AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 "This quiet, ongoing solitude of mine is how I say I miss you without admitting it out loud." ~ Ezequiel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
─ liaison fatale ─
inscription : 08/01/2017
messages : 50
civil status : Officially single, playing second role in her own tragedy
job, studies : Culinary blogger - Wanna be self published author


- NEW YEAR -
résolution :
carnet d'adresse :
disponibilité rp : français/anglais (3/3)
MessageSujet: "This quiet, ongoing solitude of mine is how I say I miss you without admitting it out loud." ~ Ezequiel   Ven 3 Fév - 20:35

"This quiet, ongoing solitude of mine is how I say I miss you without admitting it out loud."

ezequiel&tara

Le menton appuyé dans sa main gauche, les yeux posés sur la table qu'elle semblait ne pas réellement voir, Tara dessinait distraitement le contour de son verre du bout de l'index. Si son corps était là, assis entre Helen et Emily dont les gloussements idiots lui parvenaient aux oreilles et auxquels elle se forçait parfois  à répondre par un petit son du même acabit, son esprit était ailleurs, quelque part en ville, avec Simon. Elle se demandait ce qu’il faisait, où il était. S’il pensait à elle à cet instant précis comme elle pensait à lui à chaque secondes de la journée. Une réflexion qui la fit grimacer, agacée. Comment diable par sa seule existence, Simon Notham avait-il réussi à réduire son cerveau brillant en celui d’une adolescente fébrile, stupide ? « La terre à Tara ! » Elle cligna des yeux lorsqu’une paire de doigts s’agita devant son regard et remarqua qu’elle était restée tout ce temps les sourcils froncés à penser pour elle-même. Retrouvant ses esprits, elle adressa un regard interrogateur à son amie en face d’elle. « Marlene vient de revenir avec le numéro de ce type… C’est ton tour… » Oh.

Se redressant sur son siège, Tara hocha légèrement la tête. « Sérieux, qui êtes-vous et qu’avez-vous fait de notre copine ? » Elles échangèrent toutes un rire complice que Tara partagea lorsqu’Helen lui tapa gentiment dans le dos. « Désolée…»Affichant un sourire, elle laissa échapper un soupir et chassa les inquiétudes de ses amies d’un petit geste de la main. S’emparant de son verre sous les exclamations ravies de ses amies, elle le vida d’une traite, l’alcool lui brulant la gorge sur son passage. Les yeux plissés, elle reposa la coupe vide sur la table avec un peu trop de force et inspira profondément, un petit air déterminé sur le visage. Elle refusait de se laisser abattre par l’absence de Simon. Après tout, elle était encore jeune, alcoolisée, et entourée d’une bande de filles qu’elle adorait. Elle n’avait aucune raison de ne pas profiter de sa soirée. « Ok, choisissez en un ! » Les manifestations de contentement ne se firent pas attendre, et les jeunes femmes se mirent immédiatement à la recherche de la proie idéale sous le regard amusé de Tara. Elle n’arrivait pas à croire qu’à bientôt trente ans elle soit encore là, assise au milieu d’une tripotée de célibataires à jouer à ce jeu stupide. C’était pourtant l’affreuse réalité. Parcourant elle aussi la salle du regard  avec curiosité, elle reporta son attention sur Helen lorsqu’elle arrêta son choix. « Lui là-bas, au bar. » Tendant le cou pour apercevoir l’homme que son amie désignait, la jolie blonde inspira à nouveau, resserrant ses doigts fins autour de son verre qu’elle regretta d’avoir vidé plus tôt. Elle n’aurait pas dit non à une dose supplémentaire de courage liquide.

Quittant la table, bancale sur ses talons hauts, elle se dirigea vers le bar et s’accouda à côté de l’homme en question pour commander un nouveau verre. « Un mimosa… » Indiqua-t-elle avant de se détourner vers son voisin, un sourire léger aux lèvres. « Quelle que soit la question, c’est pas au fond de votre verre que vous trouverez la réponse… »
Made by Neon Demon

_________________
"But loving him was red".

Losing him was blue like I’ve never known Missing him was dark grey all alone •• ALASKA (Swift)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
inscription : 31/01/2017
messages : 17
civil status : Célibataire
job, studies : Ancien militaire

MessageSujet: Re: "This quiet, ongoing solitude of mine is how I say I miss you without admitting it out loud." ~ Ezequiel   Jeu 9 Fév - 17:06

Une sensation de chaleur pour se réveiller c’est pas mal agréable. Après tout il y a pire comme type de réveil. On peut être réveiller par la bonne migraine qui vous tape la tête de manière si intense qu’il est impossible de refermer l’œil juste derrière, il peut y avoir le mal de crâne ou la nausée d’une soirée un peu arrosée ayant eu lieu la veille ou alors encore cette sensation de fraicheur parce que vous n’êtes pas assez couvert ou assez chauffé. Enfin dans le cas de notre cher Ezequiel ce n’est rien de tout cela puisque c’est la lumière du soleil qui s’est faufilée entre les petites ouvertures des volets. Il s’étira de tout son long avant d’ouvrir les yeux. Il n’avait pas vraiment le souvenir immédiatement mais c’est en ouvrant les yeux après s’être étiré de tout son long qu’il se souvint qu’il s’était endormi sur son canapé. Apparemment la fatigue l’avait si soudainement saisit qu’il n’avait pas eu la force de se lever pour aller jusqu’à sa chambre à coucher. Il regarda alors la table basse, la télécommande de la télévision s’y trouvait mais il y avait aussi l’ordinateur d’Ezequiel ainsi que quelques papiers contenant des ébauches de phrases, d’idées. Il s’était bel et bien endormi parce qu’il n’arrivait pas à finir un article qu’il se doit de terminer pour la fin de la semaine. Il ne reste pas grand-chose mais c’est déjà bien assez pour faire perdre patience à notre cher homme quand il est fatigué.

Il se décida alors à aller boire un petit verre de soda en se servant dans le frigo, il déposa le verre sur le plan de travail de la cuisine au cas où il avait envie de s’en resservir avant de sortir de chez lui. Il se rendit ensuite dans la salle de bain et se prit une petite douche afin de se réveiller et de pouvoir se remettre au travail dans de meilleures conditions. Il prépara quelques affaires qu’il déposa sur le rebord du lavabo. Après quelques minutes, il sortit de la salle de bain prêt pour une journée entière que ce soit à trainer à la maison ou à aller se promener dehors. Il bossa quelques heures et une fois que la soirée pointait le bout de son nez, il repoussa ses affaires et se saisit de sa veste afin de pouvoir aller se balader et qui sait peut-être même aller boire un verre. C’est après un bref tour en ville qu’il fit de bout en bout à pied les rues qui le menèrent jusqu’au bar où il se retrouva installé au bar. Un verre à la main et son téléphone portable déposé devant lui en train de checker ses messages, les réseaux sociaux ou encore ses mails. Il était loin de s’attendre à ce que quelqu’un d’autre que le barman ou un serveur vienne le sortir de ses pensées. A ce moment-là il était surtout le regard perdu en direction de son verre, pensant à plusieurs choses à la fois.

« Ah oui ? Et où donc vais-je la trouver ? »

Il détourna la tête lorsqu’il en arriva à la deuxième partie de sa réponse. Il afficha un léger sourire en coin et attendait avec impatience ce que la jeune femme pouvait bien lui répondre à ça. Elle était audacieuse pour sortir ainsi quelqu’un de ses pensées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
─ liaison fatale ─
inscription : 08/01/2017
messages : 50
civil status : Officially single, playing second role in her own tragedy
job, studies : Culinary blogger - Wanna be self published author


- NEW YEAR -
résolution :
carnet d'adresse :
disponibilité rp : français/anglais (3/3)
MessageSujet: Re: "This quiet, ongoing solitude of mine is how I say I miss you without admitting it out loud." ~ Ezequiel   Mer 15 Fév - 23:27

Maintenant qu’elle était là, accoudée au bar, perchée sur ses talons dans un équilibre précaire, Tara se demandait ce qu’elle venait faire. Elle se sentait stupide et regrettait d’avoir cédé à la pression collective tandis que toutes les bonnes résolutions qu’elle venait de prendre s’envolaient. Elle aurait dû s’en douter. Après tout, elle n’était pas faite pour tenir des promesses. Elle ne l’avait jamais fait, pourquoi aujourd’hui aurait-il dû être différent ? Elle songea un instant à s’excuser auprès de l’inconnu qu’elle venait de sortir de sa rêverie et à filer vers sa table, son mimosa que le barman venait de déposer devant elle en main, mais elle se ravisa lorsque l’homme qu’elle avait abordé détourna la tête vers elle pour lui répondre. Un sourire fugace traversa le visage de la blonde qui prit une gorgée de son cocktail avant de hausser légèrement les épaules. Qu’était-elle supposée répondre à ça ? Elle n’avait abordé le thème des questions/réponses que dans la seule optique de briser la glace. Avalant sa gorgée de jus, elle se tourna plus franchement vers le brun, restant en appui sur le bar à l’aide de son seul bras droit, son verre dans l’autre main et lui adressa un nouveau sourire. « J’imagine que ça dépend de la question… »

Elle se demandait quel genre de questions pouvait traverser l’esprit d’un type venu boire seul dans un bar. Se demandait-il s’il allait repartir aussi seul qu’il était arrivé ? Se posait-il de grandes questions existentielles ? Se demandait-il qui était cette blonde, engoncée dans sa petite robe noire qui se permettait de venir troubler sa réflexion ? Prenant les devants, répondant elle-même à sa propre question, ou plutôt à celle qu’elle imaginait s’être formée dans l’esprit du solitaire, elle lui tendit une main amicale et lui adressa un nouveau sourire. « Tara. Tara Gier… Enchantée… » Elle lui adressa un regard interrogateur, attendant qu’il se présente à son tour et laissa échapper un sourire amusé lorsqu’elle entendit ses amies depuis leurs tables qui venaient toutes de glousser à l’unisson lorsque sa main s’était liée à la sienne dans une poignée de main cordiale. « Désolée pour ça, les hormones féminines sont difficiles à contenir passé le troisième verre » ironisa-t-elle en relâchant sa main. « Et sinon, qu’est-ce qui vous a conduit à venir chercher des réponses ici ? » Questionna-t-elle en portant à nouveau son verra à ses lèvres dont elle avala une gorgée sans quitter l’homme des yeux.  

Made by Neon Demon
[/quote]

_________________
"But loving him was red".

Losing him was blue like I’ve never known Missing him was dark grey all alone •• ALASKA (Swift)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: "This quiet, ongoing solitude of mine is how I say I miss you without admitting it out loud." ~ Ezequiel   

Revenir en haut Aller en bas
 
"This quiet, ongoing solitude of mine is how I say I miss you without admitting it out loud." ~ Ezequiel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )
» Un peu de solitude ne fait de mal à personnes [ Dag Larson]
» La mine de Poitiers : Toujours fermé !
» Éternelle solitude | Lumi |
» Dans la solitude du desert.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
★ AS YOU WISH :: ─ ninety degrees-
Sauter vers: