AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 i am such a coward, i could win an award. (matt)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
inscription : 28/12/2016
messages : 436
civil status : he's falling for her.
job, studies : professionnal basketball player.


- NEW YEAR -
résolution :
carnet d'adresse :
disponibilité rp : français (full)
MessageSujet: i am such a coward, i could win an award. (matt)   Dim 22 Jan - 20:21


“i am such a coward,
i could win an award.„

Son téléphone n'a cessé de sonner aujourd'hui. Il a manqué chacun des appels de sa mère, inquiète de ne pas avoir eu de ses nouvelles depuis au moins deux jours. Elle est comme ça, Madame Rosenberg. Une maman poule. Elle couve ses gosses jusqu'à les étouffer. Mais, ils ne s'en plaignent pas. Du moins, pas Ben. Parce qu'elle prend soin de lui, qu'elle lui est indispensable. Elle est la prunelle de ses yeux. Il la rappelle, donc, désolé de ne pas avoir donné signe de vie ces dernières quarante-huit heures. Et, elle lui passe un savon. Mais sa colère redescend assez vite. Elle ne peut pas rester fâchée bien longtemps. Surtout pas après son fiston chéri. Elle l'invite- l'oblige- donc à passer pour le dîner. Elle a besoin de le voir, de sentir son odeur et de le prendre dans ses bras. Et, ça tombe plutôt bien puisqu'il n'a rien prévu de particulier, ce soir.
Il est seize heures et il grimpe dans sa voiture pour rejoindre le domicile de ses parents. Il ne met pas longtemps à arriver à destination. Il roule vite, Ben. Peut-être un peu trop. Sa génitrice ne cesse de le mettre en garde. Un accident est si vite arrivé. Il serait dommage qu'il perde une jambe, un bras ou encore la vie pour avoir gagné quelques minutes à peine. Il se gare devant la maison et constate, de ce fait, que la voiture de ses géniteurs n'est pas là. Il est arrivé plus tôt que prévu, dans l'espoir de passer plus de temps avec eux. Il soupire, mais décide quand même de passer la clé dans la serrure. Maintenant qu'il est là, il ne va pas faire demi-tour. Il attendra sagement dans le salon ou dans son ancienne chambre qu'ils rentrent. Il pousse la porte et, sans surprise, trouve la maison vide. Les chaussures de Matt, à l'entrée, attirent tout de même son attention. Il doit sûrement être en train de bouquiner. Ben grimpe donc les escaliers quatre à quatre et débarque dans la chambre de son frangin, sans frapper au préalable. "Salut.", lance-t-il, tout simplement, l'air de rien.

_________________

when you're not here i'm suffocating
but with you i'm feeling something that makes me want to stay.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
─ he's just a boy, they say
inscription : 28/12/2016
messages : 723
âge irl : 20
civil status : single, mad for the impossible.
job, studies : high school.


- NEW YEAR -
résolution : to graduate this year, go to university, be transparente, leave high school for good.
carnet d'adresse :
disponibilité rp : français/anglais (0/3)
MessageSujet: Re: i am such a coward, i could win an award. (matt)   Dim 22 Jan - 21:41


Ben par-ci, Ben par-là. Sa mère ne cesse de parler de lui depuis quelques jours. Son frère a manqué ses responsabilités de fils envers ses parents et ça chamboule la vie de sa mère. Matt n'avait pu s'empêcher de lever les yeux au ciel à chaque remarque qui comportait le nom de son aîné ou voir l'insinuait. Elle l'avait appelé et envoyé des textos, rien n'y faisait. Et puis, un jour, Ben décida de répondre enfin à ses messages de SOS. Matt s'était toujours promis qu'il ne grandirait pas comme son grand frère. Il était plus un fils à maman qu'un jeune homme solitaire et indépendant. Du moins, du haut de ses dix-huit ans, c'est ce qu'il ressentait. Les adolescents d'aujourd'hui trouvaient ce sentiment bien trop ringard et honteux à leur égard. Matt ne comprenait pas, car une maman c'est ce qu'il y a de plus sacré. La sienne, du moins, le couvrait d'amour et c'était généralement réciproque.
Matt! Ton frère vient manger ce soir! Sa mère avait crié du rez-de-chaussée afin que son dernier fils puisse entendre ses propos. Elle s'était habitué à hausser la voix et Matt pensait réellement qu'elle allait craquer un jour, sa voix. D'accord! La réponse n'en fut pas aussi calme. C'est ainsi que communiquaient les Rosenberg lorsque l'adolescent se cloîtrait dans sa chambre pour réviser ou lire des bd.

Un clic. Puis un deuxième. C'était sans fin. Depuis que Matt s'était lancé dans ses recherches il y a plusieurs minutes, les liens fusaient. Il se demandait comment il était possible de remonter à quelqu'un en aussi peu de temps. Personnellement, cela l'effrayait même un peu. Il avait trouvé le profil du brun et s'attardait maintenant sur les photo qu'il postait de temps à autre. Une apparut notamment avec Noom dessus. Noom, il la connaissait. C'est fou. Le monde lui paraissait si petit tout d'un coup. Qui d'autre le liait à Anton Slezak? Matt se mordit la lèvre inférieur, d'un air penseur. Pourquoi est-ce qu'il regardait ça? Il y avait cette boule d'excitation dans son ventre. Il voulait définitivement plus en apprendre sur le brun. Chaque photo contenait une information. La porte s'ouvrit brusquement et Matt sursauta sur sa chaise. Il ne lui fallut entendre que sa voix pour qu'il sache qu'il s'agissait de Ben.
- Putain Ben!
Matt referma le plus vite possible son portable, le faisant claquer dans un petit bruit et il se leva tout de suite de sa chaise. Est-ce qu'il avait vu? Matt espérait que non. Il grinça des dents en voyant son frère débarquer dans sa chambre comme si rien n'était.
- On t'a pas appris à toquer avant d'entrer?
Qu'il lui asséna. Il était prêt à appeler sa mère. Il appliquait cette stratégie à chaque fois que son grand frère le faisait chier... et ça fonctionnait parfois lorsqu'elle n'était pas occupée. Mais, malheureusement pour lui, elle n'est pas encore revenue des courses. Matt grogne dans sa barbe et s'approche de Ben, comme s'il essayait de l'éloigner le plus possible de son ordinateur.

_________________


you got me crazy ─ i look and stare so deep in your eyes, i touch on you more and more every time. such a funny thing for me to try to explain how i'm feeling and my pride is the one to blame. i still don't understand just how your love can do what no one else can.


Dernière édition par Matt Rosenberg le Dim 29 Jan - 16:55, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walking-on-sunshines.forumactif.com/t83-m-can-t-feel-my-face http://walking-on-sunshines.forumactif.com/t122-garcon-d-antan-matt
avatar
inscription : 28/12/2016
messages : 436
civil status : he's falling for her.
job, studies : professionnal basketball player.


- NEW YEAR -
résolution :
carnet d'adresse :
disponibilité rp : français (full)
MessageSujet: Re: i am such a coward, i could win an award. (matt)   Lun 23 Jan - 17:48

Si les fils Rosenberg se ressemblent physiquement, il n'en est rien mentalement. Ils n'ont pas un seul centre d'intérêt en commun. Benjamin, l'aîné, est féru de sport. Au lycée, déjà, il était le stéréotype du joueur de basket. Garçon populaire, qu'on apprécie plus pour ses abdos que pour son QI. Un brin niais, certainement pas très intéressant. Alors que, Matthew, le cadet, a de la culture. Il aime lire et se passionne pour des choses peut-être moins futiles. C'est, en tout cas, cette image que Ben a toujours gardé de sa fratrie. Déséquilibrée. Et, pourtant, il l'aime son frangin. Il pourrait crever pour lui. Mais plutôt mourir que de lui avouer. Il passe son temps à mal lui parler, à lui faire la morale. Parce qu'il est si différent, Matt. C'est un alien. Enfant fragile, pas assez robuste. Une simple gifle et il pourrait s'envoler. Le grand blond aimerait l'endurcir. Lui faire sortir le nez de ses bouquins pour le présenter au monde réel. Là, où les gens sont cruels. Là, où il n'y a pas de place pour sa timidité. Il le sait, au fond, Ben. Son frangin ne s'intègre pas à la société. Et il craint qu'il subisse des violences morales ou physiques, un jour, pour ça. Les exclus, les rejetés sont malmenés. Il est hors de question qu'un Rosenberg se laisse marcher sur les pieds. Alors, il pense qu'en étant dur avec lui, il parviendra à le renforcer. À le rendre moins vulnérable aux yeux des autres. Sans se douter, qu'en fait, il ne fait que creuser davantage ce fossé entre eux deux.
Il entre donc dans sa chambre, sans se soucier de son intimité. Il est son grand frère, il a tous les droits. C'est ce qu'il pense. Il ne se rend pas compte que Matt a grandi, qu'il pourrait avoir des choses à cacher. Comme une fille dans son lit. Des images pour adultes sur son écran d'ordinateur. Non, il est insouciant, Ben. Inconscient. Il oublie souvent que son frangin va doucement sur ses dix-huit ans. Il pénètre donc dans la chambre de ce dernier qui sursaute aussitôt. Le portable de Matt, qui se referme, dans un clac attire l'attention de Ben. Il est intrigué, persuadé d'avoir entrevu le visage de sa meilleure amie sur son bureau. Il ne prend, donc, pas en compte les remarques de son frangin et s'approche, dangereusement, de l'objet en question. Les sourcils froncés, il se tourne vers Matt. "Pourquoi t'as des photos de Noom sur ton ordinateur ?" N'importe qui, à sa place, aurait fait semblant de n'avoir rien vu. Mais, pas Ben. S'il se passe quelque chose entre son frère et sa meilleure amie, il aimerait le savoir. Matt est encore mineur. Il n'intéresse quand même pas celle qui l'a vu grandir, en même temps que Ben ? L'envie de remonter l'écran le démange. Il attend d'entendre les explications de son frère avant de le faire.

_________________

when you're not here i'm suffocating
but with you i'm feeling something that makes me want to stay.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
─ he's just a boy, they say
inscription : 28/12/2016
messages : 723
âge irl : 20
civil status : single, mad for the impossible.
job, studies : high school.


- NEW YEAR -
résolution : to graduate this year, go to university, be transparente, leave high school for good.
carnet d'adresse :
disponibilité rp : français/anglais (0/3)
MessageSujet: Re: i am such a coward, i could win an award. (matt)   Lun 23 Jan - 22:51

Matt rougit en maugréant doucement des insultes à l'encontre de son frère. Quel chieur. Qu'est-ce qu'il doit penser maintenant? Car il voit le regard de Ben se poser sur son ordinateur qu'il a refermé rapidement. Matt ne voudrait pas qu'il se mette des histoires dans la tête. Il aurait voulu lui dire, à haute voix, que ce n'était pas un porno et qu'il n'y avait rien de quoi le suspecter vraiment. Cependant, parler de sexe ou le mentionner à son grand frère le mettait dans un état complètement incontrôlable. Les joues du blond rougirent encore plus. Un flot de chaleur l'accabla et il aurait voulu que Ben ne soit jamais entré comme ça, en coup de vent, dans sa chambre. Mais l'on parlait bien de Ben et Matt était habitué au comportement brusque de son frère à son égard. Il ne savait pas pourquoi il méritait un tel traitement de sa part - comme si les cons du lycée ne lui suffisaient pas assez - mais il le lui rendait bien. C'était sûrement la seule personne à qui il pouvait répondre de cette façon, sans hésitation, sans calculs.
La question de Ben finit par l'achever et ce fut pire que ne l'avait imaginé Matt. Regarder les images facebook de Noom, sa meilleure amie, n'était pas une chose recommandée dans son cas. Mais il était tombé sur cette photo par hasard... Ce mec lui foutait la malchance. Matt recula un peu et fronça les sourcils de dégoût et d'incompréhension. Un peu trop surjoué, mais mieux valait bien faire passer le message à Ben plutôt qu'il ne le harcèle de questions intimidantes.
- Quoi? Noom? Bien sûr que non.
Et pourtant, ce n'était pas assez suffisant pour le faire flancher. Ben attendait plus d'explication, ne bougeant pas. Matt soupira et leva les yeux au ciel. Pourquoi est-ce qu'il venait le faire chier, au moins une fois tous les deux mois? Il décida d'avouer sa faute -à moitié vu que Noom n'était en aucun cas celle qu'il reluquait.
- J'étais juste sur facebook, tu peux arrêter avec ton regard maintenant?
Matt baissa la tête pour regarder le sol, beaucoup moins intimidant que les yeux perçants et interrogateurs de son grand frère.
- C'est pas un crime de regarder les photo des autres non? Et juste pour te dire, je regardais pas Noom. C'était le profil de quelqu'un d'autre.
Voilà, il s'était expliqué. Move on now. Matt gonfla ses joues pour signifier qu'il en avait déjà marre de cette intrusion dans sa vie personnelle. Peut-être que Ben sera d'une âme généreuse cette après-midi et le laissera en paix.


_________________


you got me crazy ─ i look and stare so deep in your eyes, i touch on you more and more every time. such a funny thing for me to try to explain how i'm feeling and my pride is the one to blame. i still don't understand just how your love can do what no one else can.


Dernière édition par Matt Rosenberg le Dim 29 Jan - 16:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walking-on-sunshines.forumactif.com/t83-m-can-t-feel-my-face http://walking-on-sunshines.forumactif.com/t122-garcon-d-antan-matt
avatar
inscription : 28/12/2016
messages : 436
civil status : he's falling for her.
job, studies : professionnal basketball player.


- NEW YEAR -
résolution :
carnet d'adresse :
disponibilité rp : français (full)
MessageSujet: Re: i am such a coward, i could win an award. (matt)   Mar 24 Jan - 20:11

Il est persuadé d'avoir vu le visage de Noom sur cet écran d'ordinateur. Il le connait par coeur, pour avoir grandi avec la jeune femme. Elle est sa meilleure amie, la sœur qu'il n'a jamais eu. Alors, si d'ordinaire, Ben aurait charrié son frère après l'avoir prit en flagrant délit d'espionnage de fille, il n'arrive même pas à sourire en imaginant Matt s'astiquer le poireau en devant les photos de Noom. Ça le débecte. Et l'intrigue. Matt la regardait déjà avec des étoiles pleins les yeux, quand il était gamin. Mais, Ben était persuadé que ce n'était qu'un amour d'enfance. Non. Il ne peut pas rêver d'elle, le soir. C'est impensable. Improbable. Elle est bien plus âgée que lui. C'est dégoûtant. Il efface cette image de sa tête et préfère attendre les explications de son frère. C'est la meilleure chose à faire. Ne pas tirer de conclusions hâtives. Pourtant, Matt nie. Ben le regarde avec insistance, prêt à soulever l'écran d'une seconde à l'autre. S'il ne se prononce pas, il se verra obligé de le faire. Il n'a pas conscience qu'il viole son intimité. Ils sont frères. Ils se doivent la vérité. Toujours. Du moins, Matt se doit de tout confier à son aîné. Parce que, Ben, lui, est très discret sur sa vie privée. Tant qu'il était avec Haley, il n'y avait pas de problème. Tout le monde savait où il était et qui il fréquentait. Mais, depuis un an, c'est différent. Il n'a, par exemple, encore jamais évoqué le nom de Bianca. Et il n'en ressent pas encore forcément le besoin. Pourtant, il attend de Matt qu'il lui dise tout de lui. Et, quand ce dernier lui demande de cesser de le fixer de la sorte, le regard de Ben se veut encore plus insistant. Il attend qu'il se justifie et il ne lâchera pas l'affaire. Finalement, Matt avoue. Il ne s'agit donc pas de Noom. Ben lui accorde le bénéfice du doute. Il n'a pas eu le temps de voir ce visage assez longtemps. Peut-être l'a-t-il confondue avec une autre. Il ne compte, donc, pas lâcher Matt pour autant. Ses muscles se décontractent, il peut enfin respirer. "T'espionnais qui alors ?", qu'il lance d'un air mi-fier, mi-moqueur. Petit Matthew serait-il, enfin, devenu grand ? S'apprête-t-il à, enfin, ramener une fille à la maison ? Sans attendre sa réponse, il ouvre l'ordinateur et reste perplexe devant l'image qui s'affiche devant lui. Il avait donc vu juste, concernant Noom. Mais, Matt ne lui a pas menti. Il n'était pas directement sur son profil. "Anton ?" Le colocataire de sa meilleure amie. Il a eu l'occasion de le rencontrer quelques fois. Un type désagréable. Insociable. Le genre de personne que Ben n'apprécie pas. C'est à peine s'il lui adresse la parole quand le grand blond squatte leur appartement. "Pourquoi t'es sur le profil de ce pauv' mec ?" Il est envahissant, Ben. Lourd, aussi. Mais, il n'en a que faire. Il s'agit de son frère. Pas d'un simple inconnu. Il veut tout savoir. "Tu le connais ?" Finalement, il ne sait pas ce qu'il préfère. Que son frangin se masturbe devant les photos de sa meilleure amie ou qu'il ait déjà été amené à rencontrer le colocataire de cette dernière ?

_________________

when you're not here i'm suffocating
but with you i'm feeling something that makes me want to stay.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
─ he's just a boy, they say
inscription : 28/12/2016
messages : 723
âge irl : 20
civil status : single, mad for the impossible.
job, studies : high school.


- NEW YEAR -
résolution : to graduate this year, go to university, be transparente, leave high school for good.
carnet d'adresse :
disponibilité rp : français/anglais (0/3)
MessageSujet: Re: i am such a coward, i could win an award. (matt)   Mer 25 Jan - 14:25

Matt remarqua son frère soufflé un bon coup lorsqu'il le rassura de ne pas stalker le profil de sa meilleure amie. Et même s'il l'aurait fait, ce n'était pas ses affaires. Le blond releva la tête et croisa les bras sur sa poitrine pour paraître plus autoritaire. Il n'allait pas se laisser intimider par Ben et son envie de savoir tout, n'importe quand. C'était comme une devanture que son grand frère devait appréhender. Le regard de Matt le fixait comme s'il lui demandait de faire attention aux prochains mots qu'il allait cracher. Mais il le désespéra lorsque Ben lui demanda à qui appartenait la photo. Il n'allait donc pas lâcher l'affaire? N'avait-il donc pas mieux à faire dans sa vie que de fouiller dans sa chambre? Matt laissa tomber ses bras dans un soupir de désespoir et d'énervement.
- C'est pas tes oignons.
Néanmoins, Matt n'eut pas le temps de finir sa phrase que l'aîné des Rosenberg plongea vers son ordinateur et ouvrit l'écran. Les muscles du blond se figèrent sur place tout comme ses yeux écarquillés par sa trahison. Il aurait voulu faire quelque chose, arracher son ordinateur des mains de son frère, ou bien arracher Ben de l'ordinateur. Il aurait voulu faire n'importe quoi, mais la colère le pétrifiait et montait par vagues en lui. Matt était tellement fâché qu'il ne savait même plus comment réagir. Son corps n'allait pas pouvoir enfermer toute cette douleur et cette colère très longtemps. Il allait péter un câble ou son coeur et son avis sur Ben allaient en être altéré pour de bon. Matt ne pouvait faire quoique ce soit, alors ce fut la deuxième option qu'il choisit, bien plus tranchante et déstabilisante que la première. Il serra les dents et devint indifférent - bien que son coeur brûlait sous l'effort. Il s'avança vers Ben.
- Donne.
Sa voix était froid, presque écœurée. Il lui pris brusquement des mains sans faire attention aux dommages et intérêts et puis il le ferma et le rangea dans un placard.
- Qu'est-ce que ça peut te faire que je le connaisse?
Matt n'allait pas répondre à ses questions. Il n'allait pas entrer dans le jeu de Ben et se faire domestiquer. Il lui avait fait mal au coeur et il voulait le lui faire regretter, fermer les derniers fils qui les reliaient tous les deux. Matt se rassit alors sur sa chaise de bureau et rangea quelques affaires sans donner aucun coup d'oeil.
- C'était sympa de venir me voir. Tu peux t'en aller maintenant.
Au fond, Matt espérait beaucoup que Ben lui obéisse, car il n'aura pas à retenir le flot de larmes qu'il s'apprêtait à déverser. Ben lui était tellement injuste et Matt était trop sensible pour le supporter. Il n'avait rien fait pour mériter ce viol d'intimité et les réprimandes de son frère concernant ses fréquentations. Rien du tout.


_________________


you got me crazy ─ i look and stare so deep in your eyes, i touch on you more and more every time. such a funny thing for me to try to explain how i'm feeling and my pride is the one to blame. i still don't understand just how your love can do what no one else can.


Dernière édition par Matt Rosenberg le Dim 29 Jan - 16:59, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walking-on-sunshines.forumactif.com/t83-m-can-t-feel-my-face http://walking-on-sunshines.forumactif.com/t122-garcon-d-antan-matt
avatar
inscription : 28/12/2016
messages : 436
civil status : he's falling for her.
job, studies : professionnal basketball player.


- NEW YEAR -
résolution :
carnet d'adresse :
disponibilité rp : français (full)
MessageSujet: Re: i am such a coward, i could win an award. (matt)   Ven 27 Jan - 16:34

S'il y a bien une chose que Ben ne supporte pas, ce sont les cachoteries. Il aime les réponses franches et claires. Alors, quand il demande à Matt le nom de la personne qu'il espionne et que ce dernier lui répond de manière assez insolente, Ben sent la colère monter en lui. Il lui doit du respect. C'est son aîné, après tout. Et, presque dix ans les séparent. C'est peut-être ça, le problème entre eux. La trop grande différence d'âge. Peut-être que si l'écart avait été moins important, ils auraient pu trouver des centres d'intérêt communs. Grandir ensemble. Ben est un adulte, il construit sa vie doucement. Et, son frère est, selon lui, encore en pleine crise d'adolescence. Il est difficile de bâtir une relation stable, alors. "T'as été élevé chez les singes ou quoi ?", dit-il d'un air blasé. L'insolence de Matt le dérange. Parfois, il aimerait lui mettre une tarte. Puis, il se souvient que la violence ne résout rien et qu'il vaudrait mieux privilégier le dialogue. Seulement, les conversations avec Matt sont un peu difficiles. Ben a sans cesse l'impression de parler à un gosse à qui on vient de retirer un jouet. Il ne sent jamais la joie dans sa voix. Du moins, pas quand il lui parle. Parce qu'avec les autres, le jeune homme semble être quelqu'un de timide, réservé. Qui manque parfois de répondant. Ben aimerait qu'il soit avec les autres comme il est avec lui. Qu'il leur lance des regards noirs comme il le fait actuellement. Le grand blond a vraisemblablement franchi les limites en ouvrant l'ordinateur de son cadet. Il est entré dans son intimité, sans penser au fait que cela pourrait le froisser. Il semble être en colère, Matt. Rouge de haine. Il lui retire littéralement l'ordinateur des mains et le range dans un placard. Ben se rend, peu à peu compte, du fait qu'il est peut-être allé trop loin. Mais ça n'explique pas pourquoi c'est le nom d'Anton qui se soit affiché sur l'écran. Le jeune homme ne supporte pas cet être, qu'il qualifierait d'abject. "La ferme, Matt.", dit-il sévèrement. "Quand j'te pose une question, tu réponds." Il n'aime pas qu'on lui tienne tête, Ben. Et, même si sa façon de parler à son frère laisse penser le contraire, c'est pour le bien de ce dernier qu'il agit de la sorte. "Ce mec, là, c'est un p'tit con et j'ai pas envie que mon p'tit frère fréquente ce genre d'individu." Il est sévère, Ben. Il emploie un ton autoritaire. Et ses paroles ressemblent plus à une leçon de morale qu'à une déclaration d'amour. Pourtant, quelque part, c'en est une. La réaction de Matt le laisse donc perplexe. Parfois, il agit vraiment comme un enfant. Ben est conscient de l'avoir blessé. Mais, il est sûr que c'est la seule manière d'endurcir son frangin. Alors, tant qu'il ne verse pas de larmes, il n'en a que faire des états-d'âme du jeune lycéen. Franchement remonté, il fait donc violemment tournoyer la chaise de son frère vers lui. Il déteste qu'on lui tourne le dos de la sorte. "J'suis pas ton pote. Quand j'te parle tu me réponds." Il s'est abaissé pour être à sa hauteur. Son regard est cinglant. "Comment tu connais ce type ?" Il réitère la question au cas où Matt ne l'aurait pas bien entendue.

_________________

when you're not here i'm suffocating
but with you i'm feeling something that makes me want to stay.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
─ he's just a boy, they say
inscription : 28/12/2016
messages : 723
âge irl : 20
civil status : single, mad for the impossible.
job, studies : high school.


- NEW YEAR -
résolution : to graduate this year, go to university, be transparente, leave high school for good.
carnet d'adresse :
disponibilité rp : français/anglais (0/3)
MessageSujet: Re: i am such a coward, i could win an award. (matt)   Dim 29 Jan - 17:29

Il l'avait cherché, il le trouvait. Matt avait proféré son renvoi de sa chambre sans aucun regret. Au contraire, il s'était contrôlé pour ne pas pousser Ben ne serait-ce d'un centimètre. Il l'avait froissé à se faufiler dans ses affaires, dans ses pensées. Il lui avait fait de la peine à juger son intérêt pour Anton. N'était-il pas son grand frère? N'était-il pas supposé le supporter et non l'écraser? Matt se demandait ce qu'il pourrait lui asséner si jamais il lui disait toute la vérité, rien que la vérité. Déjà Anton, mais aussi le fait qu'il puisse être attiré par un mec. Matt secoua sa tête. Non il ne comprendrait jamais. Il pensait connaître son frère et, en bon sportif populaire, les préjugés ne faisaient lourds.
Il n'entend presque pas les mots durs et autoritaires de Ben. Il ne veut pas les entendre et il continue de faire comme s'il n'était pas là. Il trifouille ses papiers posés sur un coin de son bureau, la tête bouillante, le cerveau perdu, incapable de trier ses notes. Il voulait juste lui faire croire qu'il n'en avait rien à faire et qu'il n'y avait plus matière à discuter. Alors, une fois parti, Matt pourra enfin se calmer et se répéter des dizaine de fois qu'il a eu raison de se comporter ainsi. Cependant, Ben ne comptait pas souffler sur la chandelle et retourner dans la salon. Il tira le fauteuil de Matt qui s'énerva encore plus. En quoi se réservait-il ce droit de tout lui dire, de lui commander et de tout lui faire? Il ne possédait pas cette maison aux dernières nouvelles et il était dans SA chambre. Si seulement leurs parents rentraient maintenant... Matt se trouverait alors un réconfort, une personne qui aurait droit de fâcher Ben comme il faut, en lui faisant mal. Matt rougit de plus belle. Il a l'impression d'être traité comme un chien, comme un moins que rien, surtout lorsqu'il voit le regard de son frère à quelques centimètres du sien. Il y lui reconnut un moyen de le soustraire à ses petites humeurs de chef de la fratrie. Mais Matt n'avait aucun moyen de s'échapper. Il était entre ses crochets et s'il ne déliait pas sa langue, il allait avoir encore plus de ce regard intimidant, presque effrayant. Après quelques secondes de moue obstinée, le regard froissé, il se lança.
- Je le connais depuis le début de l'année. Il est dans ma classe. C'est tout.
Il haussa des épaules, défaitiste. Ça lui arrachait le coeur de donner raison à Ben, de lui donner les réponses qu'il souhaitait à tout prix, même s'il ne connaissait pas tout. Matt s'accrocha à cette nuit. Jamais, au grand jamais, il lui racontera ce qu'il s'était passé. Non, il préférait que Ben ait une fausse pensée d'Anton plutôt qu'il les sache aussi proche. Et pour s'assurer que le grand frère ne vienne pas fouiller davantage dans sa tête, il changea le fil interrogatoire. C'était à lui de poser des questions, de retourner cette affaire contre lui.
- Et toi? Tu le connais?
Mais il y avait une sorte de peur dans sa voix, car si Ben et Anton venait un jour à se rencontrer, il serait capable de lâcher un mot sur Matt, sur cette après-midi. Apparemment, Ben n'avait pas l'air de le porter dans son coeur, et même s'il ignorait pourquoi, il n'était pas du genre à fermer sa gueule. Sûr et certain que les deux s'échangeront de mauvaises paroles si jamais leur chemin se croise. Et Matt priait pour que son nom en soit exempté.
- Qu'est-ce qu'il ta fait?
Matt voudrait retourner en arrière et ne jamais avoir cherché la vie d'Anton Slezak sur le net. Il allait se ronger le sang, encore plus qu'après cette nuit passée avec lui, il le sentait.


_________________


you got me crazy ─ i look and stare so deep in your eyes, i touch on you more and more every time. such a funny thing for me to try to explain how i'm feeling and my pride is the one to blame. i still don't understand just how your love can do what no one else can.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walking-on-sunshines.forumactif.com/t83-m-can-t-feel-my-face http://walking-on-sunshines.forumactif.com/t122-garcon-d-antan-matt
avatar
inscription : 28/12/2016
messages : 436
civil status : he's falling for her.
job, studies : professionnal basketball player.


- NEW YEAR -
résolution :
carnet d'adresse :
disponibilité rp : français (full)
MessageSujet: Re: i am such a coward, i could win an award. (matt)   Mar 31 Jan - 16:04

Il est dur, Ben. Il ressent toujours le besoin de protéger ceux qu'il aime. Même s'il ne le fait pas forcément de la bonne manière. Matt est arrivé bien après lui, dans la famille. Il savait déjà compter, lire et même écrire à la naissance de son frère. Et si certains enfants jalousent leurs cadets, ça n'a jamais été le cas de Ben. Cette petite tête blonde qui a vu le jour sept ans après lui est venu apporter de la lumière, du bonheur dans sa vie. Alors, il s'est dit qu'il aurait enfin un compagnon pour jouer. Un acolyte. Quelqu'un avec qui il grandirait et ferait les quatre-cents coups. Mais, il était encore jeune et naïf, Ben. Les années passèrent et cette complicité n'arriva jamais. Il est devenu un homme et son frangin est encore un adolescent. Ils n'auront jamais la relation qu'il espérait avoir avec lui. Ils resteront toujours deux étrangers partageant un seul point commun, leurs parents. Enfin, c'est ce que Ben veut faire croire au monde. Parce que, même s'il ne s'entend pas tellement avec Matt, il donnerait sa vie pour la sienne. Il a toujours voulu contrôler ses faits et gestes, le pousser à prendre la même voie que lui. En vain. Pourtant, il l'aime, Matt. De tout son cœur. De toute son âme. Il est le seul autorisé à lui parler de la sorte. Et Matt le lui rend bien. Lui aussi adopte un comportement particulier quand il est avec son aîné. Comme c'est le cas dans cette chambre qui lui appartient. Ce territoire sur lequel Ben a empiété. Il lui tient tête. Et, le grand blond aurait préféré qu'il en soit ainsi avec tout le monde. Sauf lui. Il le retient prisonnier, Ben. Il ne le laissera pas s'échapper. Et, Matt l'a bien compris. Alors, il arrête de jouer les garçons secrets et répond enfin à la question de son frère. Ce dernier plisse les yeux. Comment peuvent-ils être dans la même classe ? Anton vit en colocation avec Noom. Il n'ont, quand même, pas le même âge ? Et, alors qu'il s'apprête à l'interroger de nouveau, Matt lui retourne la question. Ben lève les yeux au ciel et se redresse. "Evidemment que j'le connais, sinon j't'en parlerais pas, idiot." Enfin, connaître est un grand mot, sachant qu'Anton lui adresse à peine la parole quand il le voit. Un malpoli. Un enfant mal-éduqué. Voilà ce qu'il est, ce garçon. Ben s'assoit au pied du lit de son frère. Il ne lui a rien fait de mal, Anton. Il ne l'aime juste pas. C'est physique. Il ne le sent pas. Ne l'a jamais senti. C'est très certainement une racaille. Il doit avoir un tas d'ennuis. Et, Matt est trop bon, trop gentil pour fréquenter ce genre de personnes. Le jeune homme esquive donc la seconde question de son frère. Il prend une voix plus calme et lui lance: "Il t'cause pas d'ennuis, hein ?" Il aimerait le savoir si son petit frère se faisait cogner par un abruti de lycéen. Ben lui foutrait la raclée de sa vie. On ne touche pas au sang. Même quand ce dernier est sacrément con. Il veut être rassuré. Il en a besoin. Il s'est souvent demandé quel genre de vie menait Matt, au lycée. Dans quelle catégorie il se plaçait. Si on se moquait de lui ou qu'on préférait simplement l'ignorer. Ben se souvient des garçons comme lui, quand il était encore à l'école. Ils n'étaient pas vraiment bien traités. Les chouchous des professeurs. Toujours au premier rang, le nez dans un bouquin. On passait son temps à les pointer du doigt. Il ne le supporterait pas, Ben, qu'on malmène son frère de la sorte.

_________________

when you're not here i'm suffocating
but with you i'm feeling something that makes me want to stay.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
─ he's just a boy, they say
inscription : 28/12/2016
messages : 723
âge irl : 20
civil status : single, mad for the impossible.
job, studies : high school.


- NEW YEAR -
résolution : to graduate this year, go to university, be transparente, leave high school for good.
carnet d'adresse :
disponibilité rp : français/anglais (0/3)
MessageSujet: Re: i am such a coward, i could win an award. (matt)   Mer 1 Fév - 18:58

Il aimait son frère. Au plus profond de lui-même, Ben avait sa place dans son coeur. Parce qu'ils partageaient la même chair, le même sang. La famille, c'est sacré chez les Rosenberg. Leur père en était un exemple parfait. Rien ne pouvait séparer ce dernier à ses frères et soeurs, techniquement les oncles et les tantes des deux blonds. Pourtant, les choses avaient évolué différemment entre Ben et Matt. Entre eux subsistait une trop grande différence d'âge et une incompréhension de leur monde respectif. Ils étaient tout juste beaucoup trop différents. Matt avait essayé de tout faire pour être conciliant avec Ben, mais parfois il lâchait rapidement l'affaire et ne pensait qu'à se défendre contre son aîné. Trop, c'était trop. Et en cette après-midi pluvieuse, Ben avait dépassé les limites d'entendement du petit Rosenberg qui en retour dépassait les limites du respect que doit un benjamin à son grand frère. Mais il le poussait à se comporter comme ça avec lui.
Idiot toi-même, pensa fortement Matt. Il leva les yeux de façon provocante. Et lui qui parlait de respect, c'était une grosse blague. Evidemment, Ben ne répondit pas à sa dernière question qui l'intéressait le plus. Oui, qu'est-ce qu'avait Ben contre Anton? Il devait deviner qu'il avait du le croiser puisque Noom est sa meilleure amie et colocataire du jeune voyou d'après ce qu'il en avait déduis. Matt sourit tout d'un coup. Il venait d'avoir un flash, une image dans sa tête. Oh, il imaginait bien les deux se prendre la tête, surtout Anton en y réfléchissant bien. Il avait le sang chaud, il en avait lui-même goûté la saveur. Mais c'était fini tout ça. Il ne lui en voulait pas plus. La nuit qu'ils avaient passé ensemble avait effacé le passé. Alors quand Ben lui demanda ce qu'il lui avait fait, Matt décida de mentir. Partiellement. Même si des questions n'arrêtaient pas de l'angoisser à propos d'Anton Slezak, il n'avait rien à lui reprocher à ce jour. Rien qui puisse regarder son grand frère. Il se contenta de hausser les épaules, comme pour lui faire croire qu'il se rongeait les ongles pour rien.
- Rien. On a juste parlé après les cours, vendredi dernier.
En y repensant, Matt eut l'envie urgente de partager ce qu'il avait vécu à quelqu'un. Et ce quelqu'un à qui il faisait face aujourd'hui était Ben, manque de pot. Mais il avait besoin d'en parler, de se confier, parce qu'il était perdu Matt. Le brun l'avait perdu dès qu'il avait pris sa main et couru jusqu'aux docks avec lui. Il avait chamboulé sa vision de lui, de la vie, de ses sentiments.
- Il est pas comme on se l'imagine, une fois qu'on le connait.
Mais est-ce que tu le connais Matt Rosenberg? Une nuit. Était-ce suffisant pour percer à jour quelqu'un? C'était une des questions qui le taraudait l'esprit depuis quelques jours. Matt voulait plus que tout au monde retourner sous le bras d'Anton et qu'il lui raconte tout. Ce serait alors tellement plus facile d'expliquer les battements anormaux de son coeur quand il pensait à lui et à ses lèvres contre les siennes.
- Par contre, si tu pouvais me débarrasser de Will Barnett pour moi. Là, j'approuverai volontiers.
Matt essayait de détendre l'atmosphère en lâchant cette dernière phrase dans un petit souffle nerveux. Il était vaincu, Ben avait gagné.


_________________


you got me crazy ─ i look and stare so deep in your eyes, i touch on you more and more every time. such a funny thing for me to try to explain how i'm feeling and my pride is the one to blame. i still don't understand just how your love can do what no one else can.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walking-on-sunshines.forumactif.com/t83-m-can-t-feel-my-face http://walking-on-sunshines.forumactif.com/t122-garcon-d-antan-matt
avatar
inscription : 28/12/2016
messages : 436
civil status : he's falling for her.
job, studies : professionnal basketball player.


- NEW YEAR -
résolution :
carnet d'adresse :
disponibilité rp : français (full)
MessageSujet: Re: i am such a coward, i could win an award. (matt)   Ven 3 Fév - 17:10

Il aimerait le prendre dans ses bras de temps en temps. Lui ébouriffer les cheveux. Qu'ils aient une relation fraternelle. De la complicité. Mais, il y a cette barrière. Ce mur. Cette limite qu'il n'arrive pas à franchir. Il y a une gêne entre eux. Elle sera toujours là. Et il leur faudra beaucoup de volonté et de courage pour démolir cette muraille qui est venue se construire entre eux, grandissant toujours un peu plus, au fil des années. Chacun des fils Rosenberg devra mettre sa fierté de côté pour parvenir à développer cette complicité. Et s'il y a bien un point sur lequel ils semblent se ressembler, c'est sur celui-ci. Leur égo. Ils ne baissent jamais la tête. Du moins, pas l'un face à l'autre. Ben présume que son frère est un peu plus docile avec le reste du monde. Ça le vexe. Ce devrait être le contraire. Il ferait mieux de respecter son aîné plutôt que de se soumettre à tous ces imbéciles qui ne lui resteront jamais aussi fidèles que lui, son frère. Et, c'est parce qu'il l'aime qu'il le questionne de la sorte. Il veut être sûr qu'on ne lui fait pas de mal. Qu'on ne joue pas avec son coeur. Qu'on ne profite pas de sa bonté. Parce qu'il est bon, Matt. Bien meilleur que Ben. Il est sensible, il est doux. Il obéit. Même quand il ne devrait pas. Gamin, Ben craignait que son frère continue de grandir dans sa bulle et qu'il finisse par devenir la risée du collège ou du lycée. Les enfants sont méchants entre eux. Mais les adolescents sont bien pires. Ils sont cruels. Sans pitié. Le grand blond se rappelle encore du sort qu'on réservait à ceux qui sortaient du rang. On les frappait, on les humiliait. On les tuait à petit feu. De la violence verbale et physique. Et, Ben n'a jamais souhaité ça pour son frère. Bien au contraire. Alors, si Matt subit ce genre de choses, il aimerait le savoir pour pouvoir intervenir. Les grands frères font toujours un peu peur. Et, du haut de son mètre quatre-vingt dix, Ben est sûr de réussir à se faire respecter. Pourtant, Matt lui assure qu'il n'a pas de problèmes. Du moins, pas avec Anton. Au contraire, il semble même l'apprécier. Et prendre sa défense. Ben tombe des nues. Il sait reconnaître les bons des mauvais. Les méchants des gentils. Et, Anton est tout sauf un gentil. Il n'est pas clean. Ben n'aime pas forcément que son cadet fréquente ce genre d'individu. Il hausse donc les sourcils, prêt à faire la morale à son frère, mais abandonne finalement cette idée. Il soupire. "T'es assez grand, j'pense, pour savoir avec qui traîner. Mais, j'te mets en garde. Les mecs comme ça, j'les connais et j'pense pas qu'il soit aussi sympa que tu l'imagines." C'est un avertissement, Matt. Alerte rouge. Il lui balance ces mots dans l'espoir qu'il change d'avis sur cet énergumène. Et, en parlant d'énergumène, Matt cite un second nom. Les sourcils de l'aîné se froncent aussitôt. "C'est qu c'type ?", qu'il lâche, intrigué. S'il venait à apprendre que ce Will Barnett avait osé toucher à un cheveu de son frère, on n'entendrait plus parler de lui aussitôt.

_________________

when you're not here i'm suffocating
but with you i'm feeling something that makes me want to stay.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
─ he's just a boy, they say
inscription : 28/12/2016
messages : 723
âge irl : 20
civil status : single, mad for the impossible.
job, studies : high school.


- NEW YEAR -
résolution : to graduate this year, go to university, be transparente, leave high school for good.
carnet d'adresse :
disponibilité rp : français/anglais (0/3)
MessageSujet: Re: i am such a coward, i could win an award. (matt)   Sam 4 Fév - 17:25

Matt écouta à moitié les serments de son frère. Il n'en avait que faire et comme il le disait de sa propre bouche, il était assez grand pour prendre des décisions tout seul. Il n'avait pas besoin de Ben pour décider de sa vie, de ses potes, de ses fringues ou quoique ce soit. Il s'en foutait s'il n'était pas dans les records sportifs du lycée, ni le plus grand tombeur de ses dames. Ce n'était pas ce qui importait le plus pour le petit blond. Il avait toujours trouvé dans les études une excuse pour s'y enfoncer et s'y cacher derrière. Il disait ne pas comprendre les autres, mais ne faisait aucun effort pour. Il acceptait en quelque sorte le trou béant qui le séparait des plus forts, des plus populaires. Il se trouvait même normal. Plus que normal. Plus normal que Noa qui était dans son délire hard rock et goth depuis ses seize ans. Malheureusement pour elle, ce n'était plus d'actualité, ça ne faisait pas le hit sur Facebook. Elle pouvait remballer ses dock martins hautes et son rouge à lèvre noire. Et quoi, comme Nao, Matt n'allait pas devenir quelqu'un de faux pour faire plaisir aux autres, pour qu'on se dise "wow, t'as vu comment il a répondu à la prof d'anglais? ce type est trop cool". Non, Matt préférait suivre les règles à la lettre, s'asseoir au premier rang pour bien assimiler les cours et ne pas à avoir les réviser le soir. Matt voulait réussir, comme son cousin. Il voulait faire de grandes études, gagner des milliers et être heureux. C'est ce qu'on lui avait dit de faire depuis sa jeunesse, alors c'est ce qu'il faisait. Férocement.
- Eh bien, s'il n'est pas comme je me l'imagine, tu seras le premier à le savoir, t'inquiète pas.
Matt ne voulait plus entendre les conneries que Ben débitait sur Slezak. Il ne voulait pas, car il était persuadé d'avoir tout vu la nuit passée avec lui. D'avoir contemplé dans toute son ampleur Anton. Et il ne voulait pas qu'on détruise ça. Il avait trop peur que ce ne soit que mensonges et paraître. Alors, il indiqua un autre panneau de signalisation à Ben: Will Barnett. Ce type qui le collait depuis le collège et qui ne voulait pas s'en aller. Matt n'avait fait aucun effort pour le chasser, toujours persuader qu'il allait se lasser puis le laisser tranquille. Mais il s'avérait que le brun avait terriblement besoin de lui, dans ses moments de solitude ou de délire. Il aurait aimé que quelqu'un se débarrasse de lui à sa place... et Ben était si conciliant. Cependant, Matt avait un peu peur de ce dont était capable son frère ainé, alors il lui mis les freins, histoire qu'il n'aille casser la gueule à personne les jours suivants.
- Il me colle et m'emmerde. Ça fait des années que je le connais et on s'est jamais trop apprécier tu vois.
Signifiant qu'il l'avait amené à le pousser et lui faire manger des murs un peu trop souvent.
- T'as déjà eu un ami avec qui tu ne voulais plus l'être?
Car Will s'imposait à lui en tant qu'ami. Il s'imposait alors que rien ne les liait. Rien. Ils étaient tellement contraires que Matt pensait bien qu'il n'était qu'un bouche-trou. Il ne serait jamais là sinon, à moins qu'il ne soit fou. Matt aurait voulu le dire à Will, mais il était trop peureux de la réaction qu'il pourrait avoir.

_________________


you got me crazy ─ i look and stare so deep in your eyes, i touch on you more and more every time. such a funny thing for me to try to explain how i'm feeling and my pride is the one to blame. i still don't understand just how your love can do what no one else can.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walking-on-sunshines.forumactif.com/t83-m-can-t-feel-my-face http://walking-on-sunshines.forumactif.com/t122-garcon-d-antan-matt
avatar
inscription : 28/12/2016
messages : 436
civil status : he's falling for her.
job, studies : professionnal basketball player.


- NEW YEAR -
résolution :
carnet d'adresse :
disponibilité rp : français (full)
MessageSujet: Re: i am such a coward, i could win an award. (matt)   Mar 7 Fév - 23:53

S'il le pouvait, Ben, c'est toute la vie de son cadet qu'il contrôlerait. Il lui dicterait que faire, quand et comment. Avec qui traîner, qui éviter. Les phrases à ne pas dire, les mots à bannir de son vocabulaire. Il le rendrait alors respectable aux yeux de tous, ferait en sorte qu'on se prosterne presque devant lui. Parce qu'il ne supporte pas, le grand blond, de savoir son frangin si différent. Il se doute de ce qu'il peut bien subir à l'école. Des propos qu'on pourrait tenir à son égard. Des remarques qu'on pourrait lui faire. Les railleries, les croches-pied. Matt est atypique. Il ne passe pas inaperçu. Pas parce qu'il est excentrique. Loin de là. Seulement, il sort du rang par sa façon de parler et de se tenir. Son envie de réussir. Il est trop ambitieux, Matt. Trop intelligent. Il se soumet beaucoup trop facilement. Il faudrait qu'il ait du répondant, qu'il s'impose. Qu'il fasse peur. Mais, physiquement déjà, personne ne le craint. L'innocence se lit sur son visage. Il n'a pas la carrure d'un gros dur. Plutôt celle de la victime. Et, ça désole Ben. Les Rosenberg ne se font pas marcher sur les pieds. Ils dictent les règles. Ça a été le cas avec leur père, puis avec Ben lui-même. Matt ne peut pas faire de dérogation. Il se doit de reprendre le flambeau. Il est le dernier. On ne gardera que son nom en souvenir. Ben hausse les épaules à la remarque de son frère. Il l'a prévenu. Pourtant, au fond, il est certain que Matt se trompe sur le cas de Anton. Mais, peut-être que pour une fois, il ferait mieux de le laisser se casser la figure. Pour mieux rebondir. Et, surtout, se rendre compte qui sont ses véritables amis, dans la vie. Ben, même s'ils ne s'entendent pas forcément très bien, restera son meilleur ami jusqu'à sa mort. Parce qu'ils sont frères de sang. Et ce que ce lien est plus fort que tous les autres. Matt finira par s'en rendre compte un jour. Mais, il ne sera jamais trop tard. Le grand blond ne lui fermera jamais la porte au nez. Cet aveu concernant ce type, Will Barnett, touche profondément Ben. Premièrement parce que, pour une fois, son frère se confie à lui. Ensuite, car cela confirme ses doutes. Matthew se fait embêter. Et, apparemment, depuis plusieurs années. "J'viendrai te déposer demain, tu me montreras sa tête." Ce n'est pas une question. Ni, une suggestion. C'est un ordre. Quiconque touche à l'honneur d'un Rosenberg verra son espérance de vie se réduire. On ne fait pas de mal à un membre de la famille. Surtout pas au petit dernier. Le bébé. Par ailleurs, la question de Matt laisse son aîné perplexe. Rester ami avec quelqu'un sans le vouloir ? Il ne comprend pas. Alors, il fronce les sourcils et lâche: "Pourquoi je ferais ça ?" Il ricane doucement. La question lui paraît bête. "J'garde contact avec ceux que j'apprécie, c'est aussi simple que ça." Ça lui semble logique. Il ne voit pas où Matt veut en venir. "Pourquoi cette question ? Ça t'est déjà arrivé, à toi ?"

_________________

when you're not here i'm suffocating
but with you i'm feeling something that makes me want to stay.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
─ he's just a boy, they say
inscription : 28/12/2016
messages : 723
âge irl : 20
civil status : single, mad for the impossible.
job, studies : high school.


- NEW YEAR -
résolution : to graduate this year, go to university, be transparente, leave high school for good.
carnet d'adresse :
disponibilité rp : français/anglais (0/3)
MessageSujet: Re: i am such a coward, i could win an award. (matt)   Ven 10 Fév - 13:59

Matt avait beau avoir un cerveau compétitif et empli de connaissances pour son âge, il n'avait que très peu d'expérience en terme de relation sociale normal. Il ne savait pas comment se comporter, être sec et tranchant quand il le fallait. Il se laissait aller, fermait sa petite gueule et si jamais on l'emmerdait il ne cherchait pas plus loin que le bout de son nez. Il préférait ne pas faire d'explosions, ne pas prendre le risque de se mettre des gens à dos. Il préférait subir plutôt que d'essayer de se tirer d'une situation délicate et gênante. Il préférait mentir plutôt que d'avouer quelque chose d'embarrassant et de risqué. Il était lâche, l'avait toujours été, et parfois il se demandait s'il le sera encore lorsqu'il aura grandi, ou si les années suivantes allaient soudainement lui donner la carrure et le charisme pour dire "non" aux gens, taper des poings et ne pas s'embourber dans une lâche et compréhensible passivité.
Matt doit bien l'avouer. Si Ben pouvait se débarrasser de Will, ça l'arrangerait beaucoup. Il aimait bien qu'on s'occupe de ses petits problèmes comme ça. Il était près à faire des efforts avec son grand frère pour qu'il le renoue avec le Barnett. L'idée fleurissait de plus en plus dans la tête du blond et lorsque Ben lui proposa de l'emmener au lycée et lui montrer le gars en question, il sentit son coeur déjà se délester d'un poids. Et même si Will n'était pas encore un lycéen, il savait qu'il pouvait compter sur son frère à présent. Rien que pour ça, il s'élevait dans son estime. Ils avaient beau s'engueuler violemment et être en désaccord sur plusieurs sujets, mais parfois leur esprit convergeaient et ils se trouvaient de rares moments de compréhension et de soutient.
- Il n'est pas au lycée. Il a abandonné y'a deux ans. Je crois qu'il vit juste en face de chez Noom.
Matt fronça les sourcils. C'était fou ce genre de coïncidences. Dans l'Est de la ville, il y avait pas mal d'immeuble, mais il avait l'impression que toutes ses connaissances se regroupaient dans un seul des pavés. Il se sentait un peu fautif d'attirer son frère dans ses affaires et surtout de pointer du doigt Will, mais c'était un mal pour un bien. Pourtant, il n'était pas contre pour que son frère le dépose demain matin à l'école.
- Par contre, si tu peux toujours me déposer au lycée, je n'y serais pas contre.
Il étouffa un ricanement. Ca passait toujours mieux que de lui demander directement et ça allégeait l'atmosphère étouffante qui s'était installée quelques minutes plus tôt. Cependant, la question qu'il a posée à Ben parait ridicule à ce dernier. Matt le sent et Matt rougit sous le coup. Il est con à se foutre dans la merde tout seul, juste parce qu'il est trop lâche et trop condescendant pour mettre fin à une amitié.
- Bah parfois, c'est dur de mettre fin à une amitié, même si la personne ne t'intéresse plus. Enfin, c'est comme ça que je le vois. C'est plus par peur de faire mal à cette personne que de vouloir y mettre fin.
Matt ne savais pas lui-même ce qu'il venait de débiter, si c'était de l'anglais ou du charabia. Dans tous les cas, il gardait peu d'espoirs que Ben puisse le comprendre, comprendre sa peur, car il était fort lui, fort comme un rochers qui se prend des vagues puissantes toutes les secondes. Peut-être qu'il craquait de temps en temps, se dissolvait, se brisait, mais il revenait toujours la tête haute, parce qu'il tenait une grande estime envers lui-même.
- Laisse tomber, c'est pas grave.
Matt rit des yeux pour qu'ils passent à quelque chose d'autre. C'était une erreur de vouloir s'expliquer à son grand frère. Ils étaient trop différents pour pouvoir se raconter en toute honnêteté et toute confidence quoique ce soit.
- Tu as fait quoi ces deux derniers mois? J'ai cru que maman allait péter un câble quand elle a vu que tu ne lui répondais pas.
Matt essayait de reprendre le cours normal d'une discussion entre deux frères. Il essayait bien que ce soit une tentative fébrile après tout ce qui s'était passé dans sa chambre. Si rien ne s'était passé, c'était la question qu'il lui aurait posé. Et puis, après, Ben en aurait fait autant avec lui, mais Matt sentait en avoir dit plus sur sa vie qu'il n'était supposé le faire.

_________________


you got me crazy ─ i look and stare so deep in your eyes, i touch on you more and more every time. such a funny thing for me to try to explain how i'm feeling and my pride is the one to blame. i still don't understand just how your love can do what no one else can.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walking-on-sunshines.forumactif.com/t83-m-can-t-feel-my-face http://walking-on-sunshines.forumactif.com/t122-garcon-d-antan-matt
avatar
inscription : 28/12/2016
messages : 436
civil status : he's falling for her.
job, studies : professionnal basketball player.


- NEW YEAR -
résolution :
carnet d'adresse :
disponibilité rp : français (full)
MessageSujet: Re: i am such a coward, i could win an award. (matt)   Sam 11 Fév - 1:37

Finalement, les choses vont en s'arrangeant. Ce qui aurait dû être une énième dispute entre les deux frères se transforme en séquence confessions. Même s'ils ne se racontent pas beaucoup de choses, Ben est certain que son frère est quelqu'un de confiance. Qu'il peut lui dire un secret sans avoir peur des conséquences. Évidemment, quand ils étaient gamins, le cadet s'amusait à dénoncer l'aîné pour la moindre petite chose. Mais, aujourd'hui, ils sont grands. Pas forcément matures, mais grands. Et si Matt estime qu'il peut parler de son mépris pour Will Barnett, sans aucune crainte, alors Ben se sent assez en confiance, lui aussi, pour se dévoiler un peu plus. Ils n'ont pas l'habitude de ce genre de pratiques, mais si cela peut renforcer leur relation, alors le grand blond est prêt à tenter. Mais, d'abord, il veut s'assurer que ce cher Barnett ne martyrise pas son frère. Qu'il ne lui cause pas trop d'ennuis. Ce qui semble malheureusement être le cas. Ben est prêt à retrousser les manches pour régler les problèmes de son frangin. Il n'a pas peur de se salir les mains. Seulement, manque de chance, il ne risque pas de croiser cet abruti au lycée. En revanche, le nom de Noom l'interpelle. Cela fait donc deux ans qu'il passe la porte de l'appartement de sa meilleure-amie, alors qu'en face de chez elle sommeille le bourreau de son frère. Il s'en veut de ne pas avoir été plus attentif. "Y a vraiment que les abrutis pour quitter le lycée aussi tôt." Il ne parle pas du fait qu'il va aller sonner à sa porte. Matt pourrait tenter de l'en dissuader et, alors, ils se disputeraient à nouveau pour rien. Assis sur le bord de son lit, Ben allonge son dos et attrape le coussin de son frangin pour le lancer en l'air et le rattraper, tel un ballon de basket. "Crève.", dit-il en ricanant. En réalité, il risque très probablement de lui envoyer un message, ce soir, pour lui demander à quelle heure il commence les cours, le lendemain. Il n'a aucun mal à rendre service, Ben. Même à son frère. Surtout à son frère. Mais, il ne peut lui répondre par l'affirmative, pour l'instant. Il doit passer pour le pauvre con égoïste, d'abord. Il ne peut juste être le gentil grand frère bienveillant. Ça ne lui ressemble pas tellement. Il écoute son frère parler au sujet de ses relations sociales. Ils ne se ressemblent pas tellement sur ce point. Comme sur bien d'autres points, d'ailleurs. Matt est plus sensible, plus attentionné que son aîné. Quand il n'apprécie plus quelqu'un, Ben ne passe pas par quatre chemins. Il le dit clairement à la personne ou alors il commence simplement à l'ignorer. Comme ça, du jour au lendemain. Il est lâche. Le jeune homme reste silencieux, laissant son cadet poursuivre son monologue. Plus la conversation avance et moins il est d'accord avec lui. Ce que Matt semble saisir, d'ailleurs, puisqu'il lui suggère de passer à un tout autre sujet. Ben se redresse, plongeant son regard dans celui du jeune lycéen. "Matt, la vie est trop courte. Tu ne peux pas penser constamment aux autres. Des fois, tu as besoin d'être un peu plus égoïste, sans quoi les gens risquent de te bouffer. Ils ne sont pas tous aussi bons que toi." Il soupire, triste de constater à quel point la société est moche comparée au cœur de son frère. "Puis, tu fais ça par charité, mais au fond, j'suis pas sûr que ça plaise à la personne que tu restes ami avec elle.. par pitié." Peut-être qu'en tournant les choses de cette manière, il parviendra à toucher Matt davantage. Il allonge de nouveau le haut de son corps sur le matelas, reprenant l'oreiller pour jouer avec. La question de Matt le gêne. Il n'a pas envie de lui mentir. Pourtant, il ne peut lui avouer les réelles raisons de son absence. "Oh, j'étais un peu occupé.." Il avale sa salive, silencieusement. Il le fait chaque fois qu'il se voit obligé de cacher quelque chose. Mais, il se sent mal, étalé sur ce lit, à jouer les cachotiers. Matt s'est révélé à lui, lui. Puis, il meurt d'envie de se confier à quelqu'un. Ce secret le pèse. Il se rassoit, pour lui faire face. "Si j'te dis un secret.. tu me promets d'en parler à personne ?" Il a besoin de sa parole avant de se confier. Il veut s'assurer qu'il ne le trahira pas. Et s'il venait à en parler aux parents, par accident ? Non, il ne peut lui demander de garder un secret si lourd. Il change d'avis. "Quoi que.. Non, rien. Laisse tomber."

_________________

when you're not here i'm suffocating
but with you i'm feeling something that makes me want to stay.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: i am such a coward, i could win an award. (matt)   

Revenir en haut Aller en bas
 
i am such a coward, i could win an award. (matt)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» F ➛ (Naomi Watts) I don't want you in my life, coward !
» Equipement d'un 304, part 2 [Matt & Jordan]
» Holaaaa
» Matt Finnegan
» ROOKIE + AGENT LIBRES

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
★ AS YOU WISH :: ─ surburban houses-
Sauter vers: