une chose éphémère.
job, studies : elle a fait des études de photographe et se remet doucement dans le métier. sinon elle est croqueuse de diamant et dilapideuse de fortune.


- NEW YEAR -
résolution : retrouver la complicité qui la liait à Lou et à India
carnet d'adresse :
disponibilité rp : Lou / Arthur / Kenna / Harmony / Reece / Family
MessageSujet: Re: Just need for you - Lou   Dim 12 Fév - 12:20



" La conscience flagelle les mauvaises actions ; toujours craindre, toujours s'alarmer, est le propre des coupables. La bonne conscience cherche le jour et les regards ; le méchant a peur des ténèbres mêmes."

Tu entends l’eau couler. C’est comme une douce musique apaisante. Elle se glisse dans ton esprit. Chassant doucement les douleurs que tu éprouves. Il y a juste le coup de feu qui résonne encore et encore. Tu te doutes que c’est ton frère qui a tiré, vu qu’il est rentré chez toi son arme à la main.  A-t-il touché un des mecs ? Les deux ? Cela n’a pas d’importance. Même si tu voudrais qu’ils soient châtiés pour ce qu’ils t’ont fait. Ou qu’ils voulaient te faire vu que l’arrivé de Lou les a stoppé dans leur élan de violence. Mais tu te sens quand même mal. Blessée au plus profond de ta chair. Salie au plus profond de ton être. Et tu voudrais pouvoir chasser toutes ces pensées. Mais elles s’installent sous ta peau avec insolence, laissant leur trace. Tu cherches au prêt de Lou le réconfort. Mais il préfère s’éloigner. Il préfère te laisser seule face à ton angoisse. Face à ta peur. Encore une fois il met de la distance entre vous. Pourtant tu  sais que cela le touche de te voir ainsi. Que cela lui fait mal. Qu’il a surement envie de faire payer à ces mecs l’outrage qu’ils t’ont fait. Tu te doutes que dans sa tête c’est le bordel, qu’il doit être déchiré par le fait de ne pas avoir pu te protéger. Même si maintenant il est là. Et qu’il prend soin de toi comme à chaque fois que quelque chose dérape dans ta vie. Tu n’as pas spécialement envie d’un bain à cet instant. Tu as juste envie de chaleur et celle du corps de Lou serait bien suffisante pour toi. Mais Lou te la refuse alors que tu te laisses faire. Tu ne veux pas qu’il parte. Tu ne veux pas te retrouver seule. « Je n’ai pas très faim tu sais. » Et puis il ferme la porte et le silence pesant vient te happer. Tu regardes la baignoire et les reflets de lumière qui dansent sur l’eau. A un autre moment tu aurais trouvé ça beau. Pris certainement en photo. Mais là tu n’as le gout de rien. Puis tu entres dans le bain et tu glisses dans l’eau. Sa chaleur est bienfaisante. Des larmes viennent envahir tes yeux. Elles te brulent. Elles lavent la souillure. Puis tu t’enfonces dans l’eau. Tu y restes jusqu’à ne plus avoir de souffle. Tu voudrais parfois avoir le courage de te laisser couler. Mais l’envie de vivre est toujours la plus forte. Et puis Lou n’y survivrait pas. Tu ne peux pas lui infliger cette blessure supplémentaire tu as déjà fait assez de dégâts comme ça. Tu ne sais pas combien de temps tu restes dans l’eau. L’esprit vide de toutes pensées. Le regard perdu dans le vague. Le corps brisé par toutes ces frustrations. Et puis tu sors de l’eau et enfile un peignoir. « Lou. » Tu vas dans ta chambre mais elle est vide. Un instant tu paniques en entendant du bruit dans la cuisine.  Ton souffle se fait plus rapide. « LOU. » Sa voix te répond en écho te rassurant sur sa présence. Tu vois les vêtements sur ton lit. Tu ignores le bordel qui se trouve éparpillé dans ta chambre signe du passage dérangeant de ces deux mecs. Tu les attrapes et tu retournes d’un pas lent dans la salle de bain pour t’habiller. Tu restes quelques secondes devant ton miroir regardant ton visage marqué par les coups. Et puis tu sors de la pièce pour rejoindre ton frère. Il est assis sur ton lit, le regard ailleurs. Tu sens l’odeur de la soupe et cela te touche qu’il est fait ça pour toi. Mais Lou ferait n’importe quoi pour toi. Il se saignerait les veines s’il le fallait pour te donner son sang. Mais tu en ferais de même. Vous donneriez votre vie pour sauver l’autre. Tu viens t’assoir à côté de lui et tu poses un baiser sur sa joue. « Merci d’être là. » Tu lui souris même si cela est difficile. Ton corps est encore sous le choc. Et les douleurs se font plus présentes. Même si le bain a apaisé les tensions, le malaise reste. Troublant ta chair avec violence. « Tu penses que je dois appeler la police. » Ton regard vient se perdre dans le sien. Tu prends sa main dans la tienne liant vos doigts. « Je ne sais même pas s’ils ont pris quelques choses. En tout cas ils n’ont pas trouvé mon argent et mes bijoux, enfin ce que je garde ici. » Tu poses ta tête contre son épaule. « J’ai eu si peur. Et ils m’ont juste frappé .. ils ne m’ont pas touché .. enfin pas comme ils auraient pu le faire .. » Ton corps frissonne encore en pensant à tout ça. Tu sais que cela ne va pas passer facilement. Qu’il faudra quelques jours pour effacer cette horreur. Puis tu t’éloignes de Lou, même si cela te pèse car tu as juste besoin de lui pour le moment. Tu attrapes le bol de soupe et en mange quelques cuillères. « Elle est bonne. Finalement tu as des talents cachés. » Tu essaies de plaisanter pour rendre l'ambiance plus légère. Lou n’est pas un fana de cuisine, mais là tu sans qu’il y a mis tout son cœur. Tu en profites pour prendre un cachet contre la douleur. Pour éviter qu’elle n’empire. Elle est déjà assez puissante.  Puis tu reposes le bol et vient à nouveau te blottir contre ton frère. Attrapant son bras pour le passer autour de toi. « Tu as tiré n'est ce pas. J'arrive pas à me sortir ce bruit de ma tête. Tu les as touché ? Tu ne vas pas avoir de problème si on appelle les flics ? » Tu ne veux pas que cette histoire pose des soucis supplémentaires à ton frère.

good vibes.

_________________

Layla Warhols
« Lorsqu'il cesse d'être un moyen pour devenir un but,
l'argent corrompt tous les comportements humains et devient méprisable. » Romain Guilleaumes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walking-on-sunshines.forumactif.com/t578-le-coup-le-plus-ruse-que-le-diable-ait-reussi-cest-de-convaincre-tout-le-monde-quil-nexiste-pas http://walking-on-sunshines.forumactif.com/t605-la-veuve-joyeuse-layla
avatar
inscription : 18/01/2017
messages : 112
civil status : célibataire.
job, studies : ancien homme d'affaires devenu garde du corps.


- NEW YEAR -
résolution : reprendre son ancien boulot
carnet d'adresse :
disponibilité rp : (fr/no dispo) layla, india, kenna, nalha
MessageSujet: Re: Just need for you - Lou   Sam 25 Fév - 3:47

❝I pretend to ignore you but
I really just miss you.

LOU & LAYLA

Lou a besoin de s'éloigner, de tout ça, de ne pas céder, de ne pas la consoler de cette façon, il le fait comme il l'entend, c'est-à-dire, avec de la distance, mais de l'amour, il la cajole à sa façon, pas comme elle le voudrait. La prendre dans ses bras comme si c'était un pauvre chaton en train de miauler qui ne demande que de l'attention. Il se sentirait trop vulnérable, plus qu'il ne l'est déjà. Son sang bouille, sa tête va exploser, son cerveau ne sait plus comment réagir, comment fonctionner, ses jambes avancent automatiquement, le guide jusqu'à la cuisine, ses bras en font de même, prépare un repas léger, un repas réconfortant, comme le ferait une mère, mais leur mère, elle n'est pas aimable de cette façon. C'est une diablesse qui pousse ses enfants au pouvoir, à l'argent, l'ambition, il n'y a que ça qui compte, pas d'affection, pas d'amour maternel. Eux, ils ont su trouver comment faire pour s'aimer, se réconforter, jusqu'à certaines limites, des limites qu'ils voudraient bien franchir, mais si cela venait à se faire, il n'y aurait aucun retour en arrière et honnêtement, Lou ne veut pas vivre avec cette mauvaise conscience, ça serait trop. Son corps se fatigue, s'épuise, mais il atteint l'étage, la chambre de sa sœur, il installe le tout, se place sur le lit, ses pensées sont diverses, son esprit est ailleurs, plongé dans le chaos, impossible d'en sortir, il est pris au piège avec tous ses démons, la douleur de sa sœur, l'image de ses hommes s'échappant. La voix de Layla se fait entendre, il prend deux secondes pour revenir à la dure réalité. Il tourne la tête vers celle-ci, il ne dit rien, il est silencieux, telle une taupe. Il l'écoute, la laisse faire, ses paroles le dérangent, parce que des images horribles viennent heurter son cerveau, il se voit déjà en train de les tuer, de les massacrer. Mais il arrive à sourire, du moins, légèrement, ça ressemble à rien, mais bon. Il hausse les épaules, sans savoir pourquoi, il doit se ressaisir, pour elle, parce que c'est l'aîné, c'est l'homme de la famille. « Oui, dans la jambe d'un des deux. Je ne sais pas lequel. » Les flics auront sûrement des questions, mais son arme est légale, c'est déjà ça, son boulot lui autorise en porter une, certes, il n'était pas en service, mais il va se débrouiller. « Il vaut mieux avertir les flics, mais d'abord, l’hôpital, on les fera venir là-bas. Ne t'inquiète pas pour moi, ils ne vont pas me foutre en prison pour ça. » Enfin, il l'espère, après tout, c'était de légitime défense, défendre sa sœur, c'est tout ce qu'il voulait faire. Lou la serre doucement contre lui, il pose la tête contre la tête de lit et ferme les yeux un court instant, il sent un mal de tête monter vers son crâne. Il fronce les sourcils avant de la regarder. « Tu les connaissais ? » Parce qu'au fond, il sait que sa sœur peut mettre des gens en colère, alors, peut-être était-ce une vengeance ou quelque chose dans le genre.

© MADE BY LOYALS.

_________________
★ don't let the sun go down on me ★
I can't light no more of your darkness. All my pictures seem to fade to black and white. I'm growing tired and time stands still before me. Frozen here on the ladder of my life.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walking-on-sunshines.forumactif.com/t519-purple-haze-lou http://walking-on-sunshines.forumactif.com/t546-careless-whisper-lou
avatar
─ mama, just killed a man ─
inscription : 21/01/2017
messages : 649
civil status : veuve depuis 3 ans mais largement consolé. pour le moment elle est en couple avec Arthur. elle goute à nouveau aux joies de la vie à 2 même si elle sait que ce n'est qu'une chose éphémère.
job, studies : elle a fait des études de photographe et se remet doucement dans le métier. sinon elle est croqueuse de diamant et dilapideuse de fortune.


- NEW YEAR -
résolution : retrouver la complicité qui la liait à Lou et à India
carnet d'adresse :
disponibilité rp : Lou / Arthur / Kenna / Harmony / Reece / Family
MessageSujet: Re: Just need for you - Lou   Mer 1 Mar - 18:42



" La conscience flagelle les mauvaises actions ; toujours craindre, toujours s'alarmer, est le propre des coupables. La bonne conscience cherche le jour et les regards ; le méchant a peur des ténèbres mêmes."

Tu viens chercher l’étreinte. Pour t’apaiser. Te réconforter. Pour le moment tu as juste besoin de sentir la chaleur de ton frère se distiller contre toi. Même si certaines choses se font évidentes comme appeler la police. Même si pour toi cela ne servira à rien. Tes agresseurs n’ont rien volé. Mais étaient-ils là pour ça vu comment les événements ont tourné ? Tu te sens blessée, fragilisée, perdue, salie.  Le bain n’a rien enlevé de ce malaise oppressant. Tu aurais du rester dehors et attendre. Mais tu n’en as fais qu’à ta tête comme toujours. Et tu en paies le prix. Tu repenses aux images qui t’ont assailli quand tu étais seule dans la salle de bain. Te montrant une issue qui aurait pu être bien plus fatale si Lou n’était pas intervenu. Mais tu veux oublier tout cela. Il ne t’est rien arrivé, enfin tu t’es fait bousculé c’est vrai. Et ta mémoire n’est pas prête à enfouir ces minutes de violences. Comme le bruit des coups de feu qui résonnent encore et encore dans ta tête. Mais tu vas bien et Lou est là tout contre toi. Alors tu te laisses envelopper par sa douceur. Par ce bonheur qui fait battre ton cœur. Tu profites de ce moment intime car ils deviennent rares. Lou a tendance à vite s’éloigner quand vos corps se rapprochent trop. Tu es parfaitement consciente qu’il ne vous faudrait pas grand-chose pour franchir ce pas que vous vous refusez. Toi tu l’aurais surement déjà franchi si ton frère ne te repoussait pas à chaque fois. Il met toujours un stop  quand vos étreintes deviennent plus ambigües.  Combien de fois cela t’a frustré. Tu essaies d’en savoir un peu plus par rapport aux coups de feu. « Okay .. il aura peut être des traces de sang. De quoi voir pour l’ADN si on prévient la police. » Ta réticence s’entend dans ta voix. Tu n’es pas encore sure de les prévenir. Tu n’as rien à cacher et tu n’es pour rien dans cette agression. Mais tu as déjà eu affaire à eux suite au décès de ton mari. Et tu ne voudrais pas que certaines choses remontent à la surface. Vu ce que tu as vraiment fait. Et qui a été couvert par ton frère. Mais Lou pense qu’il faut avertir la police et il ta rassure par rapport à ce qui pourrait lui arriver. Il a quand même tiré sur un homme. « L’hôpital !! Pourquoi tu veux que j’aille à l’hôpital ? Je n’ai pas envie qu’il me regarde sous toutes les coutures. J’ai juste envie de rester là avec toi. En plus il va falloir que je reparle de tout ça. » Ta voix est calme mais pleine de faiblesse. Tu as juste envie de rester là avec Lou et oublier. Parler encore de cette agression va juste raviver ses instants douloureux. Ton frère s’installe un peu mieux posant sa tête contre le bois de ton lit. Il t’attire un peu plus contre lui. Il ferme les yeux. Tu gardes ta tête soulevée pour le regarder. Tu le sens troublé. Et il doit se poser un tas de question. Tu ne peux t’empêcher de le trouver beau. Il ressemble beaucoup à votre père avec en plus la finesse des traits de votre mère. Tu laisses tes doigts glisser sur sa joue avant de poser ta tête contre son épaule. Tu respires son odeur et tes lèvres effleurent avec douceur son cou. Tu l’aimes tellement. Beaucoup trop. Tu es bien et tu aimerais que le temps s’arrête pour te laisser profiter de cette caresse. De sa tendresse. La demande de ton frère te surprend au départ, même si elle est logique. « Non. Je n’ai pas vu leur visage et il n’y en a qu’un qui a parlé. Et je n’avais jamais entendu sa voix. Cela ne va pas être évident de les identifier. Sauf comme si je l’ai dis tout à l’heure il y a des traces de sang. » Tu soupires, pour toi c’est une histoire qui va finir classer sans suite. Puis tu changes de sujet voulant éclaircir un point. « Lou tu as pensé quoi quand tu as reçu mon sms. Parce que j’ai eu la sensation que cela te faisait chier vu comme tu m’as envoyé bouler. J’ai interrompu quelque chose ? » Tu te soulèves à nouveau pour trouver son regard.  Était il avec cette brune qu’il est censé protéger ? Tu as bien compris à sa réponse qu’il avait autre chose de prévu que de venir te rejoindre. Même pour une urgence. Ce qui a engendré ton geste complètement idiot en rentrant dans ta maison un peu blasé par sa réponse. Et tu te demandes ce qui au fond l'a poussé à venir te rejoindre. Et cela a mieux valut, sinon .. Tu n'oses même pas penser à ce qui serait arrivé.

good vibes.

_________________

Layla Warhols
« Lorsqu'il cesse d'être un moyen pour devenir un but,
l'argent corrompt tous les comportements humains et devient méprisable. » Romain Guilleaumes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walking-on-sunshines.forumactif.com/t578-le-coup-le-plus-ruse-que-le-diable-ait-reussi-cest-de-convaincre-tout-le-monde-quil-nexiste-pas http://walking-on-sunshines.forumactif.com/t605-la-veuve-joyeuse-layla
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Just need for you - Lou   

Revenir en haut Aller en bas
 
Just need for you - Lou
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
★ AS YOU WISH :: ─ surburban houses-
Sauter vers: