AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 hold me like you never lost your patience. (nana)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
inscription : 02/02/2017
messages : 41
civil status : heartbreaker. she's his doll.
job, studies : gang leader.


- NEW YEAR -
résolution :
carnet d'adresse :
disponibilité rp : français (1/3)
MessageSujet: hold me like you never lost your patience. (nana)   Ven 3 Fév - 19:24


“ tell me that you love me more
than hate me all the time and you're still mine „

Sa respiration est saccadée, la panique s'est emparée de lui. C'est impossible. Il ne peut pas croire ce qu'il voit. Il ne supporte pas ce sang qui couvre les mains de son frère. Qui s'est imprimé sur ses vêtements. Une tâche qui restera certainement indélébile dans la mémoire de Stan. "Qu'est-ce que t'as foutu ?!" Il tient sa tête entre ses mains, en tirant sur ses cheveux. Il est terrorisé. Tétanisé. Il aimerait pouvoir se réveiller de ce terrible cauchemar. Maintenant. "Qu'est-ce que t'as foutu, bordel de merde ?!" Il agrippe son frère par le col et le pousse violemment contre le mur. Il a la haine. Il est rongé par l'amertume. Le désespoir. Au fond de lui, il espérait encore pouvoir le sauver. Stan avait une chance de s'en sortir. Et, ce soir, en rentrant les mains couvertes de sang, il a tout foutu en l'air. Tout brisé. Il ne pourra jamais effacer son crime. Il sera, pour toujours, un meurtrier. Un assassin. Miro est rouge de colère. Il lui en veut d'avoir tout gâché. À commencer par sa vie. Il le retient avec une telle violence. Une telle force. Il pourrait lui briser les os. Il rêverait de le faire. Ici et maintenant. L'allonger par terre pour l'asséner de coups. Ses yeux sont humides, il lui crache presque dessus chaque fois qu'il ouvre la bouche. Mais, il prend soin de chuchoter. Des paroles tranchantes, blessantes. Des mots durs prononcés à voix basse. Il l'exècre. Le cadet ne tente même pas de se défendre. Seule sa tête dévie sur le côté. Parce qu'il n'ose pas affronter son regard plein de haine. Son regard noir. S'il le pouvait, Miro, il le fusillerait avec ses grands yeux bleus.
Il le secoue et le laisse violemment retomber sur le sol quand le bruit retentit. Le parquet qui grince au premier étage. Il abandonne son frère, qui semble avoir perdu la raison, et sans réfléchir, se dirige vers les escaliers. Les pas se veulent de plus en plus précipités au-dessus de sa tête, avant de s'arrêter. Il est certain d'avoir aperçu quelques mèches blondes. Cette silhouette maigrichonne qu'il héberge chez eux depuis quelques temps. Une grossière erreur. Il grimpe les marches quatre à quatre et le cœur battant pénètre dans sa chambre. Tel un loup, il s'avance dangereusement vers sa proie. Son ombre grandit à mesure qu'il s'approche. Les témoins ne survivent pas. Jamais. "Lève-toi", qu'il balance, sèchement, l'agrippant par le bras. L'obligeant à sortir du lit. Ce soir, il va devoir faire un choix. Entre le sang et le cœur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
inscription : 03/02/2017
messages : 86
civil status : obsédée, hantée, éprise.
job, studies : prostipute.

MessageSujet: Re: hold me like you never lost your patience. (nana)   Ven 3 Fév - 19:27


 

   

 

hold me like you never lost your patience.

— Miro&Nana
t'es réveillée par la voix de miro. ton corps qui se tend à chacune de ses paroles. tu reconnais celle de stan, aussi. enfin, tu penses la deviner. pour le peu de mots qu'il a prononcé. tu devrais pas, tu le sais. mais tu ne peux pas t'empêcher de te lever. toi, dans ce t-shirt que tu as emprunté au bras. toi, pieds nus, qui doucement, approche des escaliers. trop curieuse, la gamine. t'as peur, ton corps caché derrière le mur. ton visage semi-apparent. et, tu vois miro se ruer sur stan. tu veux y aller. tu veux les rejoindre. pour qu'il s'arrête, miro. pour qu'il arrête. pourtant, ton corps est pétrifié. tu n'arrives pas à avancer. tu n'arrives pas à intervenir. t'as peur. t'as peur de subir le même traitement que stan. à la vue de cette violence, tu recules d'un pas. erreur. parce que le parquet craque son ton corps frêle. tu vois qu'il s'arrête, miro. tu vois qu'il regarde en ta direction. et tu fuis. d'un pas rapide, tu rejoins ton lit. draps encore chauds. tu fermes tes yeux. ta respiration qui se fait bien trop rapide. t'as peur. t'es essoufflée. t'espères qu'il ne t'a pas vu, miro. t'espères qu'il n'a eu qu'un doute. et qu'il ne s'est pas confirmé. pourtant, tu entends des pas dans le couloir. ton corps se tend. la porte de ta chambre qui s'ouvre. et tu es directement tiré de ton lit. ce sang. le sang que stan avait sur les mains. tu ne sais pas à qui il appartient. et, t'as peur, nana. aïe ! que tu cris instinctivement. ta voix aiguë qui perce tes propres tympans. putain, mais qu'est-ce que t'as ? que tu balances à miro. tu joues l'innocente. tu joues la gamine qui se réveille. celle tirée de son sommeil par un loup assoiffé. il te tient. sa main ferme posée sur ton bras. t'es debout sur tes deux jambes. t'es terrifiée, nana.
  MAY

_________________

    It wasn't you, Baby, It was me.
    As long as the wrong feels right its like I'm in flight High off of love, Drunk from my hate Its like I'm huffing paint and I love it the more I suffer+ ms.palmer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
inscription : 02/02/2017
messages : 41
civil status : heartbreaker. she's his doll.
job, studies : gang leader.


- NEW YEAR -
résolution :
carnet d'adresse :
disponibilité rp : français (1/3)
MessageSujet: Re: hold me like you never lost your patience. (nana)   Ven 3 Fév - 21:27

Il la traîne en dehors de son lit, les yeux noirs de colère. Il lui en veut d'avoir quitté ses draps. D'avoir fourré son nez là où elle n'aurait pas dû. Il se voit maintenant forcé d'agir contre sa volonté. Il ne veut pas. Il ne peut pas. Mais, il le doit. "FERME-LA !", qu'il hurle dans la maison. Il la tient fermement. Il la retient prisonnière dans cette chambre noire. La seule source de lumière provient du couloir. Son issue de secours. Sa lueur d'espoir. Il lui réserve le même châtiment que Stan. Peut-être pire. Certainement pire. Parce qu'il est rongé par la haine, Miro. Elle le dévore. Elle le consume. Le corps de sa poupée retrouve violemment le matelas. Il la tient maintenant par le cou. Fermement. Il aimerait pouvoir serrer jusqu'à l'étouffer. Mais, il ne peut pas. Il n'y arrive pas. Il enterrerait une partie de son cœur avec elle, s'il venait à la tuer. Il lâche prise et lui tourne le dos, la laissant allongée, là, sur son lit. Il respire mal. Chaque entrée d'air dans ses poumons a l'effet d'un coup de poignard. Il passe ses mains tremblantes sur son visage. Comment en est-il arrivé là ? Elle a fait de lui un homme avec un cœur. Il la hait pour ça. Ses vêtements sont recouverts de sang. Il a l'impression d'avoir commis ce meurtre. D'avoir appuyé sur la gâchette. D'avoir planté le couteau. Il rit nerveusement. Il ne sait même pas comment il est mort. Qui est mort. Et, au nom de cette personne, il va devoir un mettre un terme à son existence. Elle, sa muse. Son jouet. Celle qui lui fait perdre la raison. Il prend une profonde inspiration avant de se retourner vers elle. Il est meurtri. Dévasté par la tristesse. Il s'allonge auprès d'elle, l'enfermant dans ce petit espace. Il passe ses doigts sur son visage, le désespoir dans ses yeux. Il voudrait la toucher une dernière fois. Embrasser sa bouche, ses mains, ses seins une dernière fois. Sanglotant, il la recouvre de baisers alors que ses doigts viennent à nouveau se refermer sur son cou. Il a mal, Miro. Il est anéanti. Il serre de plus en plus, collant sa joue humide à la sienne. "Pourquoi tu me fais ça, Nana ?" Il ne pourra plus jamais se regarder dans une glace.

_________________

jusqu'ici tout va bien
mais l’important, c’est pas la chute. c’est l’atterrissage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
inscription : 03/02/2017
messages : 86
civil status : obsédée, hantée, éprise.
job, studies : prostipute.

MessageSujet: Re: hold me like you never lost your patience. (nana)   Ven 3 Fév - 21:34






titre après.

— Miro&Nana
tu sais, pourquoi il est là. tu sais, pourquoi il entre en furie dans ta chambre. cet espace où ton intimité n'existe pas. parce que tu es chez lui. pourtant, tu comprends pas. non. tu sais pas ce qui se passe entre les deux frères. t'as jamais su dans quoi miro trempe. quels sont ses vices. alors, tu te laisses faire. t'es bien trop faible pour réussir à bouger. pour réussir à te débattre. miro.. que tu souffles alors que ses doigts viennent serrer ton cou. tu étouffes. tu n'arrives plus à respirer. tu restes là. figée. tu restes là, à suffoquer. t'es allongée sur le matelas. incapable de faire un geste. sûrement que dans tes yeux, miro peut voir cette peur que tu lui voues. t'es terrifiée. et, d'instinct, tu le sais. c'est ton dernier souffle que tu vas laisser s'échapper d'entre tes lèvres. mais, il te lâche enfin. tes espoirs qui reviennent. l'homme qui recule alors que tu tentes de reprendre ta respiration. tu ne dis rien. tu restes là, immobile. tu restes là à suffoquer. à retenir tes larmes qui menacent de perler sur tes joues. c'est tout ton être qui tremble. là. alors que tu n'arrives même pas à te relever. puis, il revient, miro. s'allongeant à tes côtés. et, il vient caresser ton visage. toi, tu restes stoïques. tu restes la gamine immobile. puis, ton souffle qui se fait à nouveau trop court. le répit que tu n'as pas eu. et, cette fois, les larmes coulent. alors que ta respiration se bloque. sa main ressert son étreinte contre ton cou. miro, arrête ! que tu essayes d'hurler. en réalité, ce n'est qu'un léger soupire qui sort de tes lèvres. tu fermes les yeux. alors, c'est comme ça. c'est comme ça que tu vas mourir, nana. là, par la main de l'homme que tu aimes. tu vas me tuer.. que tu soupires. c'est peut-être ce qu'il cherche, en réalité. te tuer. te faire taire, à jamais. t'as mal. ton cou te brûle. ses phalanges te font souffrir. et tu commences à gesticuler. parce que tu paniques. parce que ton corps manque de cet oxygène qui t'es si précieux.
MAY

_________________

    It wasn't you, Baby, It was me.
    As long as the wrong feels right its like I'm in flight High off of love, Drunk from my hate Its like I'm huffing paint and I love it the more I suffer+ ms.palmer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
inscription : 02/02/2017
messages : 41
civil status : heartbreaker. she's his doll.
job, studies : gang leader.


- NEW YEAR -
résolution :
carnet d'adresse :
disponibilité rp : français (1/3)
MessageSujet: Re: hold me like you never lost your patience. (nana)   Ven 3 Fév - 21:51

Il serre toujours plus fort, suffoquant avec elle. Il a mal, Miro. Sa peine est immense. Son corps ne supporte plus la douleur. La tristesse se veut plus grande, plus intense chaque fois qu’elle ouvre la bouche. Le désespoir. Il est ancré en lui, fixé sur son visage. Il se lit sur son front plissé, dans ses larmes cachées. Il serre fort. Sans jamais oser la regarder dans les yeux. Il ne peut pas. Il sanglote. C’est ainsi que se terminera leur histoire. "Je sais.", qu’il souffle, la voix tremblante, alors que son corps lui prie d’arrêter, gesticulant dans tous les sens. Pourtant, il ne cesse pas. Il l’aime, Nana. Il crève d’amour pour elle. Mais il la hait. Il la hait d’être entrée dans sa vie et d’avoir fait de lui cet homme. D’impassible à impuissant. Un incapable. Elle lui a retiré toutes ses armes. Et, il n’a plus de protection. Alors, il pleure avec elle. Il pleure sa mort. Elle, sa nouvelle lubie. Son ange. Il est en train de lui couper les ailes. Finalement, ses doigts se desserrent. Il en est incapable. Sa main remonte jusqu’à sa joue, l’obligeant à tourner sa tête vers lui. Le loup et son agneau. Il s’est épris de sa proie. Il se redresse pour déposer un baiser sur ses lèvres. "Pourquoi tu m’fais ça ?", répète-t-il, totalement désœuvré. Il l’embrasse à nouveau. Violemment. Le cœur plein de haine. Il aimerait l’étouffer dans un baiser. Et, mourir avec elle. Ils n’auraient pas dû naître. Ne jamais voir le jour. Voilà, ce qu’ils sont. Des enfants sans repères. Il colle son front au sien, les paupières closes. Il doit le faire. Seulement, il ne sait pas comment. Il n’en a pas la force. Pas le courage. Il entend sa respiration saccadée. Il sent sa peur. La tétanie. Et, c’est lui qui lui a fait ça. C’est son œuvre. Demain, sur son corps inerte seront imprimées les marques de ses doigts. Des marques qu’on ne verra plus quand elle se trouvera six pieds sous terre. Ses doigts redescendent doucement jusqu’à sa gorge. Cette fois, son regard est plongé dans le sien. Il est désolé. Ce sont ses yeux qui le disent. Il recommence à serrer. Il finira par y arriver. Peu importe le temps que ça lui prendra. Il n’a pas le choix. Il doit faire ses adieux. Ce soir.

_________________

jusqu'ici tout va bien
mais l’important, c’est pas la chute. c’est l’atterrissage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
inscription : 03/02/2017
messages : 86
civil status : obsédée, hantée, éprise.
job, studies : prostipute.

MessageSujet: Re: hold me like you never lost your patience. (nana)   Ven 3 Fév - 22:18






titre après.

— Miro&Nana
je sais qu'il te souffle. alors, il sait. il sait que t'es en train de mourir. juste là, de sa propre main. de la main de l'homme que tu aimes, que tu admires. alors, tu fermes les yeux. tu ne le regardes pas. et tu pries pour qu'il t'achève rapidement. pour qu'il laisse ton esprit s'échapper. pour qu'il laisse ton âme monter. pour qu'il laisse ton corps en paix. tu pries pour que le supplice ne dure plus que quelques secondes. pour qu'il arrête de t'étrangler et qu'il t'achève grâce à un couteau. peu importe, tu souffres trop, nana. et, tu sens qu'il lâche à nouveau prise. t'as envie de lui dire de continuer. t'as envie de lui dire d'arrêter de te torturer ainsi. alors, peu à peu, tu reprends ton souffle. tes yeux qui viennent croiser les siens alors qu'il prend ton visage pour l'embrasser. tu ne le comprends pas. tu n'arrives pas à savoir à quoi il joue, miro. et, t'as pas le temps de répondre que ses lèvres viennent s'emparer des tiennes. toi, toujours à bout de souffle. ton visage humidifiée par les larmes qui ont déjà coulé. et tu continues, nana. tu continues à sangloter, comme cette gamine que tu es. et tu vois, dans son regard. tu vois, lorsqu'il vient détacher ses lèvres des tiennes. que cette fois, c'en est terminé pour toi. cette fois, il vient de te donner ton dernier baiser. le baiser mortel, le baiser du détraqueur. et ses doigts viennent serrer à nouveau ton cou. ton minuscule corps qui gesticule à nouveau. miro, s'il te plait.. que tu souffles. tu le supplies. de quoi ? de te laisser la vie sauve, sûrement. mais, t'as pas vraiment d'espoir. alors, tu fermes les yeux. tu suffoques. tu cherches même plus à te débattre. toi, là, inerte sur le lit. je t'aime, miro. t'as envie de lui dire. juste une fois. pour la seule et unique fois. parce que, si tes derniers mots doivent être prononcés. c'est ceux-là que tu veux dire. l'ultime confession.
MAY


_________________

    It wasn't you, Baby, It was me.
    As long as the wrong feels right its like I'm in flight High off of love, Drunk from my hate Its like I'm huffing paint and I love it the more I suffer+ ms.palmer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
inscription : 02/02/2017
messages : 41
civil status : heartbreaker. she's his doll.
job, studies : gang leader.


- NEW YEAR -
résolution :
carnet d'adresse :
disponibilité rp : français (1/3)
MessageSujet: Re: hold me like you never lost your patience. (nana)   Ven 3 Fév - 22:26

Ses yeux de biche le supplient. Elle ne veut pas mourir ce soir. Pas comme ça, pas maintenant. Pas de ses mains. Pourtant, il se voit forcé. C'est elle qui l'y a obligé. Il ne l'a jamais avertie, Nana, mais ça lui paraissait évident. Il est mauvais. Le fils d'un monstre. De deux monstres. Et, les chiens ne font pas des chats. Il a appris à viser une cible avant de savoir lire. Il n'est pas bon, Miro. Il est l'Enfer. Et, ce soir, il lui fait goûter les ténèbres. Il tient à toucher ses lèvres une dernière fois. Les caresser. Savourer ce baiser. Le baiser ultime. Il recommence à forcer sur son cou. Il sent les battements de son cœur. De plus en plus rapides. La panique. L'anxiété. Tout se ressent à cet endroit de son corps. Il aurait préféré que les choses se passent autrement. Mais, elle ne lui a pas laissé le choix. Alors, les larmes ne cessent de couler sur ses joues. Leurs joues. Il l'aime, putain. Comme il n'a jamais aimé personne avant elle. C'est dérisoire. Elle n'est encore qu'une enfant. Il est sale, Miro. Il a vendu son âme au Diable. Assoiffé par l'argent. Il brûlera dans les flammes. Elle tente une dernière fois de se défaire de son emprise. Puis, l'abandon. Elle renonce. Son corps s'immobilise. L'a-t-il tuée ? La peur s'empare de lui, jusqu'à ces paroles. Son corps frémit. Elle l'aime. Ce seront ses derniers mots et ils le hanteront à jamais. Inconsciemment, il lâche sa proie. Relâche la pression autour de son cou. Il reste figé, suspendu à ses lèvres. Et, brusquement, il l'embrasse. Passionnément. Amoureusement. Ses mains viennent tenir le visage de sa proie. Il la laisse à peine reprendre son souffle. Il en est incapable. Ce soir, il ne pourra pas lui faire ses adieux.

_________________

jusqu'ici tout va bien
mais l’important, c’est pas la chute. c’est l’atterrissage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
inscription : 03/02/2017
messages : 86
civil status : obsédée, hantée, éprise.
job, studies : prostipute.

MessageSujet: Re: hold me like you never lost your patience. (nana)   Ven 3 Fév - 22:27






titre après.

— Miro&Nana
tu ne te débats plus. tu ne cherches pas à supplier le démon. ton démon. t'as vendu ton âme. t'as vendu ton corps. t'es entièrement à lui, nana. t'es sa chose. et toi, innocente, tu t'en fiches réellement. ça te conviens toi. tout ça. être logée, être donnée à d'autres. du moment que tu as miro. toi, tu ne sais pas trop pourquoi. ni comment. comment tu as pu tomber amoureuse de lui. mais, c'est comme ça, et tu n'y peux rien. alors, tu restes immobile. cherchant à économiser le peu d'oxygène que tes poumons ont encore. tu inspires profondément. sûrement pour la dernière fois. jusqu'à sortir cette phrase. trois petit mots. trois mots qui, à tes yeux, sont bien trop importants. le je t'aime que tu murmures. pas pour qu'il lâche la pression qu'exerce ses doigts sur ton cou. pas pour qu'il abandonne. juste pour qu'il sache. juste pour qu'il l'entende de ta bouche avant de te tuer. qu'il sache que t'es à lui. que tu le seras toujours. qu'il apprenne à quel point ton coeur lui appartient. et ce, jusqu'à ton dernier souffle. et, encore une fois, le bourreau lâche prise. à quoi il joue ? est-ce qu'il a envie de te torturer ? peut-être. peut-être que te tuer ne lui suffit pas. peut-être que miro veut prolonger tes dernières minutes. prolonger le plaisir de te voir suffoquer. puis, ses lèvres viennent rencontrer les tiennes. toi, tu pleurs encore. tu sanglotes alors que tes mains rejoignent son visage. le goût salé de vos larmes présent sur vos lèvres. et t'as peur, nana. qu'il recommence. que sa main dérive à nouveau jusqu'à ton cou. que ses phalanges viennent à nouveau serrer ta trachée. mais, tu te laisses faire, gamine. tu ne tentes pas de fuir. tu n'essaies même pas de reprendre ton souffle. ta langue vient juste s'immiscer entre les lèvres du brun. cherchant la sienne. l'épée de damoclès toujours présente au-dessus de ta tête blonde.
MAY


_________________

    It wasn't you, Baby, It was me.
    As long as the wrong feels right its like I'm in flight High off of love, Drunk from my hate Its like I'm huffing paint and I love it the more I suffer+ ms.palmer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
inscription : 02/02/2017
messages : 41
civil status : heartbreaker. she's his doll.
job, studies : gang leader.


- NEW YEAR -
résolution :
carnet d'adresse :
disponibilité rp : français (1/3)
MessageSujet: Re: hold me like you never lost your patience. (nana)   Dim 5 Fév - 20:12

Comment a-t-il bien pu tomber amoureux d'elle ? D'une gamine. D'une putain. Il ne sait combien d'hommes sont passés sur son corps. Une longue liste. Sa longue liste. La liste noire. Il aimerait creuser un trou à chacun des noms qui y figurent. Lui, y compris. Que lui a-t-il fait ? Elle, sa poupée. Sa muse. Il lui a retiré son innocence. Il a été le premier. Et, il a ouvert les portes au reste du monde. C'est son manège, Nana. Elle lui fait tourner la tête. Il en fait profiter aux autres. Le ticket vaut cher. Le prix de la liberté qu'il lui a arrachée et qu'il ne lui rendra jamais. Surtout pas ce soir. Parce qu'elle va mourir entre ses mains. Il va lui couper le souffle. La respiration. L'endormir à jamais. Adieu, petit oiseau. Tes ailes ont été brisées. Elle ne volera plus jamais, Nana. Le visage de son bourreau. C'est la dernière image à laquelle elle aura le droit. Il ne sait pas quand, ni comment, mais ce soir il devra empêcher son cœur de battre à nouveau. Les mains de sa proie se posent sur son visage et il se détache doucement d'elle. Quelques secondes. Juste le temps qu'elle reprenne son souffle. Et, sa main redescend. Elle s'apprête à resserrer ce cou, quand les mots de Nana résonnent dans sa tête à nouveau. Ses phalanges glissent, tout compte fait, le long de sa nuque, jusqu'à son épaule où il attrape fermement la bretelle de son débardeur. Un geste inconscient, comme s'il ressentait le besoin de se rattacher à quelque chose. N'importe quoi, sauf sa gorge. Il ne veut plus lui faire de mal, Miro. Alors, ses lèvres descendent doucement pour venir embrasser ses blessures invisibles, qu'il recouvrira avec du tissu, demain. S'il y a un lendemain.

_________________

jusqu'ici tout va bien
mais l’important, c’est pas la chute. c’est l’atterrissage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
inscription : 03/02/2017
messages : 86
civil status : obsédée, hantée, éprise.
job, studies : prostipute.

MessageSujet: Re: hold me like you never lost your patience. (nana)   Sam 11 Fév - 1:02




 


hold me like you never lost your patience.

— Miro&Nana
t'es silencieuse. t'es pétrifiée par la peur, nana. t'arrives seulement à dire ces trois mots. des larmes qui perlent sur tes joues. puis, le silence. miro qui lâche enfin son étreinte. miro qui te laisse respirer, à nouveau. pour combien de temps ? tu ne le sais pas. alors, tu fermes les yeux. à vrai dire, tu n'essaies même pas de reprendre ton souffle. tu restes là. sans voix. sans oxygène. à attendre qu'il recommence, miro. pourtant, tu sens ses lèvres venir se poser à l'endroit même où il t'a fait du mal. tu sens ton coeur qui s'accélère. tes muscles qui se tendent. ses doigts qui parcourent ton corps qui te font frissonner.
tu le laisses faire. quelques instants. puis, tu te détaches de lui. ton corps reculant. ton être qui se sépare. le pire de tout, c'est que tu ne lui en veux pas, à miro. tu ne le détestes pas pour ça. peut-être qu'il a ses raisons. sûrement, même.
tu te lèves du lit. ton paquet de cigarettes que tu prends. lentement, tu te déplaces vers la fenêtre. allumant une clope alors que tu laisses l'air frais envahir ta chambre. t'es dos à lui. dos à ton bourreau.
et, tu commences à trembler, nana. tu le vois lorsque tu amènes difficilement ta cigarette à tes lèvres. tu trembles de froid. de peur. ou, de manque, peut-être. alors, tu te retournes enfin vers miro. tu vas le faire ? que tu dis. tu ne sanglotes plus. t'as presque retrouvé ton souffle alors que le goudron te le prendra plus tard. t'as pas mal. ton cou. t'as juste cette sensation étrange. comme si ses phalanges exerçaient toujours cette pression sur ta gorge. une pression plus légère. tu plonges tes pupilles dans les siennes. t'as l'air désinvolte, comme ça. t'as presque l'air sûre de toi, nana. alors qu'en réalité, tu trembles. en réalité, t'as peur qu'il se jette sur toi, miro. et qu'il vienne achever le travail. tu veux me tuer ? que tu souffles, encore. t'insistes. t'as peut-être envie de l'entendre, encore. t'as peut-être besoin de savoir, nana. de savoir qu'il en est capable. et que, peut-être, les sentiments que tu ressens à son égard ne sont pas réciproques. en réalité, tu ne lui as jamais demandé, toi. t'as pas voulu tomber amoureuse. et, tu sais, nana. que s'il est là. que s'il fait ça. c'est que lui ne l'est pas. ton jouet est cassé. il en a trop vu. alors, tu préfères en finir ? tu tires une latte sur ta cigarette. recrachant la fumée, lentement. tu sens les larmes revenir. mais, tu ne veux pas craquer à nouveau. tu ne veux pas te laisser aller. alors, tu te retournes. ton regard qui fixe le ciel étoilé. et puis, au moins, s'il vient pour finir le travail. et bien, tu ne le verras pas.
MAY

_________________

    It wasn't you, Baby, It was me.
    As long as the wrong feels right its like I'm in flight High off of love, Drunk from my hate Its like I'm huffing paint and I love it the more I suffer+ ms.palmer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
inscription : 02/02/2017
messages : 41
civil status : heartbreaker. she's his doll.
job, studies : gang leader.


- NEW YEAR -
résolution :
carnet d'adresse :
disponibilité rp : français (1/3)
MessageSujet: Re: hold me like you never lost your patience. (nana)   Sam 11 Fév - 19:11

Il lui fait subir le pire, et pourtant elle reste. Elle ne part pas, elle continue de l'aimer. Comme si les flammes des ténèbres, qui brulaient sa peau, venaient réchauffer son cœur en même temps. Cette souffrance lui plait. Il ne voit pas d'autre explication. Comment peut-elle tolérer son comportement, sinon ? La façon dont il la traite, cette manie qu'il a d'abuser d'elle. De sa bonté, de sa naïveté. Un jour il l'aime, le lendemain il l'exècre. Il la prend, puis il la jette. Il ne peut se passer d'elle, pourtant chaque fois qu'il croise son regard d'ange, ce sont ses propres actes qui lui reviennent en mémoire. Elle ne cesse de lui rappeler à quel point il est mauvais. Aveuglé par l'argent. Il serait capable du pire pour quelques billets de banque. Il est capable du pire pour quelques billets de banque. Il sent ses muscles se contracter. Elle a peur, Nana. De lui, son bourreau. Il la terrorise. Pourtant, elle tente de lui tenir tête. Elle se détache de lui, silencieusement. C'est son cœur qui se déchire. Elle ne l'aime déjà plus. Il ne réagit pas, ne tente même pas de la rattraper. C'est le moment ou jamais, pour elle, de fuir. De sortir de cet enfer. Il est prêt à lui accorder quelques secondes. Juste le temps d'ouvrir la porte et dévaler les escaliers. Pourtant, elle n'en fait rien. Elle reste là, dans cette chambre noire. Cette pièce, dans laquelle elle a failli perdre la vie. Elle ouvre la fenêtre et allume sa cigarette. C'est perplexe qu'il la suit du regard. Il lui a laissé la chance de le quitter et elle ne l'a pas saisie. Pourtant, elle a peur, Nana. Il le voit à ses doigts tremblants. Il se redresse, s'asseyant sur le bord du lit. Il a du mal à saisir. Enfin, sa voix retentit dans la pièce. Elle a l'air si confiante, quand on ferme les yeux. Il ne bronche pas, Miro. Il relève seulement la tête pour affronter son regard. Il n'a pas encore la réponse à sa question. Ce serait tellement plus facile. Lui couper la respiration, se débarrasser de son corps et de ses propres sentiments à l'égard de la jeune femme. Ce serait tellement plus simple. Le jouet en a trop vu. Mais, le jouet n'est pas encore totalement usé. Il ne s'est pas encore lassé. Au contraire. Sa dépendance, son intérêt pour sa poupée ne cessent de croitre. Ils grandissent, prennent de l'ampleur. Ils finiront par l'étouffer. Ses sentiments le boufferont. Il ne sera alors plus rien. Elle le vide, Nana. Oui, il serait tellement plus simple de s'en débarrasser maintenant. Il se relève et la rejoint près de la fenêtre. Comme s'il avait toujours besoin d'avoir le contrôle sur elle, il lui extirpe sa cigarette des doigts pour venir la loger entre ses propres lèvres. "Tu fais d'ma vie un enfer.", qu'il souffle, en fixant l'horizon. Foutaises. C'est son reflet qu'il ne supporte plus dans le miroir. Pas celui de Nana. "Pourquoi tu ne pars pas ?" Tant que tu en as encore le temps. Il se tourne vers elle, plongeant son regard dans le sien: "Regarde-toi. T'es dégueulasse." Des mots qu'il murmure à sa propre personne, tous les jours de sa vie depuis vingt ans. Depuis qu'il est en âge de comprendre qu'il est le mal et non le bien.

_________________

jusqu'ici tout va bien
mais l’important, c’est pas la chute. c’est l’atterrissage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
inscription : 03/02/2017
messages : 86
civil status : obsédée, hantée, éprise.
job, studies : prostipute.

MessageSujet: Re: hold me like you never lost your patience. (nana)   Sam 11 Fév - 19:47




 


hold me like you never lost your patience.

— Miro&Nana
en réalité, tu n'as pas envie de partir. t'en as pas la force. t'en as pas le volonté. à croire que t'aimes avoir mal, nana. parce que, tu sais. oui, tu sais que miro est nocif. tu sais qu'il te détruit chaque jour un peu plus. pourtant, t'as pas cette impression. parce que, depuis que tu l'as rencontré, miro est devenu ton tout. tu te sens vivre à ses côtés, nana. tu te sens puissante. prête à tout. même à mourir pour lui. t'as l'impression qu'il embellit ta vie, miro. qu'il y donne un sens. et, t'es pas totalement malheureuse avec lui. tu peux même dire que t'es heureuse.
pourtant, t'aimerais oublier ces moments. ceux où il te vend. ceux où il exerce cette pression sur ta gorge. t'aimerais oublier qu'il a un total contrôle sur toi-même. t'es à lui. rien qu'à lui. ton corps, ton âme, ton être.
ton corps se fige alors que tu le sens arriver près de toi. tu restes silencieuse. tu ne cherches pas à récupérer ta cigarette. je te l'ai dis.. je t'aime. que tu souffles à ton tour. tu ne sais pas, toi. ce qu'il arriverait si tu venais à partir. miro, il te retrouvera sûrement. et, peut-être qu'il n'hésitera pas, cette fois là. parce que, t'en sais trop. parce que, toi, tu pourrais le mener tout droit au trou. derrière les barreaux. mais, t'en as pas envie, nana. alors oui. si tu ne pars pas, c'est pas que t'as peur, nana. c'est que tu ne vois plus ta vie sans miro. c'est parce que tu l'aimes. bien trop fort.
ses mots te glacent. tu sais que t'es sale. tu sais que te donner à d'autres te souille. mais, t'y peux rien toi. tu ne fais qu'écouter ton bourreau. obéir à ses ordres. t'as envie de lui dire, nana. mais, aucun son ne sort d'entre tes lèvres. parce que, t'as pas envie de le lui reprocher à miro. t'as pas envie de lui dire que tout est entièrement de sa faute. à lui.  
alors, tu baisses le regard. tes pupilles qui fixent tes pieds nus sur le sol. t'oses pas l'affronter, miro. t'as peur de trop en dire, de regretter.
MAY

_________________

    It wasn't you, Baby, It was me.
    As long as the wrong feels right its like I'm in flight High off of love, Drunk from my hate Its like I'm huffing paint and I love it the more I suffer+ ms.palmer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
inscription : 02/02/2017
messages : 41
civil status : heartbreaker. she's his doll.
job, studies : gang leader.


- NEW YEAR -
résolution :
carnet d'adresse :
disponibilité rp : français (1/3)
MessageSujet: Re: hold me like you never lost your patience. (nana)   Sam 11 Fév - 20:22

Pourquoi est-elle encore là ? Pourquoi ne cherche-t-elle pas à fuir, comme sa propre mère a pu le faire dans le passé ? Les abandonnant là, ses trois gamins, au milieu de nulle part. Il leur en veut toutes depuis elle. Il a perdu toute considération pour la gente féminine après son départ. Puis, Anja est venue le réconcilier avec certaines d'entre elles. Avec elle. Maintenant, il y a Nana. Elle lui fait tourner la tête, Nana. Elle le rend fou. Elle le pousse à croire qu'elles ne sont pas toutes lâches et intéressées. Peut-être le sont-elles ? Est-elle intéressée, Nana ? Vend-elle son corps, sa dignité par intérêt ? Il n'en sait rien. Il est incapable d'affirmer le contraire. Il aimerait se persuader que oui. Qu'elle est comme toutes les autres. Mais, une partie de lui refuse d'y croire. Elle l'aime. C'est ce qu'elle lui a dit quand il serrait sur son cou. Le bourreau est pris à son propre jeu. C'est elle qui tient les rênes, au fond. La réponse à sa question ne le satisfait pas. Ça ne peut pas simplement être ça. L'amour ne justifie pas tout. Celle qui l'a mis au monde lui a tourné le dos. Comment peut-il espérer quoi que ce soit du reste du monde ? Ses mots sont durs. Il aimerait lui faire comprendre qu'elle n'a pas sa place, ici, enfermée entre ces quatre murs. C'est toute une vie qui l'attend dehors. Et si elle ne s'en va pas maintenant, alors il sera trop tard. Elle se réveillera un jour, le cœur lourd de regrets, persuadée d'avoir gâché sa vie aux côtés du démon. "T'es qu'une gamine. Tu sais même pas encore c'que c'est." Il le pense sincèrement. Elle se trompe sur ses sentiments envers lui. Elle s'est juste amourachée du premier homme qui lui a montré un peu d'intérêt. Mais, il profite d'elle, Miro. Il se fait de l'argent sur son dos. Elle se souille pour lui. Ses poches ne cessent de se gonfler. Ses sentiments de culpabilité aussi. "Qu'est-ce t'y connais à l'amour ? Ta propre famille te déteste." Il a besoin de lui faire sentir à quel point elle peut être minable. Elle ne vaut pas mieux que lui. Il sait c'que c'est, Miro, d'être un enfant rejeté.

_________________

jusqu'ici tout va bien
mais l’important, c’est pas la chute. c’est l’atterrissage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
inscription : 03/02/2017
messages : 86
civil status : obsédée, hantée, éprise.
job, studies : prostipute.

MessageSujet: Re: hold me like you never lost your patience. (nana)   Sam 11 Fév - 20:43




 


hold me like you never lost your patience.

— Miro&Nana
il n'a peut-être pas tord, miro. c'est vrai que tu n'en sais rien, toi. parce qu'il est le premier, le brun. il est le seul à t'avoir fait perdre la tête. à te donner des papillons dans le ventre. à te faire sourire. à faire frissonner ton corps lorsqu'il t'effleures. t'en avais rien à foutre toi, des hommes. avant, lui. tu préférais la drogue à eux. tu préférais être un oiseau libre plutôt qu'en cage. et tout a changé quand il est entré dans ta vie. à ce moment précis où il a posé les yeux sur toi. t'étais sale, à l'époque. parce que tu n'avais aucun endroit où dormir. aucun cocon douillet où te reposer. t'étais à la rue. sans rien. une gamine blonde qui faisait la manche et qui avec ces quelques billets récoltés prenait de la poudre blanche. t'as tellement changé ces derniers mois.
et, ses mots se font plus durs à entendre. tu retiens tes larmes. mais tu n'arrives pas à retenir ta main qui vient s'écraser sur la joue de miro. t'as pas contrôlé ton geste. et tu le regrettes immédiatement. je t'interdis de dire ça ! que tu cris pourtant. un sanglot qui vient trahir ton geste violent. t'es qui toi, pour lui dicter quoi dire, à miro. alors, la paume de ta main vient se mettre devant ta bouche. tes yeux écarquillés. t'as peur de sa réaction, à miro. cette fois, il te tuera peut-être, oui. parce qu'il a raison, miro. ta famille ne t'aime pas. ce n'est pas pour rien s'il t'a trouvé dans la rue.
je. miro. j'suis désolée. que tu arrives enfin à dire. pourtant, tu recules d'un pas. ton corps qui vient se coller à la rambarde glacée de la fenêtre. t'es bloquée. tu n'as aucune issue. tes yeux qui fixent le brun. la gamine encore effrayée par ce geste impulsif. des mois que tu te tais. que tu laisses miro dicter ta vie. et, ce soir, tu décides de montrer que t'existes. que tu n'es pas seulement cette pute fragile. que t'es quelqu'un. tu joues avec le feu, nana. parce que, ce soir aussi, miro t'a montré de quoi il était réellement capable.
MAY

_________________

    It wasn't you, Baby, It was me.
    As long as the wrong feels right its like I'm in flight High off of love, Drunk from my hate Its like I'm huffing paint and I love it the more I suffer+ ms.palmer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
inscription : 02/02/2017
messages : 41
civil status : heartbreaker. she's his doll.
job, studies : gang leader.


- NEW YEAR -
résolution :
carnet d'adresse :
disponibilité rp : français (1/3)
MessageSujet: Re: hold me like you never lost your patience. (nana)   Sam 11 Fév - 22:47

Il est misérable, Miro. Il se parle à lui-même. Ces mots lui sont, en vérité, adressés. Pas à elle, à lui. L'être abject qu'il est. Il la comprend, Nana. Elle lui ressemble, au fond. Pauvre gamine dont on s'est toujours servi, dont on profite encore. Qu'on a dressé dans l'unique but de renflouer les caisses. C'est pour ça qu'il refuse de mêler Anja et Stan à tout ça. Il ne veut pas qu'ils prennent la relève. Pourtant, son frère le fera. Qu'il le veuille ou non. La décision ne lui appartient pas. Il rappelle à sa poupée ce qu'elle vaut. Soit, pas grand chose. L'amour, qu'est-ce qu'elle y connaît, au juste, pour prétendre ressentir ce sentiment à son égard ? On ne lui en a jamais vraiment donné. La paume de sa main vient s'écraser contre la joue de son bourreau. Un geste auquel il ne s'attendait pas. Il vient caresser sa blessure, abasourdi. Il l'a sans doute mérité. Pourtant, il entre dans une colère noire, Miro. Personne ne le traite de la sorte. Surtout pas une putain. Surtout pas sa putain. Il n'entend pas ses excuses. La haine l'a rendu sourd. Il l'attrape par le poignet, violemment. Il pourrait le lui tordre. Il pourrait la faire basculer dans le vide. Elle est si proche de la fenêtre. Pourtant, il se met à rire nerveusement. "La vérité est dure à entendre, hein ?", qu'il balance en collant son front au sien, la faisant doucement pencher en arrière. Il attrape son autre bras, la mobilisant ainsi totalement. Son sourire machiavélique a disparu pour laisser place à ce regard noir qu'elle ne connaît que trop bien, Nana. "À quoi tu t'attendais, sale pute ? Que j'te dise que je t'aime en retour ?" Il lui crache presque à la gueule, l'oblige à confronter son regard. Il attrape fermement son visage entre ses mains, pour être certain qu'elle la lit, la haine, dans ses yeux. Il secoue la tête de sa belle, en criant de plus belle: "Qu'est-ce que tu croyais, salope ?!" Elle n'y est pour rien, Nana, s'il est en colère ce soir. Il est simplement en conflit avec lui-même, le tyran. Il ne comprend pas bien ce qu'il se passe dans sa tête et dans son cœur. Et, il lui en veut pour ça. Elle, la raison de tous ses maux. C'était tellement plus simple avant elle.

_________________

jusqu'ici tout va bien
mais l’important, c’est pas la chute. c’est l’atterrissage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
inscription : 03/02/2017
messages : 86
civil status : obsédée, hantée, éprise.
job, studies : prostipute.

MessageSujet: Re: hold me like you never lost your patience. (nana)   Dim 12 Fév - 0:04




 


hold me like you never lost your patience.

— Miro&Nana
si le démon s'était apaisé. toi, tu venais de le réveiller. grâce à un seul et unique geste. à cause de ton impulsivité. celle que tu retiens chaque jour. t'es naïve. t'es douce. t'es docile. avec miro, tu n'es plus la même. tu n'es plus cette gamine rebelle que l'on connait que trop bien.
et, tu t'attends à sa réaction. tu t'attends qu'il réponde à ta main qui vient s'éclater sur sa joue. t'es horrifiée à cette idée. t'es terrifiée, nana. ton souffle se coupe alors qu'il saisit ton poignet. tu restes silencieuse. ta vision est floue. tu ne veux pas craquer. tu ne veux pas te laisser aller. montrer tes émotions. ton humeur qui passe de la colère à la stupeur. ton coeur qui se brise.
tu m'aurais tué.. que tu craches à son visage. t'oses enfin ouvrir la bouche. alors que tes lèvres sont bien trop proches des siennes. alors que tes pupilles sont plantées dans les siennes. pourtant, tu sais, nana. que ton regard trahit l'assurance que tu tentes d'avoir. ta voix est dure. mais tes larmes menacent de perler. si tu ressens rien. vraiment rien pour moi. tu m'aurais tué. t'insistes. tu joues avec le feu. tu prends un risque. parce qu'il pourrait le faire, miro. il pourrait te détruire, t'anéantir. effacer ton souvenir. après tout, qui s'inquiéterait de toi ? ta famille, tes amis. ils seraient amenés à penser que t'es simplement partie. que t'as quitté la ville, un sac à dos sur ton épaule et de la poudre blanche dans tes poches. personne chercherait à te retrouver. tu le sais. et t'aurais pas lâcher prise lorsque j'ai prononcé ces mots. que tu ajoutes, encore. tu tentes de préserver cette assurance. ton regard qui ne décroche pas du sien.
MAY

_________________

    It wasn't you, Baby, It was me.
    As long as the wrong feels right its like I'm in flight High off of love, Drunk from my hate Its like I'm huffing paint and I love it the more I suffer+ ms.palmer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
inscription : 02/02/2017
messages : 41
civil status : heartbreaker. she's his doll.
job, studies : gang leader.


- NEW YEAR -
résolution :
carnet d'adresse :
disponibilité rp : français (1/3)
MessageSujet: Re: hold me like you never lost your patience. (nana)   Dim 12 Fév - 16:56

Elle le torture, psychologiquement. Il ne peut le nier. Il ne peut nier ses sentiment à l'égard de la gamine. Elle a raison, au fond, Nana. Il l'aurait tuée s'il ne ressentait rien pour elle. Il l'aurait étranglée si elle ne lui avait pas soufflé ces quelques mots. Et, il la balancerait très certainement dans le vide si elle ne lui tenait pas tête de la sorte. Il l'aime à en crever. Il brûle d'amour pour elle. Mais, elle le dégoûte. Elle le débecte plus que n'importe qui d'autre sur cette Terre. Elle est le reflet de ses actes ignominieux. Elle lui rappelle sans cesse à quel point il est immoral, Miro. Sans valeurs, aucune. Alors, il continue d'exercer une pression sur son front, la rage au ventre. Il veut qu'elle ait mal. Qu'elle souffre. Il doit lui faire ressentir sa douleur. La punir pour ce qu'elle lui fait subir. Elle le rend humain. C'est la pire chose qu'il pouvait lui arriver. Il ne bronche pas. Son regard noir parle pour lui. Il les hait au plus haut point. Elle et ses airs hautains d'enfant pourrie gâtée. Pourtant, elle est loin d'en être une Nana, de fille pourrie gâtée. Les cendres de sa clope commencent à lui brûler le doigt. Mais ce n'est rien à côté de la douleur qu'il ressent face à elle, face à ses paroles qui se veulent, finalement, si véridiques. "Va te faire foutre.", qu'il lui souffle simplement à la figure avant de relâcher toute pression. Il balance sa cigarette par la fenêtre, manquant de peu de toucher son visage. "Prends tes affaires et casse-toi.", qu'il balance en lui tournant le dos. Le ton de sa voix est plus calme, plus posé. Pourtant, dans son cœur, dans sa tête, c'est le chaos. Il le regrettera, de l'avoir laissée s'en aller. Mais, il ne se pardonnera jamais d'avoir tué celle pour qui son cœur bat chaque jour un peu plus fort. Peut-être préfèrerait-il croupir en prison. Tout, sauf ça. Sa mort. Il n'est rien sans elle. Pourtant, il faut qu'il l'éloigne de lui. Maintenant. Avant qu'il ne soit trop tard. Avant qu'elle ne prenne cette décision pour eux. Il ne veut pas ressembler à son père et se réveiller, un beau matin, dans ce grand lit vide, abandonné par la femme qu'il aime. Il prend les devants, Miro. Parce que c'est lui qui décide. C'est lui qui dicte les règles.

_________________

jusqu'ici tout va bien
mais l’important, c’est pas la chute. c’est l’atterrissage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
inscription : 03/02/2017
messages : 86
civil status : obsédée, hantée, éprise.
job, studies : prostipute.

MessageSujet: Re: hold me like you never lost your patience. (nana)   Dim 12 Fév - 17:40




 


hold me like you never lost your patience.

— Miro&Nana
tu ne veux pas croire qu'il t'ait laissé la vie sauve juste pour l'argent. juste parce que tu lui rapportes quelques billets. parce que, tu sais que miro n'a pas besoin de toi pour vivre comme un roi. tu sais qu'il s'en sort sans l'argent que tu lui amènes chaque soir. alors oui. tu espères, nana. tu espères que tes sentiments soient réciproques. tu espères qu'il ait un minimum d'affection à ton égard. tu veux y croire, nana. et, tu t'accroches à ça.
tu le regardes s'éloigner. tu reprends ton souffle. l'oxygène qui te manque encore. ta respiration est difficile. parce que tu as peur. parce que tu as mal. sa silhouette que tu détailles alors qu'il est dos à toi. tu croises les bras sur ta poitrine. non. que tu souffles. à croire que t'es devenue une gamine pourrie gâtée. à croire que t'as décidé de te rebeller. de montrer que t'existes. de montrer que, toi aussi, tu peux prendre des décisions. t'es peut-être sale. t'es peut-être sa chose. mais, c'est aussi parce que tu l'as décidé, nana. t'as pas été contrainte. pas totalement.
tu avances. tu vas à la rencontrer du brun. tes bras qui viennent enlacer sa taille. t'es petite à ses côtés. toi, avec ton mètre soixante. lui, et ses cent-quatre-vingt-cinq centimètres. il a ce côté rassurant, miro. alors, tu te hisses sur la pointe des pieds. encore téméraire. prête à encore braver l'interdit. je ne partirai pas. que tu murmures. à toi même, pour lui. pour te rassurer. pour le rassurer, aussi. tu sais pas ce qu'il a vécu, miro. avant toi, avant vous. mais, t'es certaine qu'il est torturé. t'es certaine que vous êtes similaires. toi, et lui.
tu viens déposer un baiser sur sa nuque. tes deux bras qui viennent serrer ton étreinte. t'en es incapable, nana. c'est impossible que tu t'en ailles. j'suis pas folle, miro. j'suis peut-être qu'une gamine. mais, je sais ce que je veux. que tu souffles. ton coeur est ouvert. tu risques d'en dire trop. tu risques de te détruire. mais, tu continues quand même. j'me fiche de tout ça. j'me fiche d'être ta putain. d'être ton jouet. d'être celle sur qui tu passes tes nerfs. j'te veux toi, miro. que tu murmures. des baisers que tu déposes ici et là.
MAY

_________________

    It wasn't you, Baby, It was me.
    As long as the wrong feels right its like I'm in flight High off of love, Drunk from my hate Its like I'm huffing paint and I love it the more I suffer+ ms.palmer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
inscription : 02/02/2017
messages : 41
civil status : heartbreaker. she's his doll.
job, studies : gang leader.


- NEW YEAR -
résolution :
carnet d'adresse :
disponibilité rp : français (1/3)
MessageSujet: Re: hold me like you never lost your patience. (nana)   Dim 12 Fév - 19:47

Il se voile la face, Miro. Il se ment à lui-même, depuis des semaines, des mois. Elle ne le laisse pas indifférent, sa proie. Elle lui a fait de l'effet depuis le premier jour. Il a tout de suite vu en elle ce potentiel. Mais il n'avait pas prévu de s'éprendre, de tomber dans ses filets. Elle est dangereuse, Nana. Plus que quiconque. Plus que ces malfrats qui veulent sa peau. Parce qu'elle a un certain levier sur lui. Il ne peut se débarrasser d'elle. Il ne peut se passer d'elle. C'est impensable. Inconcevable. Il aurait dû la tuer ce soir. Empêcher son cœur de battre à nouveau. Pourtant, il n'a pas pu. Elle a su, par ces trois simples mots, le convaincre de ne pas l'étrangler. De ne pas lui couper la respiration, sur ce lit. Ce lit où il a su lui montrer son amour, maintes fois. Celui qui aurait dû être son lit de mort. Elle l'aime. Et, lui aussi, au fond. Mais, il ne peut le reconnaître. Surtout pas devant elle. Il risquerait de perdre l'autorité qu'il exerce encore sur elle. Sur tous les autres. Sa crédibilité, aussi. Il n'a pas le droit d'avoir de talon d'Achille, Miro. Alors, il lui tourne le dos. Parce qu'il ne supporte plus ces grands yeux humides. Il ne supporte plus sa beauté, le désir qu'il ressent chaque fois que son corps se rapproche du sien. Mais, elle résiste, la poupée. Elle s'oppose, elle s'impose. Son "non" vient glacer le sang du bourreau. On ne lui refuse rien, à lui. Pourtant, il reste silencieux. Il profite de ces bras qui viennent entourer sa taille, sans bouger. Il ne supporterait pas de la voir partir. Mais, il ne peut se résigner à cela. Vivre avec celle qui lui fait perdre la raison. Il la détruit. Et, elle en fait tout autant avec lui. Ils ne sont pas bons l'un pour l'autre, Nana et Miro. Il ne bronche pas. Parce que sa douce voix l'apaise. Il se surprend même à clore les paupières. Il crève d'envie de se retourner et d'embrasser ces lèvres. De caresser ce visage. D'allonger ce corps frêle sur ce lit vide. Mais, il reste figé, là. Immobilisé face à ses mots. Il frissonne à ses lèvres qui se posent sur sa nuque. Elle est plus tendre qu'un agneau, Nana. Et, il ne comprend pas. Il ne comprend pas pourquoi elle reste là, accroché à son bourreau. Resserrant même son étreinte. Alors, il lui pose la question: "Pourquoi ?" Pourquoi lui fait-elle subir ça ? Pourquoi est-elle si sévère envers elle-même ? "J'suis pas amoureux de toi, Nana. Tu perds ton temps." Même dans ses bras, il reste froid et distant. Il refuse de lui dévoiler ce qu'il a sur le cœur. Son amour brûlant pour elle.

_________________

jusqu'ici tout va bien
mais l’important, c’est pas la chute. c’est l’atterrissage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
inscription : 03/02/2017
messages : 86
civil status : obsédée, hantée, éprise.
job, studies : prostipute.

MessageSujet: Re: hold me like you never lost your patience. (nana)   Dim 12 Fév - 21:21




 


hold me like you never lost your patience.

— Miro&Nana
ses mots te blessent. la vérité qui arrête ton myocarde. la bouche sèche. les yeux humides. tu déglutis, difficilement. toi, toujours accrochée à lui. toi, qui résiste. il te fait mal, miro. pas physiquement. moralement. il te détruit, chaque jour un peu plus. et, il se refuse à toi. alors, tu dessers ton étreinte. tu t'éloignes d'un pas. tes bras que tu viens croiser sur ta poitrine, encore une fois. gamine à la moue boudeuse. tu restes ainsi pendant quelques instants. quelques secondes, quelques minutes. tu n'en sais rien. mais le temps de paraît être une éternité. ton esprit s'emballe tandis que ton coeur a cessé de battre. tu retiens tes larmes, nana. tu retiens d'hurler. de laisser ton corps maigrichon s'abattre sur lui. de venir frapper son dos de tes poings frêles. ton esprit s'embrouille. tes pensées s'envolent. tu refuses de croire à ses mots. sûrement parce que tu préfères nier la vérité. sûrement parce que tu te refuses à croire que tu n'es rien pour lui. rien à part son gagne pain. à part sa chose, sa marionnette. t'es dans le déni, nana. t'as trop peur que la vérité puisse te détruire encore plus.
j'te crois pas. que tu murmures, enfin. les yeux fermés. le corps qui tremble. tu soupires, doucement. et tu te diriges à nouveau vers miro. cette fois, tu lui fais face. ton regard qui se plonge dans le sien. tu mens, je le sais. tu tentes de t'en convaincre, surtout. tu veux y croire. tu veux croire que tu n'es pas rien. pas pour lui. et, tu ne réponds même pas à sa question. j'te demande pas de me les dire, ces trois mots. que tu dis alors que tu viens saisir son t-shirt. j'm'en fiche. que tu souffles, à nouveau. tes pupilles qui se plantent dans les siennes. tu l'affrontes. tu ne veux pas détacher ton regard. tu te sens forte. l'oiseau qui déploie ses ailes.
et, tu oses enfin poser tes lèvres sur les siennes. ta main qui tient toujours le col de son t-shirt. la seconde qui passe dans son dos. le forçant à s'approcher de toi. tu recules d'un pas. l'entraînant avec toi sur le lit.
t'en as marre des mots. t'en as marre de cette pseudo dispute. toi, tu veux miro. il n'y a rien d'autre qui compte.
MAY

_________________

    It wasn't you, Baby, It was me.
    As long as the wrong feels right its like I'm in flight High off of love, Drunk from my hate Its like I'm huffing paint and I love it the more I suffer+ ms.palmer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
inscription : 02/02/2017
messages : 41
civil status : heartbreaker. she's his doll.
job, studies : gang leader.


- NEW YEAR -
résolution :
carnet d'adresse :
disponibilité rp : français (1/3)
MessageSujet: Re: hold me like you never lost your patience. (nana)   Mer 15 Fév - 0:20

Il n'a plus envie de jouer à ce jeu. Cette liaison dangereuse lui coûtera bien plus qu'il ne peut l'imaginer. Elle est la tentation incarnée, Nana. Son fruit défendu. Il tente de lui résister, de la rejeter. Mais, elle ne baisse pas les bras. Jamais. Elle refuse d'abandonner son bourreau. De le laisser périr, là, dans ce monde si malsain. Il l'entraîne avec lui dans sa chute et c'est presque avec honneur qu'elle continue de lui tenir la main. Elle s'accroche à son tyran, à son rocher. Et, quelque part, il lui est reconnaissant pour cela. Elle lui prouve par sa fidélité, par sa loyauté, que quand on aime, on ne quitte pas. Alors, il se pose des questions sur celle qui les a lâchement laissés, là. Son amour était-il aussi fort ? Sans doute pas. Nana apparaît face à lui et c'est son cœur qui s'emballe, quand les grands yeux de sa proie rencontrent les siens. Dieu, qu'il l'aime, cette gamine. Il en a honte. Terriblement honte. Comment peut-on s'éprendre de la sorte d'une simple adolescente ? Il oublie souvent son âge, Miro. Parce qu'elle a cette maturité qu'il n'a pas. Elle a raison de ne pas le croire. Mais, il ne peut le reconnaître devant elle. Il ne peut perdre sa crédibilité face à elle. Il doit nier. Il a besoin qu'elle voit en lui le loup, pas l'agneau. Ses petits poings qui viennent s'agripper à son col le surprennent. Mais, il ne tente pas de résister. Il se laisse faire, car il est démuni face à elle. Elle lui a volé ses armes. Il ne bronche pas. Ses mots risqueraient de le trahir. Il s'interdit de parler. Elle lui fait perdre la raison. Finalement ses lèvres se posent sur celles du jeune homme. Un baiser auquel il ne veut pas répondre. Mais, c'est plus fort que lui. Il ne sait pas la repousser dans ces moments-là. Ce sont les seuls instants où il peut lui déclarer tout l'amour qu'il lui porte sans n'avoir rien à craindre derrière. Ses caresses. Elles sont l'unique preuve d'amour qu'il peut encore lui apporter. Alors, il se laisse faire. Il se laisse tomber sur ce lit, avec elle. Sa main ne tarde pas à venir toucher son beau visage. La douceur de ses lèvres lui avait déjà manqué. Il se redresse alors légèrement pour ôter son t-shirt. Il plonge une dernière fois son regard dans celui de celle qui prend doucement le rôle de bourreau, avant de s'attaquer une nouvelle fois à sa bouche. S'il n'arrive pas à lui déclarer son amour verbalement, il n'a aucun mal à le faire physiquement.

_________________

jusqu'ici tout va bien
mais l’important, c’est pas la chute. c’est l’atterrissage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
inscription : 03/02/2017
messages : 86
civil status : obsédée, hantée, éprise.
job, studies : prostipute.

MessageSujet: Re: hold me like you never lost your patience. (nana)   Sam 18 Fév - 17:53




 


hold me like you never lost your patience.

— Miro&Nana
tu n'as jamais été du genre à planifier ta vie. t'es bien trop jeune. t'as toujours préféré vivre chaque instant comme s'il était le dernier. même lorsque tu étais à la rue. même lorsque tu dormais sur un banc. t'as toujours été heureuse. optimiste. toi, tu vois le verre à moitié rempli. tu vois le soleil derrière les nuages. t'es cette gamine du monde des bisounours. naïve, insouciante. innocente. toi, tu ne vois pas miro comme un bourreau. tu ne le vois pas comme ton mac. toi, tu te dis que derrière tout ça, il y a quelque chose. t'as ce besoin d'être avec lui. cette chose que tu ne comprends pas. tu n'arrives pas à te contrôler, nana. miro, il t'attire. miro, il est ton oxygène. il est cette lumière au bout du tunnel. malgré tout le mal. malgré toutes ces conneries. t'es trop naïve. parce que t'écartes les cuisses pour lui. t'es trop conne. mais, t'as besoin d'y croire, nana. t'as besoin de t'accrocher à tout ça. à lui.
alors, tu l'attires vers toi. tu décides de prendre les choses en main. enfin. tu passes de la soumise à la dominante. tu passes de la gamine à cette femme. tu mens. tu caches la vérité. tu te fais plus vieille pour pouvoir lui plaire, à miro.
t'en profites nana. tu profites qu'il se détache de toi pour retirer son t-shirt pour en faire de même. laissant ta poitrine à sa vue. tu t'approches à nouveau. tes lèvres qui viennent se sceller aux siennes. doucement, tu bascules sur lui. tes lippes qui parcourent son corps. tu le couvres de baisers, de caresses. tes mains se promènent. tes lèvres aussi. son cou, son torse, son oreille. tu arrives à son bas-ventre. le tien se déchaîne tandis que tu lui retires son pantalon. tout ton être est en ébullition, nana. tes lèvres viennent rejoindre son intimité. ton regard plongé dans le sien. tes yeux qui ne le quittent pas. provocatrice. t'en oublies ces dernières minutes. t'en oublies la douleur de ses phalanges sur ton cou. t'exerces un mouvement de va et vient. ta langue qui joue. ton regard qui en dit trop. tu l'aimes, miro. bien plus que de raison. et, tu n'arrives pas à lui résister.
MAY

_________________

    It wasn't you, Baby, It was me.
    As long as the wrong feels right its like I'm in flight High off of love, Drunk from my hate Its like I'm huffing paint and I love it the more I suffer+ ms.palmer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: hold me like you never lost your patience. (nana)   

Revenir en haut Aller en bas
 
hold me like you never lost your patience. (nana)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Duo Nana Mouskouri ,Charles Aznavour
» LOST LE RPG
» Alice always lost... [Validée]
» Why the U.N. Lost credibility in Haiti
» Lost in blue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
★ AS YOU WISH :: ─ surburban houses-
Sauter vers: