AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Pieds nus sur le fil du rasoir. (sam)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
inscription : 20/01/2017
messages : 93
civil status : âme solitaire, fille à hommes à la surface, mais la vérité est tout autre.
job, studies : voleuse d'espoir, elle fait miroiter une appartenance à une classe sociale qui lui est en réalité étrangère.


- NEW YEAR -
résolution :
carnet d'adresse :
disponibilité rp : sam, dottie, ash, naïma, prue, nikki.
MessageSujet: Pieds nus sur le fil du rasoir. (sam)   Lun 23 Jan - 23:09

~ SAM & NOVA ~

Nova s'impatiente parce que sa commande a du retard. Une sonnerie presque salvatrice ne tarde pas à se faire entendre. Un soupir meurt sur ses lèvres. Elle ouvre la porte à la volée, avec une rapidité presque violente, une main fébrile déjà dans la poche arrière de son jean usé à la recherche de quelques billets froissés à tendre au livreur. La jolie poupée souffle, agacée, pour virer une mèche blonde qui obstrue son champ de vision. Sourire mécanique et poli sur ses pulpeuses, Nova relève la tête sans être préparée à l'uppercut mentale qu'elle se prend. La pression de ses vaisseaux augmente, ses organes semblent broyés par une nostalgie dont elle ne soupçonnait pas l'existence jusque là. Samuel. Son corps semble être soumis à une paralysie qu'elle ne maîtrise pas autant qu'elle l'agace. Illusionniste, elle cache à la perfection la vague de malaise qui s'infiltre en elle. « Il semble bien que je vais devoir augmenter le pourboire » elle esquisse, amusée, alors que ses opales froides se confrontent à celles de Sam. Ses iris azurées détaillent avec avidité son visage pour s'assurer qu'elle l'hallucine pas. La chute pourrait lui être fatale. Son minois de poupée est ébranlé par une surprise non dissimulée. Ses traits finement ciselés se tordent pendant une seconde de trop déjà. « Elle est quand même bien loin l'image du grand régisseur parisien que j'avais de toi » elle glisse, involontairement tranchante, surtout maladroite pour lui faire comprendre qu'elle ne l'attendait pas ici. Nova ne se souvient pas le nombre de fois où la mère de Sam et la sienne voulaient la tenir au courant de ce que devenait son fils, comme si elle faisait partie de sa vie. Et pour garder une certaine contenance et fierté écrasante, elle faisait mine de s'en moquer, l'indifférence incarnée, tout en notant intérieurement les petits détails qu'on lui transmettait. Un sourire insolent barre son visage de môme. « J'excusais ton absence de nouvelles parce que je t'imaginais écrasé par la célébrité » souffle t-elle de mauvaise foi parce qu'elle est la première à s'être barrée et à l'avoir laissé. Nova est la première à avoir effacé ses traces de leur campagne natale et la seule fois où elle est revenue, elle a constaté qu'il s'était évaporé. « Et j'avais raison, tu es vraiment ... occupé, définitivement » elle termine simplement.

_________________

    CLAIR-OBSCUR.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
inscription : 22/01/2017
messages : 56
civil status : âme errante
job, studies : livreur de suhis


- NEW YEAR -
résolution : none.
carnet d'adresse :
disponibilité rp : nova, lila 1/3
MessageSujet: Re: Pieds nus sur le fil du rasoir. (sam)   Mar 24 Jan - 0:28

La dernière course. Celle qui lui vaut un putain de juron à la montée des marches. Il n’en peut plus Sam, tout ce qu’il veut c’est rentrer chez lui et se fumer un gros spleef pour oublier la défaite de sa journée et celle des jours à venir : livrer des sushis à tous 20-35 ans des environs. Ca fait seulement une semaine qu’il a commencé et il a déjà l’impression que toute la ville connait son faciès. Il a pris le temps d’enlever son casque ridicule, Sam, c’est pas encore un livreur professionnel : il fait encore attention à son apparence. Heureusement. Il n’y a pas de mots pour décrire le choc qu’il se prend en pleine gueule lorsque la porte s’ouvre sur une jolie blonde au minois beaucoup trop familier pour être vrai. Nova. Il se tait pour une fois. Seuls ses sourcils s’haussent sous la surprise, incapable d’articuler quoi que ce soit malgré qu’il ne soit pour une fois pas stone. « Il semble bien que je vais devoir augmenter le pourboire » Il est à deux doigts de lever le nez pour vérifier s’il n’y a pas une caméra cachée autour d’eux car la situation est trop folle. Trop irréelle ; c’est à la fois espéré et inespéré. Elle ouvre le bal Nova, elle se fait ce plaisir pour compenser les fois où il ne l’a pas laissée faire. « Y a pas plus humiliant. » Autant lui dire parce qu’il ne sait pas ce qu’il y a de pire : la rencontrer après toutes ces années déguisé en livreur ou qu’elle lui propose gentiment de lui donner un peu d’argent. Il est bouche bée Sam, la situation le dépasse complètement. Il a du mal à s’en remettre de la voir en face de lui et en plus, Nova, elle n’a pas cessé de s’embellir. Elle est sublime même avec une grimace sur le bout du nez. Il soupire, déjà blasé par son attitude de peste théâtrale. « Je vois qu’on s’est tenue aux nouvelles miss Lowe. » Il lui balance de son regard partagé entre sa blase et son défi. « Assez ironique de ta part mais j’en attendais pas moins. » Il sourit, agaçant à souhait. Lui aussi il sait ce qu’elle faisait, sa mère l’avait appelé dès qu’elle obtenait une nouvelle info sur le cas Nova. « Wow. Tu veux vraiment avoir cette conversation sur ton pallier, là, comme ça ? » il agite un peu ses mains comme s’il caressait le sol à sa hauteur. Qu'elle ose le lancer sur le sujet et elle le regrettera amèrement ; les nouvelles ce n’était pas à lui de les donner initialement. Il y avait souvent pensé mais sa fierté et sa rancune l’avaient empêché de quoi que ce soit ; il avait toujours espéré qu’un jour elle revienne vers lui si elle tenait vraiment à lui, à eux, comme il l’avait longtemps cru. « Bon prend tes sushis je te les offre. » Ça le tuerait de lui rendre la monnaie ou de lui tendre la machine à cartes honnêtement. Il lui tend ses sushis et force le passage, comme ça, parce qu’il n’a pas envie de la quitter après aussi longtemps et parce qu’il n’est pas décidé à attendre qu’elle lui propose de rentrer – ou non d’ailleurs, autant éviter toute déception- pour le faire comme un petit mec la queue entre les jambes. « Et oui je rentre chez toi sans gêne aucune parce que j’estime en avoir la parfaite légitimité. » Il anticipe avant qu’elle ne fasse une quelconque réflexion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walking-on-sunshines.forumactif.com/t619-faded-soul-sam http://walking-on-sunshines.forumactif.com/t649-doves-sam
avatar
inscription : 20/01/2017
messages : 93
civil status : âme solitaire, fille à hommes à la surface, mais la vérité est tout autre.
job, studies : voleuse d'espoir, elle fait miroiter une appartenance à une classe sociale qui lui est en réalité étrangère.


- NEW YEAR -
résolution :
carnet d'adresse :
disponibilité rp : sam, dottie, ash, naïma, prue, nikki.
MessageSujet: Re: Pieds nus sur le fil du rasoir. (sam)   Mer 25 Jan - 17:39

Ses prunelles contemplent Sam, elle lutte contre les premiers souvenirs bien trop imprimés dans son esprit qui resurgissent trop rapidement. La meilleure défense de Nova est l'attaque. La réponse de Samuel lui arrache un sourire amusé qui colore son visage. « Tu exagères, ce déguisement te sied parfaitement au teint » elle fait mine d'approuver vigoureusement avant de composer une moue faussement contrite, pour lui. Il réplique et elle le laisse faire parce qu'elle a toujours compris le manège bruyant de leurs deux mères qui ne rêvaient que d'une chose. « C'est madame. Ta mère ne t'a dit pas dit que je suis mariée cette année ? » elle s'amuse à dire en gardant difficilement son minois exemplaire et sérieux pendant une poignée de seconde juste pour le plaisir de contempler l'air qu'il arbore à l'instant même. Un rictus narquois se peint sur son visage, détrompant rapidement ses dires. Elle est animée d'une puissante envie de l'agacer bizarrement, en souvenir du bon vieux temps. Sûrement parce qu'elle se rend compte juste maintenant combien il lui avait manqué finalement, mais la blonde n'en dira rien parce qu'elle sait déjà la gifle magistrale qu'elle risque de se prendre en retour. Nova n'a aucune excuse à sortir de son grand chapeau magique. « Je ne suis même pas sûre d'avoir envie d'avoir cette conversation tout court » la belle répond en haussant les épaules. « Toujours aussi galant » elle ronronne, le félin est satisfait sans pour autant faire le dos rond. Nova, pas dupe pour autant, sait très bien qu'il essaie de couper court à son rôle de livreur. « Aller, je t'invite à dîner » elle nargue en agitant les sushis qu'il vient de lui "offrir". Sam prend ses aises et passe devant elle comme si rien n'était, pour s'engouffrer chez elle. « J'imagine que je suis contrainte de te laisser faire alors » raille la belle en levant les yeux au plafond. La frêle blonde s'empresse de fermer rapidement la porte, scellant une issue de secours qui aurait pu leur être bénéfique. Les opales sans fond de la poupée glissent vers le dos que lui offre Sam, entrain de détailler son appartement, elle imagine. Nova pose les sushis sur la table basse afin libérer ses fragiles bras qui s'en vont s'enrouler autour de Sam, dans une pulsion de tendresse un peu trop refoulée. Traîtresse, elle arrive dans son dos et délaisse ce qu'elle a colonisé la seconde d'après parce qu'elle n'est pas suicidaire non plus. Autant elle doute de sa légitimité pour entrer ici, mais elle veut bien lui concéder une colère, rancune ou autre bien plus légitime cette fois. « Tu as arrivé depuis combien de temps ? » Nova l'interroge avec un haussement de sourcil presque curieux avant de s'éloigner dans la cuisine. « Je te sers ? » lui demande t-elle, il lui arrive d'être civilisée quand elle y met sa bonne volonté.

_________________

    CLAIR-OBSCUR.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
inscription : 22/01/2017
messages : 56
civil status : âme errante
job, studies : livreur de suhis


- NEW YEAR -
résolution : none.
carnet d'adresse :
disponibilité rp : nova, lila 1/3
MessageSujet: Re: Pieds nus sur le fil du rasoir. (sam)   Mer 25 Jan - 21:11

Elle se fou de sa gueule sans pitié aucune et il passe outre Sam, il aime trop revoir son sourire pour dire quoi que ce soit. La prochaine fois ce sera différent, parce que oui il y aura une prochaine fois. Il ne va plus la lâcher sa Nova maintenant qu’elle s’est décidée à sortir de sa cachette, il semblerait même que ce fut simple de la trouver maintenant qu’elle se tient debout en chair et en os en face de lui. Il se contente d’une grimace en guise de réponse, relevant sa lèvre dans sa mauvaise foi. Très vite ses traits se tordent d’une toute autre manière et il croit halluciner quand il entend ses mots. Comment cette information a-t-elle pu passer à la trappe ? C’est bien une des seules choses qui l’aurait poussé à refaire surface dans la vie de la belle « Quoi ?! » qu’il embraye du tac-au-tac, les sourcils relevés et les yeux arrondis comme des billes. Il a avancé son menton aussi, et puis il laisse sa bouche entre-ouverte parce qu’il se mettrait bien en PLS là, tout de suite, si Nova ne prenait pas cet air d’enfant mesquine qui lui donne déjà envie de lui sortir les mots doux de l’ancien temps. « Ok. C’est une blague. » blasé, il hausse les sourcils en accentuant sa tonalité sur le dernier mot. « Très drôle. » L’expression de ses traits en exprime tout l’inverse. D’ailleurs si Nova veut continuer dans les discussions désagréables elle peut y aller et se justifier de son manque de nouvelles puisqu’apparemment selon elle il aurait été plus légitime que ce soit lui qui s’y colle. Il veut pas éviter la discussion Sam, mais si elle pouvait éviter d’avoir lieu de cette façon il ne dit pas non. « C’est bien ce qui me semblait. » qu’il ajoute dans un sourire moqueur. « Toujours, avec toi. » et toujours ce même sourire alors que la belle s’empare du sac qu’il lui tend pour s’éviter une humiliation encore plus grande. Il passe tranquillement le pas de la porte comme s’il était chez lui, à défaut que scrutent les environs à la recherche du moindre détail et d’un quelconque indice relevant une présence masculine en ces lieux. Y a quelques détails mais pas de preuve concrète qu'un mec vit bel et bien là et rien que cette idée lui fait irisser le poil. « Pas sûr que tes six tiger, ta soupe miso et tes california saumon fassent l’affaire. » Il connait la liste de sa dernière commande, oui, puisqu’il a râlé en émettant la précision qu’il espérait qu’il n’allait pas se déplacer pour quatre brochettes au fromage dégueulasse et il avait dû s’en assurer pour conviction personnelle. Ses pas le mènent jusqu’à ce qu’il estime être le salon où il pose son casque sur la table la plus proche. Il bloque sur un cadre à la représentation qu’il juge de mauvais goût alors que, sans prévenir, les bras de Nova se glissent autour de lui. Il ne peut empêcher ses lèvres de se teinter d’un sourire qui dégueule de nostalgie, simple acteur de ces colonisateurs qui se retirent aussi vite qu’ils sont venus l’emprisonner. « Depuis un an. » qu’il ajoute le plus naturellement du monde, se retournant sur le dos de la belle qui s’éloigne. Il ne se fait pas prier Sam, il emprunte le couloir et s’engouffre dans une pièce dont il allume la lumière et qui se révèle être la chambre de Nova... et sûrement de son mec aussi au vu du bordel environnant comprenant caleçons et chaussettes. Il a presque envie d'aller lui demander des comptes tant il est... vexé. Ca le fait serrer les dents Sam, tentant tant bien que mal de ravaler sa fierté. « Tu me dois bien ça, ouais. » il hausse la voix pour s’assurer qu’elle puisse l’entendre et se surprend à se pencher vers le miroir pour passer la main dans ses cheveux dans l'intention de tout replacer correctement. « Et toi t'es là depuis 7 ans ?» 7 ans ouais, il les a presque comptées les années. « Putain j'arrive pas à croire que tu sois devenue aussi bordélique, j'ai toujours pensé que dans l'hypothèse où nous partagerions le même lit tu me fouetterais pour le moindre caleçon traînant au sol. J'vois que t'as changé tes principes.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walking-on-sunshines.forumactif.com/t619-faded-soul-sam http://walking-on-sunshines.forumactif.com/t649-doves-sam
avatar
inscription : 20/01/2017
messages : 93
civil status : âme solitaire, fille à hommes à la surface, mais la vérité est tout autre.
job, studies : voleuse d'espoir, elle fait miroiter une appartenance à une classe sociale qui lui est en réalité étrangère.


- NEW YEAR -
résolution :
carnet d'adresse :
disponibilité rp : sam, dottie, ash, naïma, prue, nikki.
MessageSujet: Re: Pieds nus sur le fil du rasoir. (sam)   Mer 25 Jan - 23:17

La réaction de Sam soulève en elle une vague de satisfaction qu'elle nierait même avec un revolver plaqué contre sa tempe. Elle secoue dans un automatisme futile la tête comme pour faire fuir la sensation et se reconcentrer. « Tu aurais été invité dans tous les cas, ne t'inquiète pas » elle s'amuse, provocante, à pousser le vice avant de battre outrageusement des cils. Sam ne peut s'empêcher de lui faire remarquer le mauvais goût de sa blague avec une ironie audible dans son ton. « Je trouve aussi  » réplique Nova en choisissant d'être très premier degré en hochant avec une fausse naïveté la tête. La blonde lui lance simplement un regard de biais lorsqu'il se la joue loveur pendant une poignée de seconde aussi sarcastique soit-il. Un pâle sourire s'étire sur ses lèvres pleines. « Impossible » elle balance. Il ne peut pas être à Southampton depuis un an sans qu'elle l'ait croisé. Son esprit a du mal à assimiler l'idée et la rejette comme on le fait avec un corps étranger. Il lui renvoie la balle, c'est le moment où elle est sensée se faire petite parce qu'elle s'est barrée comme une voleuse. Ce qu'elle est aujourd'hui d'ailleurs. « Depuis longtemps » elle souffle plus pour elle même parce qu'elle sait très bien que Sam connaît la réponse à sa propre question. La poupée attend toujours qu'il lui balance son acide en plein visage. Il a déjà disparu dans le couloir. Il fait littéralement comme chez lui. « Tu veux déjà emménager ici ou comment ça se passe ? Je te trouve un peu rapidement quand même, mais ce n'est que mon humble avis… La notion de vie privée semble t'échapper  » Elle ne peut s'empêcher de grogner parce que Sam lui donne l'impression de vouloir passer son appartement au peigne fin. Nova n'aurait pas son mot à dire sur son inspection. Les sourcils froncés, la poupée de sa démarche aérienne ne tarde pas à le rejoindre. Elle croise son regard lorsqu'il se recoiffe. Un sifflement moqueur s'échappe des pulpeuses de Nova comme si elle l'avait pris en flagrant délit. La belle le laisse s'indigner, restant dans l'encadrement de la porte, les bras croisés sur la poitrine alors qu'il émet l'hypothèse qu'elle puisse désormais vivre en couple. Elle lève avec insolence des prunelles au plafond. « C'est ce qui se serait passé  » elle éprouve le besoin de confirmer avec un rapide sourire. «  J'ai changé » balance t-elle ensuite mesquine pour lui rappeler qu'ils ne sont pas vus depuis sept ans et parce qu'elle aime bien le laisser dans un pseudo suspense qui mettrait en vrac son cerveau. «  C'est la chambre de mon colocataire, ne t'emballe pas pour rien » elle ajoute l'air revêche avant d'un signe de la main lui demander de sortir, sauf qu'elle ne s'attendait pas à ce qu'il s'exécute du premier coup. La poupée esquisse un pas de côté pour éviter que la proximité imposée par l'étroit couloir ne leur monte à la tête. Ses opales curieuses s'attardent sur ce visage dont elle connaît les traits les yeux fermés. « Mais si tu veux, on pourra débattre de ta jalousie mal placée dans ma vraie chambre la prochaine fois » elle lui signale avec un sourire narquois en coin avant d'hausser les épaules avec nonchalance avant de filer dans son salon avec Sam sur les talons, elle imagine. « J'ai trouvé du vin français » elle lui annonce particulièrement fière de son trésor qui appartient à son colocataire qui n'arrive pas à brimer sa passion pour les bonnes choses. Nova s'applique à le servir pour lui tendre du bout des doigts son verre.

_________________

    CLAIR-OBSCUR.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
inscription : 22/01/2017
messages : 56
civil status : âme errante
job, studies : livreur de suhis


- NEW YEAR -
résolution : none.
carnet d'adresse :
disponibilité rp : nova, lila 1/3
MessageSujet: Re: Pieds nus sur le fil du rasoir. (sam)   Jeu 26 Jan - 22:33

Il va mentir Sam, pour sa fierté et sa propre conviction. « Parce qu’en plus t’as l’assurance de penser que je serais venu. » il balaie son arrogance d’un soupir moqueur et s’infiltre dans son chez elle, prêt à analyser les murs et leur contenu pour cerner un peu plus la Nova d’aujourd’hui. Leurs parties de ping-pong n’ont pas changé d’un poil, quoi qu’un peu plus amère qu’autre fois pour cette dernière, mais la jolie fleur a forcément des histoires à raconter dont il fut autant absent qu’ignorant. Avant ils n’avaient pas besoin de ça, les anecdotes ils les vivaient ensemble alors leurs regards d’adolescents suffisaient à eux-mêmes. Aujourd’hui il ne saurait dire ce que cachent les prunelles délavées de la blonde même si, elle, elle sait toujours aussi bien détecter ses mensonges. Un revers à sa blague de bienvenue. « Y a deux semaines. » Il concède avant de lui retourner la réponse, une façon de s’assurer de la véracité de la sienne. Evidemment Nova joue l’énigmatique, elle n’avoue qu’à demi-mots qu’elle a fuit ici. A Southampton. Elle se cachait là Nova, dans cette putain de ville où ils étaient venus ensemble à plusieurs reprises. Sa mère lui avait transmis le message, oui, mais les années s’étaient déjà écoulées. A 16 ans s’il avait su il n’aurait pas hésité. « Depuis 7 ans. » qu’il lâche un peu plus grave, posant ses prunelles sombres dans celles de la poupée. Il a le visage fermé Sam, soudainement un peu moins rieur et plus sincère. Il tourne rapidement les talons, le mélodrame ça lui donne la gerbe. Au lieu de ça il continue sa visite et s’autorise tout et n’importe quoi, se comportant comme un gosse vexé cherchant à provoquer. « Désolé j’ai tendance à oublier que la notion de vie privée s’est installée entre nous deux depuis que les années ont passé. » Sa voix résonne entre les murs, portée par l’application qu’il met à hausser le ton en pensant Nova loin de lui. Pas si loin puisqu’il l’aperçoit dans l’encadrement de la porte, ignorant sa moquerie facile. « Tu m’en vois déçu pour l’heureux élu. » il mériterait bien quelques coups, ouais. Ca le fait pouffer ce qu’elle lui annonce Nova, parce que même si elle affirme être toujours la même avec sa petite réflexion il doit bien avouer qu’il n’aurait jamais pensé pouvoir associer sa personne avec le mot colocation un jour. « Wow. C’est plutôt drôle venant d’une fille qui a tout plaqué pour être tranquille. » Il se marre doucement Sam mais ça n’a rien d’une vanne ce qu’il dit là, c’est entièrement pensé et assumé. Il sort sur indication de la belle, ne voyant de toute façon pas ce qu’il a à foutre ici. Son regard croise le sien à quelques centimètres avant qu’il ne prenne l’angle, une proximité nouvelle qui agite ses entrailles et réveille ses vieux souvenirs. « C’est une invitation tout à fait déplacée mais ce sera avec plaisir. » il ricane, le sourire mauvais sur les lèvres. Si sa jalousie est mal placée il ne voit pas pourquoi il se ferait aimablement inviter dans la chambre de la mademoiselle mais ce serait bien le dernier à refuser. Il la respecte trop pour voir en elle les aventures que sont les autres mais il y a tant à rattraper qu’il ne saurait par quoi commencer. « Ah génial ! Montre. » Il analyse l’étiquette puis la laisse servir minutieusement le vin à la façon d’une sommelière. « Merci mademoiselle » qu’il tente dans la version la plus perfectionnée de son accent français. « A… nous. » qu’il lance hésitant en portant un toast, ç’aurait été l’occasion rêvée de se lancer des fleurs mais il préfère éviter de provoquer les remarques tranchantes de Nova ; elle en a déjà plein qui se battent pour sortir de sa bouche. Trempant ses lèvres dans le liquide rougeâtre, il laisse se prunelles vagabonder sur le minois de Nova. « Je ne te connaissais pas un talent de sommelière. Tu as raté ta vocation, tu avais un contact en France prêt à t’aider pourtant. » Il hausse ses épaules presque défaitiste, marchant quelques pas dans l’incapacité de se poser. « Southampton. Sérieusement... » Il marmonne, fixant le sol les yeux dans le vague; perdu dans ses pensées qu'il n'a toujours pas réussi à organiser suffisamment pour comprendre cette décision. Pourquoi cette ville ? Et pourquoi ne s’était-elle jamais décidée à revenir vers lui ? Il s'en voudrait presque de rester là à déguster son vin comme si les années ne l'avaient pas marqué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walking-on-sunshines.forumactif.com/t619-faded-soul-sam http://walking-on-sunshines.forumactif.com/t649-doves-sam
avatar
inscription : 20/01/2017
messages : 93
civil status : âme solitaire, fille à hommes à la surface, mais la vérité est tout autre.
job, studies : voleuse d'espoir, elle fait miroiter une appartenance à une classe sociale qui lui est en réalité étrangère.


- NEW YEAR -
résolution :
carnet d'adresse :
disponibilité rp : sam, dottie, ash, naïma, prue, nikki.
MessageSujet: Re: Pieds nus sur le fil du rasoir. (sam)   Jeu 26 Jan - 23:44

Nova n'en croit pas un seul mot. « Tu ne serais pas venu pour me soutenir pendant le plus beau jour de ma vie ? » minaude Nova, insistante, en l'observant, faussement choquée et blessée, le tout saupoudré d'un sarcasme palpable. La blonde ne tarde pas le suivre de près, contrôlant inconsciemment son évolution dans la maison. « Je suis ravie de te le rappeler alors » ronronne t-elle en choisissant une nouvelle fois de rester à la surface et de ne pas décoder le sous-entendu. La poupée a conscience d'avoir le mauvais rôle et préfère esquiver pour le moment. Sam semble surpris de sa colocation. Elle ne lui avouera jamais les conditions exactes de cette association improbable ni même les avantages financiers qu'elle en retire simplement en manipulant l'espoir de son colocataire. La belle arque un sourcil, encaissant le tir sans broncher pendant quelques secondes. « Wow c'est plutôt drôle, je te pensais pas capable de te glisser dans mon esprit pour déceler avec autant d’aisance et de facilité les raisons qui m'ont poussé à partir » elle plagie sans vergogne en le regardant, toutes traces d'amusement ayant déserté ses prunelles azurées pour la première fois. Le verbe fuir serait peut-être plus approprié tout de même. Elle s'est barrée parce qu'elle se sentait coincée dans une vie qui ne lui offrirait jamais ce à quoi elle aspirait. Cela n'avait rien à avoir avec Sam, ou les autres. C'était partir pour continuer de rêver. Un sourire taquin se glisse sur son visage. « Je te recontacterai parce que cela risque d'être peut-être trop agité pour moi, apparemment je suis une adepte de la tranquillité » elle glisse avant de rouler des billes. La poupée préfère dévier de sujet en lui tendant la bouteille de vin, il s'amuse à faire des manières. Amusée, elle se contente de le regarder effectuer son petit manège. « A nous » elle répète simplement après lui en croisant ses prunelles avant d'esquisser un vague sourire sur ses pulpeuses. Nova se contente d'élever son verre dans les airs et de lui couler un regard presque entendu. Elle aurait pu presque être attendrie s'il s'était arrêté à ces quelques mots. Il trouve un autre moyen de lui faire parvenir un message plus que limpide. Les lèvres pincées, elle l'écoute. « Un contact qui m'aurait envoyé valsé si j'étais revenue la bouche en cœur vers lui » elle ne peut s'empêcher de corriger, presque injuste. Un contact qui avait mal pris son départ. « Dis pas le contraire » elle souffle de son doux soprano. « Arrête, Sam » elle s'agace, en fronçant les sourcils, formant un pli soucieux sur son front parce qu'il essaie d'assembler les pièces d'un puzzle inexistant. « Tu étais à Paris, j'étais ici, on avait chacun des choses à vivre sans l'autre » elle préfère conclure. Ici, ce ne lui était pas totalement inconnu, pas tout à fait hostile puisqu'elle était déjà venue en vacances avec lui. « A seize ans, on ne fait pas forcément des choix rationnels » elle laisse entendre en haussant ses épaules. Il faut surtout avouer que Nova revendiquait à l'époque une indépendance presque farouche et  que sa fierté était bien trop décuplée. La belle glisse de sa démarche gracieuse jusqu'au canapé pour s'installer pendant que Sam fera les cents pas pour trouver la méthode efficace pour la mitrailler. « Tu as le droit de m'en vouloir, mais ça n'y changera rien » annonce t-elle avec une décontraction feinte qui peut faire hurler de rage. Elle s'accroche à l'idée qu'il est ici chez elle et que sa haine ne doit pas être si puissance qu'elle l'imaginait puisque la vue de sa personne ne le dérange pas. « Mais si tu as autre chose à balancer d'agréable, c'est le moment, après ça sera trop tard » elle énonce avec une certaine naïveté. « Et ressers-toi du vin, ça te feras du bien » lui conseille avec une certaine insolence la blonde tout en plongeant ses prunelles dans celles de Sam.

_________________

    CLAIR-OBSCUR.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
inscription : 22/01/2017
messages : 56
civil status : âme errante
job, studies : livreur de suhis


- NEW YEAR -
résolution : none.
carnet d'adresse :
disponibilité rp : nova, lila 1/3
MessageSujet: Re: Pieds nus sur le fil du rasoir. (sam)   Sam 28 Jan - 0:11

Il fait une moue dégoutée Sam, secouant en prime légèrement la tête de gauche à droite pour exprimer sa négation. Il ment, il aurait accouru trop heureux de recevoir de ses nouvelles et le cœur désillusionné par l’idée qu’elle ait pu trouver quelqu’un qu’elle puisse considérer comme sa moitié. Il préfère passer le reste sous silence car même s’il sait qu’elle ne rentre pas dans la provocation pure comme elle doit toujours si bien savoir le faire, ses minauderies l’irritent. La moindre de ses paroles se répercutent contre lui comme un électrisant dont la décharge est difficile à accuser. « Ouais t’as vu. J’y ai tellement repensé que j’ai sûrement fini par me créer mes propres conclusions. » qu’il ajoute les sourcils froncés dans un air exagérément relaxé. Trop pour être vrai, ça sonne faux et c’est tout à fait l’effet recherché. A ce rythme-là ils n’ont pas fini de se renvoyer la balle et Sam le sait, leurs colères combinées sont des combustibles très inflammables. Ce fut le cas des années auparavant, si aucun d’eux n’a eu l’audace de faire le premier pas depuis ces temps-là c’est qu’ils ont bel et bien, l’un comme l’autre, conservé les traits les plus piquants de leurs caractères respectifs. « Comme tu es décevante. » lâche-t-il avec un peu plus de légèreté cette fois, nullement étonné de la technique de repli qu’emprunte Nova. Si l’atmosphère semble se détendre légèrement, Sam, lui, n’arrive pas à passer à autre chose. Sept années sans la voir avec juste des nouvelles par intermédiaire pour contenter sa curiosité, il ne peut pas se contenter d’une simple retrouvaille hasardeuse et joviale. Elle devait s’en douter… si elle s’était un jour imaginée le revoir après tout. Car Sam il s’était personnellement juré de ne jamais refaire le premier pas vers elle. Foutue fierté. « Un contact qui m'aurait envoyé valsé si j'étais revenue la bouche en cœur vers luiJamais. » Son visage se ferme doucement, son regard s’assombrit sous cette hypothèse qu’il ne tolère pas. Elle le connait pourtant si bien, d’où est-ce qu’elle peut sortir une connerie pareille. La conversation monte d’un ton de son côté, il commence à perdre patience et elle maintient sa position. « C’est faux. » lui aussi reste sur ses dires, ferme, accroché à ses principes. Il n’attendait que ça, qu’elle revienne. Elle se froisse un peu la poupée, elle n’aime pas qu’on revienne sur sa décision. Eh bien dommage pour elle, Sam il n’a envie que de ça. « C’est comme ça que tu vois les choses ? » Il la confronte à son étonnement, ses prunelles rondes cherchant les siennes. Elle pensait qu’ils devaient tracer leur route chacun de leur côté quitte à ce qu’elles ne se recroisent jamais ? Non, il ne gobera pas ça. « A 16 ans Nova, après on est censé prendre de la maturité, en tout cas assez pour oser revenir sur ses décisions stupides. Je sais pas, ça t’a pas gênée de rester dans ta connerie ? » Ses sourcils sont froncés et son corps s’anime sous la colère qui perce doucement à la lumière. Il a posé son verre sur la commode près de lui parce qu’il n’est pas d’humeur à feinter la prétention nécessaire pour siroter un vin. « T’es pas possible. » Il la contemple, l’air à la fois dégouté et suffisant. Les mots lui manquent pour parer à l’attitude grossièrement je m’en foutiste de la belle. Il l’a connue plus piquante, moins prétentieuse et plus expressive. « J’aimerais encore rester entièrement maître de moi-même merci. » Il lui faut plus que deux verres de vin à Sam mais il n’a pas envie de s’encombrer d’un verre de vin ; trop occupé à s’animer devant Nova qui, assise avec un port de tête royal, semble être une simple spectatrice. « Pour être honnête avec toi Nova j’ai du mal à me dire que pendant toutes ces années tu n’as pas été fichue de donner ne serait-ce qu’un signe de vie. Ton départ au final c’est devenu quelque chose de complètement mineur. Je ne sais même pas ce que tu fais, ce que tu as vécu, avec qui tu vis… on est redevenus des inconnus. C’est ridicule de se forcer à converser autour d’un vin. Tu sais quoi, le problème c’est que t’es dans ton hypocrisie là. » dégouté, il désigne la bouteille de vin d’un geste de la main, agacé, sa tonalité redevenant plus douce mais ses paroles plus acides encore. Il sait qu’elle va réagir et il s’en fou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walking-on-sunshines.forumactif.com/t619-faded-soul-sam http://walking-on-sunshines.forumactif.com/t649-doves-sam
avatar
inscription : 20/01/2017
messages : 93
civil status : âme solitaire, fille à hommes à la surface, mais la vérité est tout autre.
job, studies : voleuse d'espoir, elle fait miroiter une appartenance à une classe sociale qui lui est en réalité étrangère.


- NEW YEAR -
résolution :
carnet d'adresse :
disponibilité rp : sam, dottie, ash, naïma, prue, nikki.
MessageSujet: Re: Pieds nus sur le fil du rasoir. (sam)   Sam 28 Jan - 12:54

Elle est donc décevante. Nova n'est pas dupe de son ton plus léger parce qu'elle voit une vérité qu'il tente simplement d'atténuer par la forme. « J'avais compris que c'était le message que tu essayais de me faire passer » elle répond en haussant simplement les épaules en masquant avec habilité son agacement qui commence à poindre. La conversion qu'avait essayé d'esquiver Nova refait surface et elle sait qu'elle va prendre cher cette fois. La blonde tente avec maladresse et empressement d'enterrer l'affaire mais cela pousse Sam à être plus tranchant. Au contraire. Mauvais calcul. Elle ne répond pas à sa question et le laisse continuer comme s'il avait ce besoin viscéral d'expulser tout cela. « Au moins ça vient du coeur » elle constate cette fois-ci sans amusement. Nova se demande s'il ne se moque pas d'elle quand il ose lui parler de maturité. « J'étais déjà bien trop occupée à gérer les conséquences de cette décision pour penser à revenir dessus » elle claque simplement avec sincérité. « Et non, même à vingt-deux ans, je suis encore dans ma connerie » elle réplique sans animosité ni même sans être vexée parce que c'est le cas. Elle est toujours une femme-enfant avec un comportement incohérent et un raisonnement paradoxal bien à elle. Tout le monde le sait. Mais Sam n'en n'a pas finit avec ça, il continue, prétendre que ça ne lui soulève pas les entrailles ne serait pas honnête. La frêle poupée encaisse, le visage déjà plus fermé, le coeur légèrement écorché par ses paroles. Elle lui offre une oreille attentive jusqu'à la fin de son monologue tranchant et injuste à la fin. Un léger silence s'installe, les mots de Sam s’entrechoquent dans sa boîte crânienne. « Très bien, alors qu'est-ce tu fais là ? Je t'ai pas forcé à entrer ni encore moins à rester » elle glisse simplement. Il lui reproche de faire semblant de converser alors qu'il est le premier à s'être invité chez elle sans qu'elle lui demande. « Tu as initié la chose, alors ne vient pas me parler d'hypocrisie s'il te plait » elle conclut froidement, ses prunelles faussement détachées se confrontant à celles de Sam. « Désolée d'avoir voulue être un minimum agréable alors que tu n'avais qu'une envie, c'était de me balancer tout ça » elle ajoute d'une voix tellement impersonnelle qu'elle représente une insulte à elle toute seule venant de la part de la jolie blonde. « J'ai rien à dire pour ma défense parce que je sais que tu as raison » elle concède en se levant. Oui, ça lui arrive de reconnaître qu'elle ne dispose pas toujours la parole divine. Nova a conscience d'être un mélange très mal dosé d’égoïste, d'indépendance et de fierté. Mais c'était le cas avant aussi. Nova se demande concrètement ce qu'il attend d'elle désormais. Elle ne compte pas fabriquer de toutes pièces des arguments fumeux expliquant pourquoi elle n'a pas gardé contact avec lui. Nova vivait dans des squats à son arrivée, elle a simplement essayé de survivre avant de contacter de Sam et puis une fois qu'elle a retrouvé un niveau de vie décent, c'était bien trop tard à ses yeux. La poupée rebouche avec précaution la bouteille et dépose leurs verres à côté de l'évier. « Je crois qu'il vaut mieux que tu rentres chez toi Sam » elle l'invite d'une voix claire parce qu'elle ne voudrait pas être l'hypocrisie incarnée et lui dire qu'il est encore le bienvenue maintenant.

_________________

    CLAIR-OBSCUR.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
inscription : 22/01/2017
messages : 56
civil status : âme errante
job, studies : livreur de suhis


- NEW YEAR -
résolution : none.
carnet d'adresse :
disponibilité rp : nova, lila 1/3
MessageSujet: Re: Pieds nus sur le fil du rasoir. (sam)   Dim 29 Jan - 0:32

Il sourit, un sourire en coin de satisfaction que Nova ne peut apercevoir. Cette conversation commence à partir dans une mauvaise direction et il a tout à fait conscience d’en être l’initiateur. Il n’est pas comme elle Sam, il a besoin d’exprimer les choses pour passer à autre chose aussi puéril puisse-t-il se rendre. Il a presque l’impression d’agir comme un gamin face à l’attitude de Nova qui nie en bloc et refuse le conflit. Dommage parce que lui ça ne lui donne que plus l’envie d’y aller. Alors oui ses paroles viennent du cœur, elles sont lancées comme des lames censées érafler ce joli minois beaucoup trop serein à son goût. Pourquoi tu ne t’animes pas Nova ? « Eh bien tu m’excuses il me manque certaines parties de l’histoire. Pour ne pas dire son intégralité. » Il y a forcément une raison à ces années de silence mais elle ne lui communique rien, elle est fermée comme si renouer ne l’intéressait pas. Elle veut vivre sans profondeur Nova, elle parle en surface mais Sam il veut plus. Il veut creuser jusqu’au problème pour pouvoir le déterrer et l’envoyer assez loin pour laisser revivre ce qu’ils avaient planté il y a de ça des années : une complicité que le monde leur enviait. C’était avant, quand ils se croyaient encore invincibles. « Comme tu le vois j’essaie de mettre les choses au clair. » qu’il répond plus calmement, plus tendu que précédemment. Il aimerait jouer carte sur tables mais la communication avec Nova semble avoir été perdue dès l’instant où cette conversation a démarré. « Wow tu te fous de moi. » il hallucine, tire ses cheveux vers l’arrière d’une de ses mains comme pour y voir plus clair. Il préfère croire qu’elle fait semblant de ne pas comprendre et de s’enfermer dans sa négation pour ne pas le confronter. C’est un serpent qui se mord la queue, ils n’avancent pas et sa patience se consume à une vitesse folle. Il secoue la tête comme désespéré lorsqu’elle prétend qu’il n’a fait que ruminer sa haine depuis tout ce temps. Comme elle il aurait préféré des retrouvailles différentes mais il n’est pas prêt à jouer la carte de la jovialité pour l’instant. Pourtant elle avoue. Elle dit qu’il a raison et ces simples mots le font espérer une suite plus favorable à la discussion pourtant il n’en est rien ; ce n’est qu’une technique pour balayer cette désagréable rencontre. Il l’a vexée. Touchée dans le mille. « Très bien. Si tout ce que tu trouves à faire c’est de jouer la sourde oreille c’est effectivement préférable de s’arrêter là. » Se saisissant de son casque ainsi que de son manteau dans lequel son téléphone ne doit cesser de vibrer sous les appels de son boss. « Prue a mon numéro si un jour tu décides de t’ouvrir à la discussion. » il s’en va sans un regard pour la silhouette dans la cuisine, laissant la porte claquer sur sa sortie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walking-on-sunshines.forumactif.com/t619-faded-soul-sam http://walking-on-sunshines.forumactif.com/t649-doves-sam
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Pieds nus sur le fil du rasoir. (sam)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pieds nus sur le fil du rasoir. (sam)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» QUID DU PREMIER MINISTRE PIEDS SENTI ??????
» Saut de 361 pieds en motoneige
» # Un guitariste sans bras qui joue avec les pieds
» Allons tremper nos pieds dans l'eau...
» Duel à 10000 pieds

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
★ AS YOU WISH :: ─ flats-
Sauter vers: