AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 et quand il pète, il troue son slip ▬ noom.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
─ my mind is warrior my heart is a foreigner ─
inscription : 05/01/2017
messages : 291
civil status : célibataire
job, studies : propriétaire de la librairie familiale


- NEW YEAR -
résolution : assumer mes choix
carnet d'adresse :
disponibilité rp : français (3/3)
MessageSujet: et quand il pète, il troue son slip ▬ noom.   Jeu 5 Jan - 1:42


- noom stevens -
“ ranges ton zizi, t'as pas l'permis „

nom complet ı noom stevens, comme mes sœurs et mon frère, je n'ai pas de deuxième prénom et fort heureusement. Je ne sais pas où mes parents ont été trouvé mon prénom mais, ils avaient bien dû fumé avant de choisir. Sûrement qu'au bout de la troisième fille, ils sont devenus fous et ont pris le premier mot qui leur tombé sous la main. âge, date et lieu de naissance ı vingt-quatre ans, les années passent et je ne m'en rends même pas compte. J'ai encore l'impression de fêter à peine ma majorité et pourtant, ça remonte déjà à six ans. Je deviens une vieille avec toujours l'esprit d'un bébé. Je suis née le premier janvier dix-neuf cent quatre-vingt douze à Southampton et vous savez quoi ? Je suis le premier bébé de cette année-là. Ben oui, fallait bien que je fasse ma star dès mon arrivée quand même. origines et nationalité ı l'histoire dit que je suis de nationalité anglaise avec certaines origines italiennes mais, ces dernières je les cherche encore. Je ne sais même pas si c'est bien la vérité que l'on m'a raconté. statut familial ı petite dernière, le bébé de la famille de quatre enfants, j'ai deux grandes sœurs et un grand frère. Mes parents ne se sont jamais ennuyé lorsqu'ils allaient se coucher apparemment. Nous n'avons jamais été riches mais, nous avions l'amour en compensation. à southampton depuis ı mon tout premier cri, mon "ouiiin" super bruyant. statut civil ı célibataire, je n'arrive pas à trouver le bon, ou peut-être est-ce moi qui n'est jamais la bonne. En tout cas, malgré mes envies d'amour et de câlins, je m'endors toujours avec mon doudou Teddy dans les bras et non pas un homme. animal de compagnie ı si je me laisser vraiment aller, je serai entourée d'animaux mais, j'essaie de me retenir quand même alors, je n'ai seulement qu'un chien, Moon (le verlan de mon prénom), un chat Sun (ça va bien avec Moon), un lapin nain Castor et un aquarium rempli de poissons qui ont tous un prénom mais, je vous embêterai si je commençais à vous nommer Némo, Dory, Marlin, Sammy... métier ou/et études ı j'ai toujours aimé le contact avec les gens donc, j'avais pour ambition de faire un métier dans le social ou avec les enfants car je les trouve trop choupinou. Puis, au final, ça m'est tombé comme une évidence, j'ai repris la librairie de ma maman. Mais, comme j'aime trop faire pleines de choses en même temps, j'ai créé un espace enfant dans ma librairie pour faire des ateliers autour du livre le mercredi avec eux. Et je me déplace certaines fois, dans des endroits isolés, comme les hôpitaux, maisons de retraire et dernièrement prisons pour aller lire quelques livres et échanger avec les personnes qu'on oublie souvent. quartier de résidence ı j'habite dans le quartier east. Je ne suis pas vraiment riche, ni vraiment pauvre mais, je me sens bien dans ce quartier, ça me va. Je n'ai besoin ni de moins, ni de plus. traits de caractère ı calme, compréhensive, douce, aimable, sociable, sincère, joueuse, marrante, sûre d'elle, perfectionniste, râleuse, caractère de cochon, jalouse, enfantine, fragile, peureuse, excessive, impulsive, piplette, trop naïve, chiante, insouciante, vrai petit clown, fêtarde. gourmandise préférée ı vrai patissière, j'adore faire des cupcakes au kinder bueno. livre de chevet ı j'ai beau les avoir lu et relu, les connaître par coeur jusqu'au moindre détails, tous les tomes d'Harry Potter ne quittent jamais ma table de chevet. C'est quand même une oeuvre anglaise à la base, c'est tellement la classe. sport(s) pratiqué(s) ı pendant longtemps, j'ai pratiqué la danse à haut niveau, j'ai toujours adoré mais, une blessure m'a empêché de continuer. Maintenant, je fais un peu de course à pied et j'essaie de travailler mon fessier pour avoir le même que Kim Kardashian. groupe ı je suis plutôt chez les someday, une fois j'y crois, une fois je n'y crois plus. Chez moi, c'est un pas en avant, deux pas en arrière et je ne sais pas trop pourquoi. avatar ı la belle, la jolie, la magnifique Selena Gomez (parce que mon frère m'a obligé).

the choice is yours, this or that ?
Chien ou chat ı chien mais bon, j'aime bien les chats aussi. Bière ou vodka ı vodka, la bière c'est pour les mecs. Printemps ou automne ı printemps, mes jambes se découvrent, les yeux des mecs se retournent. Kebab ou gastronomique ı gastronomique, nooon je rigole, un bon kebab, j'aime trop la malbouffe. Pokemon Go ou monopoly ı monopoly parce que ça dure des heures et surtout parce que mon frère me saoule avec ces pokemons. Titanic ou Expendables ı Titanic parce que moi aussi je me serai bien taper Jake dans cette voiture. Insomnie ou hibernation ı hibernation, je me retrouve souvent kidnappée par ma couette et mon oreiller. Batman ou Iron Man ı batman parce que j'ai jamais compris c'était qui Iron man (Arthur me tape pas sitouplé). Sudoku ou mots fléchés ı mots fléchés, moi et les chiffres on n'a jamais mais, vraiment jamais été amis. Friends ou How I met your mother ı friends et même si c'est toujours les mêmes épisodes à la télé, je les regarde toujours en mangeant une tartine au nutella.


this is a new year. a new beginning, and things will change
Ne pas céder à un nouvel animal cette année ↔ faire un repas familiale à l'appartement ↔ me refaire les 116 dvd officiels de Disney ↔ arrêter d'acheter des objets de décoration ↔ me poser sérieusement en amour ↔ coller toujours autant Arthur ↔ prendre plus soin de moi ↔ arrêter de pleurer au moindre petit moment triste dans un film ↔ envoyer plus de lettres en prison ↔ retourner le voir en prison d'ailleurs ↔ attendre patiemment sa sortie ↔ ne surtout rien dire à la famille ↔ éviter de casser mon téléphone tous les deux mois ↔ faire encore plus de pâtisseries ↔ manger moins de poulet ↔ squatter encore plus souvent chez mon frère et mes sœurs ↔ aimer encore plus ma famille ↔ tenir toutes mes résolutions.


it was a big big world but we thought we were bigger
(+) je suis allergique à la poussière et je suis donc tout le temps obliger de faire le ménage chez moi (+) j'ai toujours été proche des garçons et mes meilleurs amis sont d'ailleurs des gars (+) je fais tout le temps le clown, fais des grimaces et raconte des blagues pas marrantes où je suis la seule à rire. Pourtant, elles sont marrantes mes blagues (+) je suis accro à la musique, c'est ma plus grande passion. Souvent, j'écris, compose et interprète mes propres chansons mais, j'en garde toujours le secret (+) très naïve, je tombe toujours amoureuse du premier venu mais, je n'ai jamais été gâté question relation amoureuse (+) j'ai toujours voulu avoir une petite sœur mais, mon rêve ne s'est jamais exaucé. Heureusement, je crois qu'Arthur serait devenu fou allié sinon (+) j'ai un fort caractère et suis du genre à agir avant de réfléchir, souvent impulsivement (+) j'ai souvent été la cible des rumeurs d'homosexualité me concernant, surtout vu que mes meilleurs amis sont des mecs (+) j'essaie tout de même de garder sa féminité et ne dit jamais non à une séance intense de shopping (+) j'ai des goûts très éclectiques en matières de fringues (+) j'ai toujours fait des choix de cœurs sans forcément y réfléchir (+) je n'aime pas les fêtes telle que la st valentin, la fête des mères, pères car je les trouve trop commerciales et je pense que je n'ai pas besoin de fête pour prouver mon amour (+) je tiens un journal intime depuis que je suis gamine et n'ai jamais cessé d'écrire dedans (+) je ne parle pas beaucoup lorsque je suis entourée de personnes que je ne connais pas forcément (+) pourtant, dès que je suis à l'aise, je ne m'arrête plus de parler, quitte à saouler les autres. Je n'aime pas les blancs, ça me stresse de trop alors je parle, de tout et de n'importe quoi (+) je suis une ancienne obèse mais, c'est une période difficile de ma vie dont je n'aime pas parler (+) quand je m'énerve, je joue toujours avec mes cheveux. D'ailleurs, quand je suis stressée ou amoureuse aussi. En fait, mes cheveux c'est ma vie (+) je voue une admiration secrète pour mon frère. Cette façon de se relever, de mener sa vie, d'être si indépendant, si fier, ça me met des étoiles dans les yeux. J'ai toujours aimé être son petit bébé (+) d'ailleurs, même à vingt-quatre ans, j'ai encore un comportement de bébé, je fais des crises, j'adore les câlins et j'en réclame tout le temps (+) lors de mes déplacements en prison pour promouvoir la lecture, j'ai remarqué un homme, je l'avais déjà vu avant, à l'extérieur. On a commencé à s'envoyer des lettres mais, je n'ai pas encore osé en parler à quelqu'un (+)


pseudo/prénom ı mzelleTracy. âge et pays ı bientôt vingt-trois ans, en France, dans le nord. avis sur le forum ı non mais vous êtes des magiciens pour faire un si beau forum, puis l'ambiance, je me sens déjà à la maison. type de personnage ı pré-lien du plus beau, mon tutur à moi, Arthur Stevens. un dernier mot ı prout.

Code:
<avar>selena gomez</avar>  <i style="font-size:11px;">★ noom, stevens</i>



Dernière édition par Noom Stevens le Jeu 5 Jan - 22:12, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
─ my mind is warrior my heart is a foreigner ─
inscription : 05/01/2017
messages : 291
civil status : célibataire
job, studies : propriétaire de la librairie familiale


- NEW YEAR -
résolution : assumer mes choix
carnet d'adresse :
disponibilité rp : français (3/3)
MessageSujet: Re: et quand il pète, il troue son slip ▬ noom.   Jeu 5 Jan - 1:43

it was a big big world but we thought we were bigger
« C'est l'histoire de la viiiiiiiie, du cycle éterneeeeeeel... » J'ai beau connaître l'histoire et les chansons par cœur, je suis toujours devant mon dessin animé préféré, Le Roi Lion. J'ai beau avoir seulement six ans sur ma petite tête, je crois que ce film, je l'ai déjà vu au moins une dizaine de fois. En plus, j'avais de la chance ce jour-là, j'étais toute seule à la maison avec maman. Habituellement, j'avais toujours une de mes sœur ou même mon frère qui voulait récupérer la télévision pour regarder autre chose. Mais, aujourd'hui, j'avais ma maman pour moi toute seule, j'étais si fière. « Maman, je pourrais avoir un lion moi ? C'est trop mignon les lions t'as vu, en plus Simba il est tout petit comme moi. » Je ne sais pas pourquoi mais, maman ne m'a jamais répondu à ma question. Je crois qu'elle cherche encore la réponse. Pour mes sept ans, j'ai quand même eu le droit à un petit chaton roux mais, je n'étais pas si bête, j'avais bien vu que c'était Simba. Il n'y avait même pas Pumbaa ou Timon avec lui et puis, il ne voulait jamais manger les vers de terre que je ramassais pour lui. Alors, je l'ai appelé Arthur, parce que je trouvais qu'il ressemblait beaucoup à mon grand frère, c'était un gros pacha qui ne faisait jamais rien et qui était toujours fatigué, comme mon frère en fait. Depuis, mon tout premier chat, je n'ai jamais cessé d'avoir un animal auprès de moi. Mais, je n'ai jamais eu mon lion, jamais.

« Au secours, je saigne de la culotte. » Je vais sur mes onze ans et je me retrouves totalement paniquée face à une situation que je ne connais pas. Je venais à peine de me rhabiller après une sortie piscine, obligatoire à l'école, que ma culotte commençait à passer du blanc au rouge. Les larmes me montèrent directement et escaladèrent mes pommettes joufflues lorsque j'entendis un petit rire. « Ne pleure pas, c'est pas grave. C'est parce que tu deviens une femme. » Une petite brunette, qui n'est pas dans la même classe que moi mais, dans le même collège, vint me rassurer et m'expliquer ce que mon corps est en train de faire. Je ne comprends pas de suite, encore toute déboussolée par ce qu'il m'arrive. « Je vais mourir à cause de tout ce sang, tu crois pas ? » Une nouvelle fois, la petite fille se met à rire. Cette petite fille, c'est ma sœur, de deux ans mon aînée. J'ai l'impression qu'elle se moque de moi et je croise les bras, tout en faisant une tête en colère. En même temps, je sais qu'elle peut m'aider, car elle a l'air beaucoup plus au courant que moi. « Excuse-moi, promis je ne rigole plus. Puis, non tu vas pas mourir, c'est tout à fait normal ce qu'il t'arrive, maman m'a tout raconté. » Je vois qu'elle me tends un papier blanc mais, encore une fois, je ne comprends pas. Je me demande pourquoi maman ne m'a rien dit à moi. Au bout de dix minutes, Daisy arrive enfin à me convaincre de mettre la serviette sur ma culotte. « Dis, tu diras rien à personne hein ? » Je dois sûrement rougir parce qu'avec cette situation, je me sens toute honteuse. « A une condition, tu dis pas à maman que j'ai embrassé un garçon. » Avec ma sœur, on se faisait souvent des deals. Nous n'avions que deux ans de différences alors, nous étions quasi toujours dans les mêmes écoles, nous nous suivions tout le temps. J'étais donc au courant de tout ce qu'elle faisait, même quand elle faisait des bisous sur la bouche des garçons. « Marché conclu ! Mais, toi aussi tu saignes de la culotte ? » Pour la troisième fois, Daisy se met à rire et sur ce coup-là, je l'accompagne aussi. « Bien sûr, toutes les femmes saignent de la culotte comme tu dis et à ce que je vois, toi aussi, t'es une femme maintenant. » Elle me fait un clin d’œil puis on s'en va, main dans la main, rejoindre le reste du groupe piscine.

Je venais à peine de sortir le moelleux au chocolat du four qu'une part se trouvait déjà dans mon assiette. Je ne résistais jamais face à du chocolat puis je dois l'avouer, si je pouvais passer ma vie à manger et à dormir, je le ferais. En fait, mon plus grand rêve serait de me réincarner en chat, ils ne font que ça de leur journée. Manger et boire, c'est bien la meilleure des choses. Heureusement pour moi, je n'avais pas un corps qui gardait en mémoire tous les kilos que je pouvais prendre. D'ailleurs, je pouvais manger autant que je voulais, ma balance affichait toujours le même nombre, la classe que j'ai quand même. « Tu manges encore la grosse ? » Mon frère me rejoignit dans la cuisine et fit comme à son aise. Comme aujourd'hui où malgré mon interdiction, il se servait de mon délicieux gâteau au chocolat. « Dégage, tu sais très bien que c'est interdit de toucher à ma bouffe. » C'était bien vrai, il le savait mais, depuis gamin, il adorait me voler mes gâteaux. La nourriture pour moi, c'était comme ma religion, je ne pouvais pas m'en passer. Il suffisait de regarder dans les placards pour le savoir, ils étaient toujours bondés de pleins de bonnes choses. « T'allais pas le manger à toi toute seule quand même ? » Je le regardais puis lui fit ma plus belle grimace. Il éclata de rire et je le suivis en voyant qu'il avait du chocolat plein sur le visage. Mon grand-frère est mon plus grand amour, je ne peux pas me passer de lui, surtout quand il fait le clown comme à ce moment-là. Depuis toute petite, je le suis partout, je ne lâche jamais. Je crois que je l'ai souvent saoûlé mais, au final, il adore quand je suis dans ses pattes. « C'est vrai, j'avais oublié que tu étais un estomac sur pattes sœurette. » D'un coup d'épaule, il me bascula mais, ayant très peu d'appui, je tombas par terre d'un grand boum. « Putain, je vais te tuer, j'me suis fait mal à cause de toi. » Mon frère était mort de rire et me tendit la main pour que je puisses me relever. Il était quand même sympa mon grand-frère et toujours attentif à moi. « Arrête de mentir, ton gros cul t'a évité tous les chocs. » En fait, je retires ce que je viens de dire, mon frère c'est le plus débile de tous les garçons.

Assise à même le sol, je n'arrivais pas à stopper les larmes qui coulaient sur mes joues. J'avais juste envie de crier, de taper sur n'importe quoi. La nouvelle que je venais d'apprendre était beaucoup trop difficile pour moi. Les mots résonnaient encore dans ma tête, ça tapait encore et encore, sans même pouvoir m'arrêter. « Je suis désolée mademoiselle, votre ami est décédé. On a tout essayé mais, son état était déjà trop avancé. » Mon meilleur ami, Jaiden, venait de perdre la vie dans un terrible accident de voiture. J'étais aussi dans cette voiture mais, moi, je n'avais eu que quelques points de suture et un traumatisme crânien. Jaiden, c'était toute ma vie, j'étais connecté à lui, j'étais lui comme il étais moi. Dans le dos de nos amis, nous entretenions une relation amoureuse aussi et d'ailleurs, nous étions censé le révéler ce soir à toute notre bande. Mais, le destin nous a rattrapé. Après l'annonce de sa mort, j'avais déjoué l'attention des infirmiers pour me faufiler dehors, sous la pluie alors que j'étais censée rester tranquillement dans mon lit. C'est à cet endroit que le reste de mes amis mais, aussi ma famille me retrouvèrent. Tout le monde me pris dans les bras, un à un. Eux aussi, ils pleuraient et il essayaient de me réconforter mais, aucun de leur mot n'arrivait à me faire oublier que Jaiden était parti pour de bon. « C'est de ma faute, il me manque tellement maintenant. » J'en étais persuadé, sans moi, il n'aurait pas eu cet accident. J'avais l'impression que la terre s'était arrêtée de tourner, que le ciel s'effondrait sur moi, que tout était devenu noir autour de moi. Plus rien n'avait d'importance. En même temps que lui, je venais de décéder à l'intérieur. J'avais à peine seize ans, lui allait sur ses dix-huit ans mais, il n'avait même pas eu le temps de les fêter.

Du mascara sur mes cils et une touche de gloss sur mes lèvres, j'étais fin prête à foutre le feu sur le dancefloor avec ma meilleure amie. Au moment de franchir le seuil de la porte, mon frère te stoppa. « Noom, tu comptes aller où en chemise de nuit ? » Il me barra la porte tout en me regardant de haut en bas. J'étais pourtant habillée d'une jolie robe pailletée que j'avais réussi à avoir en solde dans l'après-midi. « Tout d'abord, c'est pas une nuisette mais, une robe. Et puis, je vais danser avec Joséphine, ça te dérange ? » Vu la tête que faisait mon grand-frère, ça avait l'air d'être le cas. Depuis quelques semaines, j'avais pris l'habitude de sortir à peu près tous les week-end afin de m'aérer mais, aussi d'embêter mon frère qui préférait largement que je restes cloîtrée dans ma chambre. « Attends, tu comptes aller danser ou racoler des mecs dans cette tenue ? » Depuis la mort de Jaiden, Arthur était devenu encore plus protecteur, il fallait toujours qu'il ait son mot à dire sur tout. Je pense qu'il avait eu peur de me perdre ce soir-là. Ma petite personne en prenait beaucoup pour son grade d'ailleurs. « Je m'en fous des mecs, je vais juste danser. Je ne vais pas y aller en jogging non plus. » J'aurais pu lui dire que parmi les mecs, je ne pensais qu'à un seul, qu'à Jaiden mais, personne n'était au courant. Puis, je voulais juste sortir et pas créer une dispute en plein milieu du couloir où José devait déjà se sentir très seule. « Attends, je sais ce que pensent les mecs quand ils voient une fille habillée comme toi. Puis, je t'ai pas encore autorisé à sortir. » Cette fichue habitude de se prendre pour mon père me pesais sur les épaules quelques fois. Il était trop souvent derrière moi, à épier mes moindres gestes. Je me sentais capable de réagir face aux avances des mecs, je n'étais pas du genre à écarter mes cuisses pour le premier venu. « Tu sais que je t'aime Arthur mais, sur ce coup-là, j'aurais le dernier mot. Allez on y va José. Bonne soirée frérot, je t'aime ! » Je lui déposas un baiser sur la joue et pris la direction de la sortie, ne laissant pas de temps à mon frère pour répondre.

Les années ont passé, les larmes sont séchées. Jaiden reste ancré dans mon cœur et ma tête. Je n'oublie pas nos moments, nos regards, ses câlins. Il  n'est plus là où il était mais, il est partout où je suis. Je l'emmène partout et c'est tout naturellement que je l'emmena dans mon nouveau travail. Une évidence pour moi lorsque maman nous fit la nouvelle, à toute la famille, qu'elle arrêtait de tenir la librairie. C'était comme-ci je voyais d'un seul coup mon avenir se construire. J'ai repris la librairie de maman, il y a environ un an et quand je dis que Jay est toujours là, c'est parce que sa photo prône sur le pupitre de la caisse. Je ne l'abandonne pas, même si l'on ne peut plus être ensemble. Depuis que j'ai repris cette librairie, je l'ai aussi étoffée et modernisé. J'ai décidé de créer des coins spéciaux dont un pour accueillir le mercredi après-midi des ateliers de lecture pour les enfants. Maintenant, je me déplace aussi, à certains endroits où peu de personnes oseraient aller. Je vais lire des livres au cimetière car je sais que les âmes de ces personnes décédées m'écoutent. Je vais aussi, une fois par semaine, à la prison faire un atelier pour les prisonniers. Ça fait maintenant environ six mois que je fais ma visite hebdomadaire. C'est un milieu difficile, entourée d'hommes, beaucoup ne donnaient pas chère de ma peau. D'ailleurs, il y a un homme qui n'arrête jamais. Il tourne autour de moi, je le vois, il n'arrête pas de me mater. Je vois dans ses yeux les idées perverses qui le traverse mais, je n'en ai que faire de lui. Il ne m'intéresse point du tout. Lui et sa bande de copains m’écœurent, à mes yeux, ce ne sont que des gamins qui ne cessent de chercher la merde. C'est aussi la raison pour laquelle ils se retrouvent derrière les barreaux. Il ne vient à mes séances que pour la perturber. Je ne sais pas comment ils font mais, à chaque fois qu'ils se retrouvent à l'extérieur, ils arrivent à foutre le bordel et à retourner en prison. Il ne fait que des courtes peines mais, j'ai l'impression qu'il aime ça, que ça ne le dérange pas de revenir. Puis, il ne me lâche jamais d'une semelle, me suis partout et arrive à m'énerver sans même rien faire. Mais, aujourd'hui visiblement, il a pas envie de rester calme, il va agir, je le vois à des kilomètres. « Salut Boa, ma petite sainte-ni-touche, toujours pas décider à goûter à Oscar ? » Boa, joli surnom qu'il m'a attribué en référence à mes seins. C'est le diminutif de bonnet a et il sait pertinemment que je détestes ça. Quant à Oscar, il l'appelle aussi anaconda quand il est vraiment imbu de lui-même mais pour faire simple, c'est son asticot entre ses jambes. Je ne sais pas comment il l'a su mais, il sait très bien que je n'ai pas vu le loup et il veut absolument que je découvres le sien. Il me dégoûte, me donne envie de vomir. Ce genre de gars, ce n'est juste carrément pas mon genre de type. « Va voir ailleurs, j'ai pas besoin de ton asticot. Je suis là pour mon atelier, si tu n'es pas intéressé, tu n'es pas obligé de venir y participer. » J'essaies toujours de le repousser, de le remettre à sa place mais, je sais que face à lui, je ne donnes pas cher de ma personne. Il a toujours les mots pour attaquer de nouveau. « Sérieux, faudrait que tu deviennes un petit peu plus pétasse, je suis sûre que t'en es une au fond. » Je ne le calcule pas, je continue à faire mon métier et à animer mon atelier pour ceux qui y sont vraiment intéressés. Pourtant, notre relation depuis le début est comme ça. Il me cherche et il me trouve mais, moi je continues à rester droite, je lui résistes depuis des semaines.

Pourtant, lui et moi, on partage un secret que personne ne connait. Depuis le quasi début de mes visites à la prison, nous entretenions une relation épistolaire. C'est moi qui ai fait le premier pas, en lui envoyant la première lettre. Je ne sais pas pourquoi, j'ai tout de même été touché par lui, par son histoire personnelle que les gardiens m'avaient racontés. Puis, à travers les lettres il n'avait pas du tout le même comportement. Il était plus doux, plus compréhensif, plus respectueux surtout. Mais, à chacun de ses pas de travers, je lui écrivais une lettre pour lui dire que ça se terminait-là, je n'en pouvais plus de sa double personnalité. A chaque fois, il m'écrivit des dizaines de lettre de pardon et je craquais, je le croyais et nous repartions sur de nouvelles bases. Pourtant, il ne change jamais, il me promet qu'à sa sortie de prison, on se reverra et qu'il arrêtera ses conneries. Il a raison sur une chose, on se revoit mais, toujours lorsqu'il se retrouve à nouveau enfermé. Il me promet d'assister à mes séances calmement et d'essayer de s'y intéresser mais, il ne fait que faire son intéressant en me rabaissant devant tous les autres hommes. L'homme que je connais à travers les écrits n'est pas l'homme que je vois en réalité pourtant, je ne peux m'empêcher de lui écrire. Je préfère me raccrocher à ses écrits qu'à ses dire, il est tellement plus mignon, attirant et intéressant dans ces cas-là. Bientôt, il sera de nouveau sorti de prison, je souhaite lui donner une dernière chance, le voir en dehors mais, sans que personne ne sache. Il n'a pas une réputation d'un enfant sage et de bonne famille donc, ce ne serait pas très bien vu d'être vu avec lui. Pourtant, je suis prête à choquer pour profiter de l'homme au stylo.


Dernière édition par Noom Stevens le Ven 6 Jan - 1:35, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
─ viens voir le docteur... ─
inscription : 28/12/2016
messages : 1203
civil status : en couple avec la sulfureuse layla warhols.
job, studies : interne en médecine, avec le rêve de devenir un jour cardiologue.


- NEW YEAR -
résolution :
carnet d'adresse :
disponibilité rp : OPEN.
MessageSujet: Re: et quand il pète, il troue son slip ▬ noom.   Jeu 5 Jan - 1:47

mais ce titre mdr mdr
t'es pas une stevens pour rien dent
et p'is t'es belle, minimoy bril
brefouille, va falloir qu'on se mpotte pour parler vraiment lien meu
en attendant, j'te souhaite la bienvenue petite tête et que la force soit avec toi perv

_________________
can't stop the feeling
everything we used to know crashed into the great unknown 'cause even underneath the waves i'll be holding on to you and even if you slip away i'll be there to fall into the dark to chase your heart no distance could ever tear us apart there's nothing that I wouldn't do i'll find my way back to you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walking-on-sunshines.forumactif.com/t99-space-oddity-arthur http://walking-on-sunshines.forumactif.com/t142-u-can-t-touch-this-arthur
avatar
─ Resist much, obey little ─
inscription : 28/12/2016
messages : 950
civil status : free spirit.
job, studies : dj, poker player


- NEW YEAR -
résolution : les résolutions c'est pour les faibles
carnet d'adresse :
disponibilité rp : c'est chaud patate, là.
MessageSujet: Re: et quand il pète, il troue son slip ▬ noom.   Jeu 5 Jan - 2:21

(re) bienvenue Noom ! Et bon courage pour ta fiche! Du coup Selena est un excellent choix, elle est superbe! lick

_________________
l'avenir appartient à ceux qui s'lèvent à l'heure où j'me couche ♒︎ Un jour, on est venus au monde, depuis, on attend qu'le monde vienne à nous. Tant mieux si la route est longue, on pourra faire un peu plus de détours © endlesslove, gifs arthur, hookmeup
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walking-on-sunshines.forumactif.com/t89-la-poupee-qui-dit-non
avatar
inscription : 28/12/2016
messages : 802
civil status : love you.
job, studies : journalist & volunteer at the animal shelter


- NEW YEAR -
résolution : c'est quoi ça ?
carnet d'adresse :
disponibilité rp : (fr/no dispo) ben, prue&agatha, matt, jethro
MessageSujet: Re: et quand il pète, il troue son slip ▬ noom.   Jeu 5 Jan - 2:31

Bienvenue officiellement sur le forum I love you

_________________

love, reign o'er me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walking-on-sunshines.forumactif.com/t91-she-s-so-cold http://walking-on-sunshines.forumactif.com/t130-love-me-two-times-bianca
avatar
─ my mind is warrior my heart is a foreigner ─
inscription : 05/01/2017
messages : 291
civil status : célibataire
job, studies : propriétaire de la librairie familiale


- NEW YEAR -
résolution : assumer mes choix
carnet d'adresse :
disponibilité rp : français (3/3)
MessageSujet: Re: et quand il pète, il troue son slip ▬ noom.   Jeu 5 Jan - 3:28

    Arthur ∟ ah ben j'espère bien être une vraie stevens hein mdr
    toi aussi t'es beau mon frère, même si les parents ont du faire trois enfants avant d'arriver à la perfection avec moi bril
    Je te mpotte vite pour notre lien, j'en aurais besoin pour mon histoire tikeur
    Merci mon frérot chéri, merci pour ton accueil et pour notre superbe famille, j'espère ne pas te décevoir keur ily

    Agatha ∟ merci beaucoup mon ex belle soeur, nous faudra un lien d'ailleurs lick même si tu m'as fait acheter une robe hors de prix pour votre mariage que t'as laissé tomber mdr

    Bianca ∟ mais, vous êtes toutes des bombes dans votre famille, je suis jalouse bril merci officiellement pour ton accueil keur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
inscription : 28/12/2016
messages : 626
civil status : the queen of the missed opportunities
job, studies : pianist at the ballet school


- NEW YEAR -
résolution : fall in love w/ s.o else
carnet d'adresse :
disponibilité rp : fr/en tc, northams, sam, ansel (0/4)
MessageSujet: Re: et quand il pète, il troue son slip ▬ noom.   Jeu 5 Jan - 10:04

mais c'est le sosie de son frère celle-là mdr
excellent choix de pré-lien et d'avatar jeune demoiselle, il nous faudra forcément un petit lien siffle
bienvenue parmi nous et n'hésite pas si tu as besoin de quoi que ce soit, les membres du staff son là pour toi I love you

_________________
god knows i loved
god knows i lied
god knows i lost
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walking-on-sunshines.forumactif.com/t81-love-s-full-of-fire http://walking-on-sunshines.forumactif.com/t117-what-if-its-us-and-only-us
avatar
─ un pour tous, tous barrés ─
inscription : 28/12/2016
messages : 340
civil status : free but freedom is just another word for missing someone.
job, studies : lawyer, a real shark.


- NEW YEAR -
résolution :
carnet d'adresse :
disponibilité rp : fr/eng (5/3) monroe, simon, prue, sid, judith - c'est parti en cacahuète
MessageSujet: Re: et quand il pète, il troue son slip ▬ noom.   Jeu 5 Jan - 11:27

que de bons choix faint
bienvenue parmi nous I love you

_________________

I'm in love with your body, and last night you were in my room, and now my bedsheets smell like you, every day discovering something brand new. i'm in love with the shape of you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: et quand il pète, il troue son slip ▬ noom.   Jeu 5 Jan - 12:44

bienvenue sur le fofo bril
Revenir en haut Aller en bas
avatar
─ he's just a boy, they say
inscription : 28/12/2016
messages : 723
âge irl : 20
civil status : single, mad for the impossible.
job, studies : high school.


- NEW YEAR -
résolution : to graduate this year, go to university, be transparente, leave high school for good.
carnet d'adresse :
disponibilité rp : français/anglais (0/3)
MessageSujet: Re: et quand il pète, il troue son slip ▬ noom.   Jeu 5 Jan - 12:54

J'adore le perso bril et puis Selena est trop chou. (J'ai hâte de voir son nouveau film avec franco d'ailleurs)
Bref bienvenue parmi nous! I love you

_________________


you got me crazy ─ i look and stare so deep in your eyes, i touch on you more and more every time. such a funny thing for me to try to explain how i'm feeling and my pride is the one to blame. i still don't understand just how your love can do what no one else can.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walking-on-sunshines.forumactif.com/t83-m-can-t-feel-my-face http://walking-on-sunshines.forumactif.com/t122-garcon-d-antan-matt
Invité
Invité

MessageSujet: Re: et quand il pète, il troue son slip ▬ noom.   Jeu 5 Jan - 13:27

QUEEN GOMEZ. red Bienvenue parmi nous, courage pour ta fichette. bril
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: et quand il pète, il troue son slip ▬ noom.   Jeu 5 Jan - 18:35

Bienvenue tikeur
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: et quand il pète, il troue son slip ▬ noom.   Jeu 5 Jan - 18:46

ouh lala. la belle selena. love je viendrais sûrement te quémander un lien. perv
bienvenue parmi nous, en espérant que tu t'amuses sur syw et je te souhaite on courage pour ta fiche. : fairy fairy n'hésite pas si tu as besoin. heaven
Revenir en haut Aller en bas
avatar
inscription : 28/12/2016
messages : 582
âge irl : 27
civil status : free as a bird
job, studies : co owner of his own start up


- NEW YEAR -
résolution : 1/5 aller courir deux fois par semaine, au moins 1h
carnet d'adresse :
disponibilité rp : both (1/3)
MessageSujet: Re: et quand il pète, il troue son slip ▬ noom.   Jeu 5 Jan - 20:03

selena est tellement jolie cutie et puis les stevens est un excellent choix de famille hoho
bienvenue parmi nous petit eucalyptus fairy

_________________
head in the dust ♒︎ The only definition of you that matters is how you choose to define yourself. Anyone else’s definition is a pale imitation of the truth. © endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walking-on-sunshines.forumactif.com/t82-oil-on-water-hunter http://walking-on-sunshines.forumactif.com/t121-dark-before-dawn-hunter
avatar
─ my mind is warrior my heart is a foreigner ─
inscription : 05/01/2017
messages : 291
civil status : célibataire
job, studies : propriétaire de la librairie familiale


- NEW YEAR -
résolution : assumer mes choix
carnet d'adresse :
disponibilité rp : français (3/3)
MessageSujet: Re: et quand il pète, il troue son slip ▬ noom.   Jeu 5 Jan - 21:40

Greer ∟ je ne suis pas une stevens pour rien mdr aucun souci pour le lien, comme je t'ai dis, je t'envoie très vite un petit mp tikeur merci pour ton accueil, autant ici que sur la chatbox keur
Andrew ∟ tout ça, c'est grâce à Arthur, il m'a bien aidé. Merci beaucoup pour l'accueil I love you
Lola ∟ merci beaucoup ma belle bril
Matt ∟ oh, je suis contente de voir que je plais bril selena, c'est un bijou je trouve tikeur merci beaucoup keur
Thomas ∟ que dire de Matt bril merci beaucoup beau gosse keur
Gene ∟ encore une O'Reilly, vous êtes vraiment beaux bril merci merci keur
Haley ∟ ADC bril tu peux venir quand tu veux pour le lien, je suis carrément d'accord lick merci beaucoup pour ton accueil keur
Hunter ∟ les stevens, ils déchirent tout tu veux dire mdr merci beaucoup petit chat keur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
─ viens voir le docteur... ─
inscription : 28/12/2016
messages : 1203
civil status : en couple avec la sulfureuse layla warhols.
job, studies : interne en médecine, avec le rêve de devenir un jour cardiologue.


- NEW YEAR -
résolution :
carnet d'adresse :
disponibilité rp : OPEN.
MessageSujet: Re: et quand il pète, il troue son slip ▬ noom.   Ven 6 Jan - 1:37

NON MAIS OUESH D'OU T'ECRIS A UN VOYOU meh meh meh meh meh meh meh meh (j'ai sorti le smiley hitler pour la peine rambo )
j'vais tout dire à papa stevens et tu vas être consignée à vie dans la cave, voilà gnia
non, plus sérieusement je kiffouille ta fiche et puis noom déchire tout red

_________________
can't stop the feeling
everything we used to know crashed into the great unknown 'cause even underneath the waves i'll be holding on to you and even if you slip away i'll be there to fall into the dark to chase your heart no distance could ever tear us apart there's nothing that I wouldn't do i'll find my way back to you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walking-on-sunshines.forumactif.com/t99-space-oddity-arthur http://walking-on-sunshines.forumactif.com/t142-u-can-t-touch-this-arthur
avatar
─ my mind is warrior my heart is a foreigner ─
inscription : 05/01/2017
messages : 291
civil status : célibataire
job, studies : propriétaire de la librairie familiale


- NEW YEAR -
résolution : assumer mes choix
carnet d'adresse :
disponibilité rp : français (3/3)
MessageSujet: Re: et quand il pète, il troue son slip ▬ noom.   Ven 6 Jan - 1:47

    mais, j'y peux rien, je te promets, il est tout mignon quand il veut bril brille
    dis le pas à papa sinon je lui dis que ... je trouverais un truc à lui dire sur toi de toute façon ! mdr mdr
    je suis contente qu'elle te plaise, j'avais tellement peur de prendre trop de libertés et que ça ne te plaise pas hide keur

_________________
Non. Je ne manque nulle part, je ne laisse pas de vide. Les métros sont bondés, les restaurants comblés, les têtes bourrées à craquer de petits soucis. J'ai glissé hors du monde et il est resté plein. Il faut croire que je n'étais pas indispensable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
─ viens voir le docteur... ─
inscription : 28/12/2016
messages : 1203
civil status : en couple avec la sulfureuse layla warhols.
job, studies : interne en médecine, avec le rêve de devenir un jour cardiologue.


- NEW YEAR -
résolution :
carnet d'adresse :
disponibilité rp : OPEN.
MessageSujet: Re: et quand il pète, il troue son slip ▬ noom.   Ven 6 Jan - 1:50

y a rien à dire sur moi, je suis blanc comme neige, l'enfant parfait gnia gnia gnia gnia gnia
non justement c'est cool dent

_________________
can't stop the feeling
everything we used to know crashed into the great unknown 'cause even underneath the waves i'll be holding on to you and even if you slip away i'll be there to fall into the dark to chase your heart no distance could ever tear us apart there's nothing that I wouldn't do i'll find my way back to you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walking-on-sunshines.forumactif.com/t99-space-oddity-arthur http://walking-on-sunshines.forumactif.com/t142-u-can-t-touch-this-arthur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: et quand il pète, il troue son slip ▬ noom.   Ven 6 Jan - 1:52

Bienvenue petite soeur d'amour keur
Non mais franchement je plussoie Arthur un voyou quoi 8 ( ça promet héhé )
Sinon j'adore ta fiche red
Revenir en haut Aller en bas
avatar
─ my mind is warrior my heart is a foreigner ─
inscription : 05/01/2017
messages : 291
civil status : célibataire
job, studies : propriétaire de la librairie familiale


- NEW YEAR -
résolution : assumer mes choix
carnet d'adresse :
disponibilité rp : français (3/3)
MessageSujet: Re: et quand il pète, il troue son slip ▬ noom.   Ven 6 Jan - 2:04

    Arthur, laisse moi rire, tu dois sûrement être le moins blanc comme neige de nous quatre mdr
    Reese, merci ma grande soeur chérie keur bon, je crois que je ne vous présenterai pas mon petit voyou, il risque d'être mal accueilli mdr merci beaucoup ma belle bril faut que je te mpotte pour qu'on voit pour notre lien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
─ Resist much, obey little ─
inscription : 28/12/2016
messages : 950
civil status : free spirit.
job, studies : dj, poker player


- NEW YEAR -
résolution : les résolutions c'est pour les faibles
carnet d'adresse :
disponibilité rp : c'est chaud patate, là.
MessageSujet: Re: et quand il pète, il troue son slip ▬ noom.   Ven 6 Jan - 2:23

- le graal -
“ and the winner is „

elle est pas de tout repos la petite dernière mdr je te valide avec plaisir, et te souhaite un bon jeu parmi nous lick

Et maintenant les choses sérieuses commencent ! Puisque nous ne sommes pas infaillibles, passe vite du coté du bottin afin de t'assurer que ta tête t'es bien réservée désormais. Ensuite, tu peux aller te faire des amis, ou des ennemis si tu aimes vivre dangereusement, du coté des liens. Et pourquoi ne pas te trouver un boulot et logement aussi, ça pourrait être plus sympa que de vivre sous les ponts... Et tant qu'à faire, si tu veux aussi un rang rien que pour toi, c'est du coté des demandes que ça se passe. On a entendu que tu avais peut être quelques idées pour ta famille, tes amours, ou tes emmerdes, alors si tu souhaites en faire profiter les invités, n'hésite surtout pas à aller les proposer en pré-liens. Et last, but not least ! Si tu as peur de te retrouver seul(e) au milieu du forum, tu peux te tourner vers des gentils staffiens qui t'aideront avec plaisir à t'y retrouver ou à t'intégrer, tout ça grâce à la partie parrainage.
Et voilà, tu es fin prêt(e) à venir t'éclater avec nous, alors t'attends quoi ?!


_________________
l'avenir appartient à ceux qui s'lèvent à l'heure où j'me couche ♒︎ Un jour, on est venus au monde, depuis, on attend qu'le monde vienne à nous. Tant mieux si la route est longue, on pourra faire un peu plus de détours © endlesslove, gifs arthur, hookmeup
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walking-on-sunshines.forumactif.com/t89-la-poupee-qui-dit-non
avatar
─ my mind is warrior my heart is a foreigner ─
inscription : 05/01/2017
messages : 291
civil status : célibataire
job, studies : propriétaire de la librairie familiale


- NEW YEAR -
résolution : assumer mes choix
carnet d'adresse :
disponibilité rp : français (3/3)
MessageSujet: Re: et quand il pète, il troue son slip ▬ noom.   Ven 6 Jan - 2:30

    Je n'ai pas pris Arthur comme modèle pour rien mdr
    Merci beaucoup pour la validation keur

    Spoiler:
     


_________________
Non. Je ne manque nulle part, je ne laisse pas de vide. Les métros sont bondés, les restaurants comblés, les têtes bourrées à craquer de petits soucis. J'ai glissé hors du monde et il est resté plein. Il faut croire que je n'étais pas indispensable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: et quand il pète, il troue son slip ▬ noom.   

Revenir en haut Aller en bas
 
et quand il pète, il troue son slip ▬ noom.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'opposition à Martelly n'a pas inventé la culotte rose . Voici la preuve
» Quand Papy pète un cable
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?
» Quand l’État est en faillite, la Nation est en péril
» A QUAND UN NOUVEAU DEPART POUR EVITER UN AUTRE 29 FEVRIER ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
★ AS YOU WISH :: ─ a dream-
Sauter vers: